Les ravissantes – Romain Puértolas

Romain Puértolas aurait pu être serrurier dans une autre vie. Ou prestidigitateur.

Avec ses deux précédents romans – La Police des fleurs, des arbres et des forêtsSous le parapluie d’Adélaïde – il nous avait déjà concocté des intrigues à clés, où le lecteur se fourvoie jusqu’à ce que l’auteur lui délivre enfin le pass pour déverrouiller l’histoire.

Des ambiances différentes, une manière de raconter qui l’est tout autant. Ce troisième roman à suspense est tout aussi singulier.

Disparitions

Ambiance USA, période des 70’s. Avec le thème le plus usité des romans policiers : les disparitions. De trois adolescents, sur ce coup.

Pourtant, ce roman ne se veut pas être un polar, il utilise certaines ficelles du genre, mais mérite davantage le sigle « suspense ». Avec une réelle plongée dans une époque et un pays.

Puértolas n’a pas connu cette période, il était à peine né. Pas plus qu’il n’a déambulé dans ces terres arides d’Arizona. L’environnement fait partie du montage du casse-tête.

Ambiance, ambiance. D’une petite ville paumée, où les gens se connaissent sans pour autant vraiment se côtoyer. Et dont le calme a été tout d’abord perturbé par l’arrivée d’une communauté enfermée entre ses quatre murs, aux allures de secte.

Avec un gourou qui fait rapidement figure de coupable idéal pour la population, et tout particulièrement pour les trois mères des disparus.

Défi de la révélation finale

420 pages comme une virée dans le temps, et dans cette Amérique profonde. Même si ça sonne davantage comme un décor de film que la volonté d’être au plus proche de la réalité, on note le soin apporté aux détails de ce passé américain.

La première scène est un modèle du genre, piquant la curiosité, impossible à relier à cette histoire de disparitions. Gage d’une révélation finale étonnante.

Et c’est le moins que l’on puisse dire. A l’instar de ses deux précédents livres, la fin est très difficile à anticiper, c’est tout le sel du récit. On peut même dire que c’est son ADN.

L’auteur ne triche pas, c’est simplement au lecteur de jouer avec lui pour déjouer ses pièges et relever les indices semés çà et là.

Entièreté

Voilà bien le genre de roman qui ne se juge que dans son entièreté (en même temps, ce devrait être le cas de toutes les lectures). Cette fin éclaire l’histoire sous un autre jour.

Et comme l’écrivain est taquin, il n’utilise jamais les mêmes ficelles pour ses tours de magie littéraires.

Il s’est amusé jusqu’au bout, jusqu’à changer complément sa manière d’écrire, en essayant de coller à la période, avec une plume volontairement surannée.

Même si j’ai trouvé quelques petites longueurs durant le récit, voilà bien le genre de roman qui se veut un divertissement total, un dépaysement, et un suspense populaire, au sens le plus vrai du terme.

Les ravissantes est un nouveau tour de force d’un Romain Puértolas qui sait mieux que personne s’amuser avec ses lecteurs et leur lancer à chaque fois un nouveau défi. Bonne chance !

Lien vers mon interview de Romain Puértolas au sujet de « Les ravissantes »

Yvan Fauth

Date de sortie : 30 mars 2022

Éditeur : Albin Michel

Genre : roman noir et à clé

4ème de couverture

Que s’est-il réellement passé en mars 1976 dans la petite ville de Saint Sauveur, en Arizona ?

C’est la question à laquelle tente de répondre le journaliste Neil Sheehan, confronté à une énigme qui divise la population : la disparition, sans mobile apparent, de plusieurs adolescents. Tandis que le shérif Liam Golden met tout en œuvre pour résoudre l’affaire, les mères des disparus accusent une communauté de marginaux qui s’est installée un an plus tôt dans les parages. Et pendant ce temps, d’étranges lumières apparaissent les nuits sans lune et la tension continue de monter entre les deux camps…

Comment démêler le vrai du faux ? À qui donner tort ou raison ? Distillant le doute, recoupant témoignages et informations réelles, Romain Puértolas invite le lecteur à mener l’enquête dans ce roman dont chaque page déjoue les certitudes.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

6 réponses

  1. Une histoire qui doit avoir son atmosphère et des mystères d’après cette présentation.

  2. je n’avais jamais lu Romain Puértolas auparavant et je suis donc arrivée avec un regard neutre. Il y a effectivement des scènes très cinématographiques. Pour le reste, je me suis laissée berner par l’auteur et je n’avais pas prévu la chute.

  3. Merci ! Et dire qu’on en redemande en plus !

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Les ravissantes - Romain Puértolas - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :