Interview – 1 livre en 5 questions : Gayolrd Kemp et Hervé Hernu

1 livre et 5 questions pour permettre à son auteur de présenter son œuvre

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger

GAYLORD KEMP et HERVE HERNU

Titre : Les voraces

Sortie : 01/01/2020

Lien vers ma chronique du recueil de nouvelles

Avertissement, ceci est une interview à quatre mains, deux cerveaux et quatre oreilles

Cette envie de travailler ensemble, comment vous est-elle venue ?

Cela s’est passé de manière si naturelle qu’il est impossible de faire une réponse du genre « c’était tel jour, à tel moment ». Ce devait être sur un salon, ou dans une discussion en dehors. Ce dont nous sommes sûrs, c’est que tout a débuté quand l’un de nous a dit « et si on faisait rencontrer nos personnages ? ». L’idée de crossover nous plaît bien. C’est quelque chose de très courant dans les comics. On s’est dit que ça pourrait être fun. C’est de cette manière qu’est née notre collaboration sur notre polar jeunesse Mission Bakisku.

Et cette idée des Voraces, d’où vient-elle ?

Pour Les Voraces, tout part du texte « L’inconnue » qui clos la suite de nouvelles. Gaylord a écrit le début de cette histoire pour un concours organisé à l’occasion du salon de Bapaume. Hervé l’a lu et exprimé son envie d’en écrire la suite. Nous l’avons donc rédigée à quatre mains. Nous avons ensuite trouvé un lien entre des histoires que nous avions en tête depuis un moment et qui se voyaient naturellement être présentes dans ce roman.

La nouvelle n’est pas un genre très répandu en France, pourtant il est idéal pour raconter des histoires noires…

Oui, pour des histoires noires, du fantastique et même de la littérature blanche. La nouvelle est protéiforme. Elle peut-être petite ou longue. Il n’y a qu’une seule règle : une chute renversante !

C’est un genre très prisé chez les anglos-Saxons, mais mineur en France et assurément peu vendeur.

Mais nous, on adore. C’est idéal pour évacuer toutes ces sombres histoires que nous avons en tête. 

Toutefois, des auteurs comme Karine Giébel ou Franck Thilliez tentent de la démocratiser en hexagone en proposant des recueils de grande qualité. Nous sommes sur la bonne voie !

Mais votre livre est davantage qu’un seul recueil de nouvelles. Sans trop en dire, elles sont liées…

Exactement, les histoires sont reliées entre elles via Les Voraces, organisation tentaculaire qui se plaît à explorer les déviances qui d’ordinaire sont refoulées dans notre moi profond. A la base, ce n’était pas forcément le cas. L’idée était d’avoir des textes cohérents avec une atmosphère assez proche. C’est en écrivant à quatre mains « L’inconnue » que le fil rouge s’est imposé à nous. Il s’agit donc d’une « suite de nouvelles ». Un peu comme un concept album en musique.

Comment vous êtes-vous partagé le travail, surtout pour la nouvelle écrite à quatre mains ?

Pour les textes écrits individuellement, nous nous sommes relu et fait quelques apports mineurs. Pour la nouvelle à quatre mains, ça commence par une bonne bière en terrasse sur la Place des Héros d’Arras. On balance nos idées, ce dont on a envie de parler, on définit les personnages. Ensuite, on imagine le synopsis en direct et on se répartit les passages (si ce passage de l’interview vous ennuie, car très technique, n’hésitez pas à vous sauter ces lignes, il n’y a pas de quizz à l’issue de votre lecture). Puis vient le travail de rédaction. Hervé écrit son passage. Gaylord le relit, propose des ajouts ou correction puis c’est à son tour d’écrire et de faire relire à Hervé pour correction puis… zzzzzzzzzzz (oh, le lecteur ! Tu peux te réveiller, on a fini !).

Tout se passe naturellement et nous n’avons même pas le plaisir de nous confronter pour imposer une idée à l’autre. 

Tout coule dans une fluidité impressionnante. C’est tellement agréable de pouvoir partager ces moments d’écriture qui sont toujours bien rythmés et tellement enrichissant.

Merci Yvan de nous avoir accordé de ton temps ! 

Gaylord Kemp
Hervé Hernu

Pour l’acheter, plusieurs solutions :

Le commander sur l’adresse mail : GKconcept@outlook.fr

Ou via les pages Facebook de Gaylord Kemp ou Hervé Hernu

Ou sur le site de Hervé Hernu : https://www.hervehernu.com/shop

14 € pour la version papier, 8,90 € pour la version numérique



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , , ,

7 réponses

  1. J’ai tout lu sans squizzer 😉 Merci pour ce bel échange, c’est intéressant de connaître la construction. Merci beaucoup à toi Yvan et aux deux auteurs pour ce partage 🙏. Vive les nouvelles ✌️😉

  2. merci pour cet interview 🙂

  3. C’est intéressant, on sent que leurs nouvelles doivent apporter leur part de mystère!

  4. Suis très curieuse de cette lecture à quatre mains. Merci pour le partage 🙏

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :