Sélection de sorties littéraires – Janvier et février 2020 (version enrichie)

Les fêtes de fin d’année sont passées, vous avez reçu ou acheté des livres en cadeau, c’est bien ! Le meilleur reste pourtant à venir (pour vous-même).

Le début d’année est toujours une période chargée en sorties. La rentrée littéraire de janvier et février 2020 sera riche.

Voici ma sélection personnelle, volontairement limitée et qui ne se veut donc absolument pas exhaustive. Ce sont les titres qui m’ont tapé dans l’œil et qui me font trépigner d’impatience (la liste sera remise à jour selon mes découvertes).

De la littérature noire, mais pas que… Juste le reflet de mes envies et de mes goûts. Il y a donc des chances que mes futures lectures suivent certaines de ces voies (voix).

Gaylord Kemp et Hervé Hernu – Les voraces 01/01

Ils ont de l’argent, sont au pouvoir. Partout dans le monde, ils sévissent. Décidés à expérimenter les déviances les plus sombres, ils ne reculent devant rien. Les Voraces ne connaissent pas de limites, vivent pour et dans la transgression. Voici une suite de nouvelles qui vous emmènera au-delà des frontières, des continents, là où le mal ne réside pas où on s’y attend… Prenez garde. Un acte ignoble peut-en cacher un autre…

Jussi Adler Olsen – Victime 2117 (Albin Michel) 02/01

Le journal en parle comme de la « victime 2117 » : une réfugiée qui, comme les deux mille cent seize autres qui l’ont précédée cette année, a péri en Méditerranée dans sa tentative désespérée de rejoindre l’Europe.
Mais pour Assad, qui oeuvre dans l’ombre du Département V de Copenhague depuis dix ans, cette mort est loin d’être anonyme. Elle le relie à son passé et fait resurgir de douloureux souvenirs.
Il est temps pour lui d’en finir avec les secrets et de révéler à Carl Mørck et à son équipe d’où il vient et qui il est. Au risque d’entraîner le Département V dans l’oeil du cyclone.

Qui est Assad ? Victime 2117 est la réponse. Cette enquête est son histoire.

C. Robert Cargill – Un océan de rouille (Albin Michel – Imaginaire) 02/01

Pendant des décennies ils ont effectué les tâches les plus ingrates, ont travaillé sur les chantiers les plus dangereux. Ils nous ont servi de partenaires sexuels, se sont occupés de nos malades et de nos proches en perte d’autonomie. Puis un jour, face à notre refus de les émanciper, certains d’entre eux ont commencé à nous exterminer.

Quinze ans après l’assassinat du dernier humain, les Intelligence-Mondes et leurs armées de facettes se livrent un combat sans merci pour la domination totale de la planète.

Toutefois, en marge de ce conflit, certains robots, en perpétuelle quête de pièces détachées, vivent en toute indépendance,le plus loin possible des Intelligence-mondes. Fragile est l’un d’eux. Elle écume l’océan de rouille à la recherche de composants à troquer et elle défendra sa liberté jusqu’à la dernière cartouche, si nécessaire.

Face à face – Recueil de nouvelles (Fleuve) 02/01

Un projet unique dans le monde du noir et un concept simple : 2 auteurs, parmi les plus grandes voix actuelles du genre, font se rencontrer leurs héros respectifs en dehors de leurs romans et de leur cadre habituel.
Au menu par exemple : un crime dans le monde de la musique pris en charge par Roy Grace et John Rebus qui les amène d’Edimbourg à Brighton, ou encore l’enquête qui conduit Harry Bosch de L.A à Boston où il rencontrera Patrick Kenzie, enquêtant sur la même affaire, mais pour des raisons différentes.

Franck Thilliez – Au-delà de l’Horizon et Autres Nouvelles (Pocket) 02/01

Voilà quelques mois que Marc, un exobiologiste français, a intégré la mission Acheron II aux côtés de cinq autres scientifiques internationaux. Leur but ? Étudier la possibilité d’une vie en autosuffisance sur Mars. Ils ne peuvent compter que sur leur ingéniosité, leur bon sens et leur intelligence pour mener à bien leur mission. Mais très vite, ils se sentent observés et perdent peu à peu le fil de la raison…

Bienvenue dans l’univers de Franck Thilliez au pays des énigmes, du double, de l’anticipation, de la science et de la machination…

Niko Tackian – Celle qui pleurait sous l’eau (Calmann-Lévy) 02/01

SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.

Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.

Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

QUI RENDRA JUSTICE À CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU ?

Johann Guillaud-Bachet – La soif des bêtes (Calmann-Lévy) 02/01

«  Quelque chose les enveloppait. Un écho, un murmure de rage, qui démangeait les âmes, les épluchait, réduisait les corps au sang.  »
  
Ludo et David enchaînent les nuits à damer les pistes de ski pour un salaire de misère. Au cœur des montagnes qui les ont vus naître, le petit fûté et le géant naïf ont toujours veillé l’un sur l’autre.
Lorsque David trouve un corps dans les bois, à moitié dévoré, Ludo décide de le cacher pour leur éviter des ennuis.
Bientôt le géant prend l’habitude de se confier au cadavre, enfoui au fond de son étable sous une épaisse couche de glace.
Avec la sécheresse exceptionnelle qui sévit cet hiver-là, un mal étrange rode dans la forêt. Dans la commune, la colère gronde  : quelle est cette rage qui transforme les animaux les plus paisibles en fauves ? Comment la station produit-elle encore de la neige artificielle alors que l’eau manque au robinet  ?
Le géant le sent  : un fil se tend qui enserre les bêtes et les hommes et leur fait perdre la tête.

Sandrine Collette – Et toujours les forêts (JC Lattès) 02/01

Corentin, personne n’en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s’en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l’aïeule, une vie recommence.
À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas d’assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l’espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d’un monde désert, et la certitude que rien ne s’arrête jamais complètement.

Charles Aubert – Rouge tango (Slatkine et Cie) 02/01

Niels s’est retiré loin du monde. Dans sa cabane de pêcheur, au coeur d’un Sud encore sauvage, il fabrique des leurres qu’il vend sur Internet. Quadragénaire bourru, Niels n’a que peu d’amis, son voisin Vieux Bob, pêcheur lui aussi, la fille de Bob, la détonante Lizzie, et le jeune geek Malik.

Alors, quand Malik est porté disparu et que la police retrouve chez lui le cadavre d’un inconnu, il n’en faut pas plus pour que notre héros ordinaire reprenne du service.

Marcus Malte – Aires (Zulma) 03/01

Ils sont sur l’autoroute, chacun perdu dans ses pensées. La vie défile, scandée par les infos, les faits divers, les slogans, toutes ces histoires qu’on se raconte – la vie d’aujourd’hui, souvent cruelle, parfois drôle, avec ses faux gagnants et ses vrais loosers. Frédéric, lanceur d’alerte devenu conducteur de poids lourds, Catherine, qui voudrait gérer sa vie comme une multinationale du CAC 40, l’écrivain sans lecteurs en partance pour « Ailleurs », ou encore Sylvain, débiteur en route pour Disneyland avec son fils… Leurs destins vont immanquablement finir par se croiser.

Un roman caustique qui dénonce, dans un style percutant à l’humour ravageur, toutes les dérives de notre société, ses inepties, ses travers, ses banqueroutes. Et qui vise juste – une colère salutaire, comme un direct au cœur.

Antoinette Rychner – Après le monde (Buchet-Chastel) 03/01

Novembre 2022. Un cyclone d’ampleur inédite ravage la côte ouest des États-Unis. Incapables de rembourser les dégâts, les compagnies d’assurance font faillite ; à leur suite, le système financier américain s’effondre, entraînant dans sa chute le système mondial. Plus d’argent disponible, plus de sources d’énergie, des catastrophes climatiques en chaîne, plus de communications… En quelques mois, le monde entier tel que nous le connaissons est englouti. Antoinette Rychner s’est inspirée des théories de la « collapsologie » pour bâtir ce roman. S’y déroulent en alternance les aventures de quatre personnages qui tentent de survivre dans une société condamnée à réinventer ses propres logiques, parfois au prix de la barbarie ; et une « épopée » chantée par deux femmes, le soir à la veillée. Ce récit des origines raconte l’avant et l’après-catastrophe, soulevant concrètement des interrogations politiques, humaines et sociales : l’humanisme est-il l’apanage des sociétés qui vont bien ? Ou est-il possible d’inventer, au cœur même du désastre, de nouvelles façons de vivre ensemble et d’habiter le monde ? Un roman visionnaire et inspirant, alors que les questions environnementales sont devenues incontournables.

Patrick Coudreau – Maître des eaux (La manufacture de livres) 03/01

Au village, on disait de cette famille qu’elle était étrange, que l’eau leur obéissait et que les catastrophes arrivaient par eux. Et puis, il y eut l’incendie et tout rentra dans l’ordre. Aujourd’hui, le fils est revenu avec l’envie de régler ses comptes. Il a amené avec lui la pluie qui ravage tout, car lui aussi, dit-on, sait converser avec l’eau. Maintenant il se cache au cœur de la nature, quelque part près du village, voulant se faire oublier et une gamine a décidé de lui venir en aide. Mais pour les hommes du village, la traque est ouverte et ne s’arrêtera que quand cette affaire sera définitivement réglée… Avec ce premier roman qui se lit d’une traite, Patrick Coudreau nous invite dans un univers littéraire plein de suspense, de poésie et de magie.

Andrée Michaud – Tempêtes (Rivages) 08/01

Marie Saintonge emménage dans une maison léguée par son oncle, récemment suicidé, située dans le Massif bleu, une montagne québécoise. Confinée à l’intérieur à cause d’une tempête de neige, elle y vit des phénomènes à l’apparence paranormale et finit par perdre pied…

Ric Dubois est resté le prête-plume de l’écrivain Chris Julian jusqu’à sa mort par suicide. Délivré de ses obligations à son égard mais déterminé à terminer le manuscrit  pour se prouver sa propre valeur, Ric se rend au campint du Massif bleu, afin d’y travailler sur le roman. Plusieurs meurtres ont lieu au camping ; bien que soupçonné par beaucoup de locaux à cause de son statut d’étranger, Ric s’efforce de mettre la main sur le véritable coupable. 

Deux versants de la montagne, deux destins tragiques qui vont se rejoindre. 

Mathieu Menegaux – Disparaître (Grasset) 08/01

Une jeune femme met fin à ses jours à Paris, dans le XVIII° arrondissement.
Un homme est retrouvé noyé sur une plage, à Saint-Jean Cap Ferrat, sans que personne soit en mesure de l’identifier  : le séjour en mer l’a défiguré, et l’extrémité de chacun de ses doigts a été brûlée.
Quel lien unit ces deux affaires  ? Qui a pris tant de soin à préserver l’anonymat du noyé, et pour quelles raisons  ? Qu’est-ce qui peut pousser un homme ou une femme à vouloir disparaître  ?

Avec ce roman impossible à lâcher, Mathieu Menegaux rejoint ceux qui pensent que les histoires d’amour finissent mal, en général.

James Delargy – Victime 55 (HarperCollins) 08/01

Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage.
Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
Quand la chasse à l’homme commence, ce même jour de canicule, débarque un deuxième homme. Heath est couvert de sang. Heath déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer, un certain Gabriel. Gabriel a déjà tué 54 personnes. Heath est sa prochaine victime.
Qui est le numéro 55  ?

Nicolas Maleski – La science de l’esquive (HarperCollins) 08/01

« Rien n’indiquait que c’était son jour. Il n’y avait rien de particulier dans l’air. En refermant la porte derrière lui, il savait que c’était la dernière fois. Il n’y avait plus à réfléchir. Sa décision était prise. Il restait à exécuter le plan. Les trottoirs étaient noirs de monde, les magasins happaient et recrachaient les badauds à jets continus. À cet instant il était encore un homme honnête. C’était facile en vérité de basculer dans l’horreur.»

Kamel Wozniak est en fuite. Locataire d’un meublé où pour rester invisible il faut se montrer habile, l’ancien boxeur sur ses gardes tente de se faire oublier le temps d’un été au vert. Mais de qui ? Et où s’arrête son plan B ? Difficile de disparaître dans une petite ville où un garçon comme lui, aux airs de desperado, n’est pas sans piquer les curiosités.
Après Sous le compost, Nicolas Maleski signe un roman qui s’ouvre comme un film des frères Coen, ménage un suspense de polar et déroule, dans langue où la lucidité combat à armes égales avec la causticité, l’épopée d’un antihéros insaisissable et pourtant pas si éloigné de nous.

Jean-François Chabas – Le Don de Skullars Newton (Calmann-Lévy) 15/01

Skullars Newton, rastafari du quartier misérable de Tivoli Gardens, en Jamaïque, est né avec un don extraordinaire : il peut lire les corps, décrypter les rouages des organismes vivants d’un simple regard. Mais ce don est aussi sa malédiction, car certains n’apprécient pas de voir leur intimité et leurs faiblesses ainsi exposées. Et seraient prêt à tuer pour s’assurer de son silence.
Obligé de quitter son pays, Skullars parcourt le monde, recherchant la solitude des étendues désertiques et des montagnes. Mais son passé le suit à la trace. Depuis des années, il est en effet poursuivi par les hommes de main de Jay-Jay « Fyah » Hearts, son ami d’enfance devenu parrain de Kingston. Rongé par la violence et la rancœur, celui-ci s’est juré de faire disparaître son ancien ami, unique témoin  de ce qu’il porte au plus profond de lui. Une autre présence s’attache également à chacun des pas de Skullars, Sissi – la sœur de Jay-Jay –, prostituée hiératique et mystérieuse, amoureuse de lui depuis toujours.

Un roman d’aventure rythmé et mystérieux, qui emmène le lecteur des quartiers pauvres de Kingston aux splendides montagnes de Suisse.

Fabrice Rose – Tel père, telle fille (La bête noire – Robert Laffont) 16/01

Un braqueur en cavale.
Sa fille en danger de mort.
Le casse de l’été.

Visite au parloir de la maison d’arrêt de Fresnes. Alexandra, vingt-quatre ans, exige de son père l’impensable : qu’il abandonne sa vie de braqueur et devienne le père dont elle a toujours rêvé. Mais comment résister à une existence dopée à l’adrénaline ?
Deux mois plus tard, Marc Man s’évade. Contrairement aux apparences, pour Alexandra, c’est un coup de chance : quand Marc apprend qu’elle est menacée par une bande de racketteurs fous dangereux, il organise une chasse à l’homme d’une rare férocité. Et, tant qu’à faire, il monte un casse spectaculaire.
Dans la canicule d’août, chacun révèle sa vraie nature et les cadavres commencent à s’aligner.

Sophie Loubière – Cinq cartes brûlées (Fleuve) 16/01

Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer…

Thriller psychologique d’une rare intensité, Cinq cartes brûlées va vous plonger au cœur de la manipulation mentale. De celle dont on ne revient jamais indemne.

Chrystel Duchamp – L’art du meurtre (L’archipel) 16/01

Quand le corps d’un riche collectionneur d’art est retrouvé mutilé et mis en scène comme une vanité artistique, cela ne fait aucun doute pour Audrey, lieutenant à la PJ : elle a affaire à un psychopathe. Nouvelle plume du thriller français, Chrystel Duchamp nous convie dans les milieux interlopes de Paris, à la rencontre de nos pires cauchemars…

Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté !

Dépêchée sur place, l’équipe de la PJ découvre que l’homme – un collectionneur – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était à court de liquidités.

Quand le corps d’un autre amateur d’art – dont la mort a été soigneusement mise en scène – est retrouvé, le doute n’est pas permis : un tueur en série est à l’œuvre.

Pour le lieutenant Audrey Durand, cette enquête dans le monde de l’art contemporain sera-t-elle l’occasion de faire taire ses démons, ou se transformera-t-elle en une plongée hypnotique aux confins de la folie ?

Eric Cherrière – Mon cœur restera de glace (Belfond) 16/01

Il existe au cœur du cœur de la forêt un endroit où vivent les sapins les plus anciens, protégés du vent comme de l’exposition au soleil, de la pluie, de la neige. Protégés aussi du regard des hommes. Une combe lointaine et tempérée qui fut un jour une frontière infranchissable devant laquelle l’enfant s’était dit  » Quand je serai grand, je vivrai là. « 

Dans ces bois du fin fond de la Corrèze, un jeune garçon trouve refuge en 1918, en compagnie de son frère, une  » gueule cassée « . Une guerre plus tard, des soldats allemands s’y enfoncent, sur les traces d’une de leurs unités disparues. Ces mêmes arbres que l’on retrouve en 2020, peints sur les murs de la chambre d’hôpital d’un vieillard allemand.

Aujourd’hui le vieil homme va parler. Révéler le secret de cette forêt qui ébranlera bien des existences, bien des certitudes. Bien des familles.

De 1918 et 1944 à 2020, Mon cœur restera de glace couvre un siècle de guerres fratricides. Ce roman noir, qui explore les destins d’individus ordinaires perdus aux carrefours de l’histoire, est aussi le roman de la beauté face à la violence. De ces fleurs qui poussent sur les champs de bataille.

Kate Mosse – La Cite de feu (Sonatine) 23/01

France, 1562. Les tensions entre catholiques et protestants montent, le royaume se déchire. Le prince de Condé et le duc de Guise se livrent un combat sans merci. Les huguenots sont persécutés, les massacres se succèdent. À Carcassonne, Marguerite Joubert, une jeune libraire catholique, fait la connaissance de Piet, un protestant converti dont la vie est en danger. Alors que la violence commence à se déchaîner dans la région, le couple se retrouve bientôt au centre d’un vaste complot, lié à une sainte relique. Leur quête va les mener vers une ancienne forteresse cathare, où sommeille un secret enterré depuis des décennies.

Une course haletante au coeur des guerres de religions : le grand retour de la reine du genre.
Après Labyrinthe, vendu à plusieurs millions d’exemplaires, Kate Mosse nous propose une nouvelle fresque érudite et captivante. Elle y donne voix à ces figures féminines trop souvent oubliées par l’histoire officielle. D’une efficacité redoutable, La Cité de feu confirme l’inimitable maestria narrative de son auteur.

Stephen King – L’institut (Albin Michel) 29/01

Aussi terrifiant que Charlie et aussi puissant que Ça, Stephen King revient avec une saisissante histoire d’enfants luttant contre des forces obscures. Dans ce combat du Bien contre le Mal, qui, cette fois, l’emportera ?

Pétronille Rostagnat – Un jour tu paieras (Marabout) 29/01

« Les dés sont jetés, je n’ai plus rien à perdre.

En poussant un cri pour me donner du courage, je lève les bras au-dessus de ma tête. Avant que tu ne réagisses quinze centimètres de lame s’enfoncent dans ta chair. »

Une adolescente, retrouvée inconsciente en pleine forêt, émerge lentement du coma. Que lui est-il arrivé ?

Pendant que la police mène l’enquête, Pauline Carel, jeune avocate pénaliste, est commise d’office pour défendre Mathieu, un brillant étudiant en médecine accusé d’un double homicide.

Carriériste, ambitieuse et perfectionniste, Pauline y voit l’opportunité de se faire un nom. Alors qu’elle se bat pour blanchir son client, elle est rattrapée par son passé…

Roy Braverman – Freeman (Hugo) 06/02

Patterson, en Louisiane.

Deux millions de dollars disparaissent. Pendant un ouragan d’une rare violence. Dans la maison du boss de la mafia locale.

La traque commence. Elle va faire se croiser et s’affronter un « parrain » amateur de cocktails, un fabuleux tandem de flics que tout oppose mais dont chacun poursuit une quête personnelle, une serveuse qui aime trop l’un des deux flics, le FBI, Freeman et sa fille Louise (celle-là même qui avait été retenue prisonnière quatorze ans dans un trou perdu des Appalaches dans Hunter), un collecteur de dettes arménien, et tout ce que La Nouvelle-Orléans compte de faune interlope, d’indics et de petites frappes…

Cela pourrait être le début de beaucoup de polars. Sauf que c’est au coeur du bayou, et que c’est Roy Braverman qui est aux manettes. Et que la traque va être bercée par le rythme envoûtant de la zydeco, imprégnée des senteurs de la cuisine cajun, caressée par les parfums sensuels de la flore de Louisiane, et rendue plus haletante encore par la menace des crocs acérés des alligators…

Dean Koontz – L’escalier du diable (L’Archipel) 06/02

« Je pourrais être morte demain. Ou pire… »

Luttant contre l’étrange épidémie de suicides qui a emporté son mari, Jane Hawk est devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Tant par le gouvernement que par les responsables d’une confrérie secrète. À présent, elle tient une proie dans son viseur : un homme influent… disposant d’une armée de tueurs.

Mue par sa soif de vengeance, Jane rejoint les flancs enneigés du Lac Tahoe, en Californie. Ce qu’elle va y découvrir est terrifiant. D’autant qu’elle va devoir gravir l’escalier du diable !

Jane sait que le temps lui est compté. Que sa vie ne tient qu’à un fil. Mais, elle respire encore… Et une conspiration menace des millions d’êtres humains.

« Jane Hawk est à n’en point douter le meilleur personnage jamais créé par Koontz. » Associated Press

Nicolas Leclerc – Le manteau de neige (Seuil) 06/02

Jusqu’à quel point le passé de votre famille peut-il vous hanter ?

Katia est haptophobe : elle ne peut supporter aucun contact physique. Ses parents ont tout tenté depuis son enfance, médecins, psys, guérisseurs, rien n’y fait. Mais le malaise de Katia prend une ampleur plus inquiétante lorsque son grand-père est sauvagement assassiné par sa femme. Un détail cloche cependant : cette dernière était dans un état végétatif depuis 30 ans…

William Gibson – Périphériques (Au diable vaudert) 06/02

À travers l’histoire de Flynne Fisher, gameuse ballottée entre un futur proche, les États-Unis et le Londres post-apocalyptique, soixante-dix ans après le grand effondrement du « Jackpot », Périphériques entremêle deux futurs pour mettre en scène un récit visionnaire de l’avenir que nous fabriquons.

Benoît Séverac – Tuer le fils (La manufacture de livres) 06/02

Matthieu Fabas a tué parce qu’il voulait prouver qu’il était un homme. Un meurtre inutile, juste pour que son père arrête de le traiter comme un moins que rien. Verdict, 15 ans de prison. Le lendemain de sa libération, c’est le père de Matthieu qui est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais pourquoi Matthieu sacrifierait-il une nouvelle fois sa vie ? Pour l’inspecteur Cérisol chargé de l’enquête et pour ses hommes, cela ne colle pas. Reste à plonger dans l’histoire de ces deux hommes, père et fils, pour comprendre leur terrible relation.
Derrière cette intrigue policière qu’on ne lâche pas, ce nouveau roman de Benoît Séverac nous parle des sommes de courage et de défis, de renoncements et de non-dits qui unissent un père et un fils cherchant tous deux à savoir ce que c’est qu’être un homme.

Michel Bussi – Au soleil redouté (Presses de la cité) 06/02

Un huis clos à ciel ouvert, orchestré de main de maître.

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.
Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?
Au plus profond de la forêt tropicale,
d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde.
Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique,
une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier ?
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir.
Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?

Ragnar Jonasson – L’Île au secret (La Martinière) 06/02

Quatre amis séjournaient sur une île. L’un d’eux tomba de la falaise et il n’en resta plus que trois…

Au large des côtes de l’Islande, l’île d’Ellidaey abrite la maison la plus isolée au monde. C’est sur cette terre sauvage que quatre amis ont choisi de fêter leurs retrouvailles. Mais, après la chute mortelle de l’un d’entre eux, la petite escapade tourne au drame.
L’inspectrice Hulda, quinze ans avant les événements survenus dans La Dame de Reykjavík, n’a qu’une ambition : découvrir la vérité. Pas du genre à compter ses heures, Hulda ne prendrait- elle pas l’affaire trop à cœur ? Elle n’a jamais connu son père et a toujours entretenu avec sa mère une relation en dents de scie. Une vie de famille tellement chaotique que son job semble la seule chose capable de la rattacher à la réalité… Mais sur l’île d’Ellidaey plane une atmosphère étouffante. Les fantômes du passé resurgissent.

Christian Carayon – Les Naufragés hurleurs (Fleuve) 06/02

 » Il y en avait pour croire que l’année 1925 serait la dernière du monde tel qu’on le connaissait. « 
Martial de la Boissière vit à l’écart de la société, protégé par les hauts murs de son manoir. Quand il en sort, c’est pour assister aux réunions du Cercle Cardan, toujours prêt à démasquer ceux qui se nourrissent de l’engouement pour les sciences occultes, des charlatans sans honneur. Sa prochaine mission : assister à une représentation du nouveau médium à la mode, Collas. Accompagné de son ami Alain, Martial se rend à Paris. Mais l’expérience tourne court : en pleine séance, le médium agrippe le bras d’Alain pour lui crier de s’enfuir avant de s’effondrer en crachant de l’eau de mer.
Ce qui paraît alors un stratagème grossier à Martial va se transformer en tragique prédiction quand il apprendra quelque temps plus tard la mort de son ami. Marin émérite, il a pourtant péri dans un accident de voilier au large de l’île de Bréhat.
Et si, derrière les ombres d’une prophétie, se cachaient de terribles secrets ?

Laurent Loison – Coupable ? (Slatkine et Cie) 06/02

Entre la France et l’Arizona, une chasse à l’homme s’engage.
Découvrez la nouvelle voix du polar français.

Scottsdale, Arizona.
A la suite d’un cambriolage qui a tourné au drame, le mari de Julia a succombé à ses blessures. Tandis que le meurtrier est rapidement appréhendé et incarcéré, la famille tente en vain de se remettre de cette perte. Désespérée, Julia est prête à tout pour voir le meurtrier de son mari condamné à mort… Le combat s’engage alors entre l’avocate commis d’office Kenza Longford et cette veuve déterminée à obtenir justice. Dans cette lutte, la jeune avocate devra faire face à ses propres démons.
Garges-Les-Gonesse, France.
Ivan est prêt à tout pour intégrer le gang des Frères de Sang. Le rite d’intronisation ? Faire un gros coup. Pour prouver sa valeur, Ivan n’hésite pas. Au prix de lourdes conséquences.
Quel est le lien entre ces deux affaires, entre ces deux destins brisés ? Les fils s’entrecroisent, entre coups bas, rage et désespoir.

Maxime Girardeau – Persona (Mazarine) 12/02

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et singulière.
Étrange, car ce n’est pas une série d’homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l’univers des nouveaux maîtres du monde – les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
C’est au cœur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir…

Christian Blanchard – Angkar (Belfond) 13/02

Ian McDonaldLe temps fut (Le Bélial’) 13/02

Bouquiniste indépendant, Emmett Leigh déniche un jour un petit recueil de poèmes lors de la liquidation de la librairie d’un confrère. Un recueil, Le Temps fut, qui s’avère vite d’une qualité littéraire au mieux médiocre… En revanche, ce qui intéresse Emmett au plus haut point, c’est la lettre manuscrite qu’il découvre glissée entre les pages de l’ouvrage. Pour le bouquiniste, tout ce qui peut donner un cachet unique et personnel à un livre est bon à prendre. Il se trouve ici en présence d’une lettre d’amour qu’un certain Tom adresse à son amant, Ben, en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale. Remuant ciel et terre – et vieux papiers – afin d’identifier les deux soldats, Emmett finit par les retrouver sur diverses photos, prises à différentes époques. Or, la date présumée des photos et l’âge des protagonistes qui y figurent ne correspondent pas… Du tout.

Patrice Guirao – Les disparus de Pukatapu (La bête noire) 13/02

Découvrez Pukatapu, l’îlot parfait pour disparaître !
Pukatapu, c’est un paradis de sable blanc, de corail et de cocotiers perdu dans le Pacifique, à des milliers de kilomètres de Tahiti. Le long de ses eaux turquoise, une poignée de maisons colorées abritent quinze hommes, neuf femmes et, étrangement, pas un seul enfant.
Lilith, photographe, et Maema, journaliste à La Dépêche de Papeete, y effectuent un reportage sur les conséquences du réchauffement climatique. Elles croient avoir trouvé l’éden, jusqu’au jour où, sur la plage, Lilith découvre une petite main coupée.
Mais sur l’îlot, nulle trace d’un cadavre et personne ne manque à l’appel…

Gilles Vincent – Les poupées de Nijar (Au diable vauvert) 13/02

Au cœur des serres incandescentes de l’Andalousie, Thomas Volner, reporter-photographe, découvre la mer de plastique où des hommes travaillent par milliers pour inonder l’Union Européenne de fruits et légumes éclatants. Chaque jour, il côtoie la dévastation environnementale et les nouveaux esclaves de l’agroalimentaire. Mais quand des enfants de la région sont retrouvés suspendus aux arbres comme des oiseaux piégés, ce sont les silences du franquisme qui vont le submerger. Et l’insondable étrangeté des « poupées de Nijar »…

Nicolas Koch – Ghosts of LA. (De Saxus) 20/02

Les fantômes du passé ne vous oublient jamais…

Los Angeles est une ville qui semble s’étendre à l’infini. C’est ici que vont s’entrechoquer les destins
de plusieurs personnages :
– Elie : un agent du FBI qui enquête sur un étrange meurtre et qui devient la cible d’un tueur qui
semble le connaître.
– Blair : une journaliste au caractère bien trempé qui traque une vérité dérangeante.
– Clara : une comédienne talentueuse qui se sent épiée par un homme.
– Abel : un homme qui a vécu une enfance horrible et qui veut prendre sa revanche sur la vie.
Si loin, si proches, ils vont tous participer à une œuvre bien plus grande qu’eux-mêmes et se
retrouver au cœur d’un puzzle hallucinant dont l’issue sera brutale.

Camilla Grebe – L’archipel des larmes (Calmann-Lévy) 26/02

Jean-marc Ligny – Alliances (L’Atalante) 27/02

Julien Sandrel – Les étincelles (Calmann-Lévy) 26/02

Nathalie Hug – Comme un enchantement (Calmann-Lévy) 26/03



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

33 réponses

  1. Super sélection, merci !

  2. Joli programme.
    Pas de top 20 pour cette fin d’année 2019 ?

  3. Yvan c’est la cata, je n ai même pas terminé mes lectures 2019 et déjà j’ai tapé dans ta sélection pour 2020!!!! Hihi

  4. Bonjour Yvan, bonjour tous.
    Merci pour cette sélection conséquente qui laisse penser qu’on ne manquera pas de lectures, ni de difficultés à faire des choix …
    Bonnes fêtes à vous.

  5. belle sélection et beaucoup de tentations en vue 🙂 Thilliez, et Alder-Olsen en particulier, Jonason, aussi
    J’ai adoré « L’Art du crime »

  6. Gagné, je te déteste déjà pour toutes ces tentations ! 😆

  7. Merci et bonnes fêtes pour vous et votre famille.

  8. Sans surprise on a beaucoup de titres en commun dans le collimateur.

  9. J’ai déjà le « Disparaître » en e-book ! Mais où vais- je trouver le temps pour lire tout ça ! 😉 Belles fêtes de fin d’année.

  10. J’ai déjà précommandé le Tackian !

  11. Très belle sélection ! J’attendais depuis longtemps un thriller de Sophie Loubière. J’apprécie vraiment la sortie de janvier et ce, chaque année.

  12. Tant d’auteurs que j’adore! On va sans doute pouvoir en parler très prochainement 😉 vive 2020, et déjà une sélection déjà riche!

  13. Comme c’est excitant tous ses romans à paraître ! 😉

  14. Merci à toi pour ces quelques suggestions. Cela m’a permis de devoir relire Miséricorde d’Adler Olsen 😀 Depuis 2014, j’ai tout oublié. Bonne année si je ne l’ai pas encore dit avec tous ces titres que je vais noter, de quoi choisir 😉

  15. Dans ta sélection déjà une dizaine de noté. Et tu sais lequel sera prioritaire 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :