Interview – 1 livre en 5 questions : Un détective très très très spécial – Romain Puértolas

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre.

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

Romain Puértolas

Titre : Un détective très très très spécial

Éditeur : La joie de lire

Sortie : 21 septembre 2017

Lien vers ma chronique du roman

Te revoilà donc avec une histoire pour ados (de 12 à 99 ans)…

Oui, mes romans sont déjà lisibles par les jeunes lecteurs, excepté Re-vive l’Empereur ! pour ses références historiques et politiques complexes. Mais cette fois-ci, l’histoire et la narration sont vraiment focalisées sur un jeune public, même si les adultes peuvent évidemment le lire et apprendront des choses !

Ton héros est trisomique. Tu aimes bien mettre en scène des personnages « différents » (pour montrer qu’ils ne le sont pas tant que ça)…

Oui, c’est un peu ma marque de fabrique. Des personnages « atypiques », je dirais, qui ont une différence et la cultivent pour en faire une force et non une faiblesse. Je suis contre la victimisation. Ce n’est pas parce qu’on est né sans bras que l’on n’a pas un grand futur devant nous. J’écris ce genre de livres parce que je vois trop de gens, autour de moi, qui se complaisent dans leur situation et agissent en victime (je suis handicapé, je suis un jeune de banlieue, je suis roux, je suis ceci, je suis cela). Obama a prouvé que l’on pouvait être noir et devenir président des Etats-Unis. On est un lutteur ou on ne l’est pas, c’est tout. Bref, c’est le même message avec Gaspard, jeune trisomique qui va tout mettre en œuvre pour devenir ce qu’il a toujours voulu devenir. Et ce n’est pas un chromosome en plus qui va l’en empêcher !

Avais-tu cette formidable fin d’histoire en tête depuis le début où t’es-tu laissé porter par tes personnages ?

Comme d’habitude, je me laisse porter par mes personnages, les situations, les péripéties. Pour moi, l’écriture est toujours une surprise. Si je connais déjà l’histoire, je n’écris plus, car je me fais chier. Or, pour moi, l’écriture, c’est le jeu le plus amusant que je connaisse.

Tu sembles t’être beaucoup amusé à mettre dans ce récit tes nombreuses trouvailles sur internet, toutes inutiles et donc totalement indispensables…

Tu l’as dit. « Inutiles et donc indispensables ». Quand on en lit une, on se dit « super, celle-là faut que je la retienne ». Et on l’oublie deux jours après. Mais ce qui est marrant, c’est le caractère de ce savoir immédiat et indispensable que l’on a ressenti en la lisant. J’aime que mes lecteurs apprennent des choses, sur un peu tout. J’apprends en même temps. J’ai toujours eu besoin de cette curiosité intellectuelle.

Ton humour (irrésistible) est vraiment ta marque de fabrique, burlesque et surtout jamais méchant…

Je ne le fais pas exprès. Ahaha. J’écris tel que je suis. Tu sais, quand j’ai écrit L’extraordinaire voyage du fakir…, j’ai été étonné quand mon éditeur m’a dit qu’il avait beaucoup rigolé ! Pour moi, cela n’avait pas été une intention. J’écris tel que je vois la réalité, biaisée, avec de l’humour car c’est la seule forme de vivre pour moi. Je pourrais gueuler ou tuer quelqu’un toutes les deux minutes car les incivilités, le non-respect de autres, le « jemenfoutisme » sont présents partout et à toute heure. Alors pour éviter un génocide (je suis en disponibilité de mon poste de capitaine de police et n’ai donc plus mon arme à disposition), j’essaye de tout prendre à la légère, avec humour. Je dis ça, mais j’aime les gens, l’humanité. Oui, de l’humour mais jamais méchant. Taquin, certes, irrévérencieux, mais pas méchant. Un truc qui m’horripile, ce sont les gens qui n’ont pas de deuxième degré. Ça m’est encore arrivé sur Facebook la semaine dernière. Alors, c’est un message que je lance à la France, si vous n’avez aucun sens de l’autodérision, si vous ne comprenez pas l’humour au 68ème degré, je préfère que vous passiez votre chemin sur mes romans et mon compte Facebook. Merci !



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

8 réponses

  1. J’adore ce mec et sa manière de voir les choses et la vie !! C’est lui qui a tout compris !! J’ai lu « tout un été sans Facebook » et ça a été un véritable coup de cœur, j’ai hâte de lire celui ci !!

    J'aime

  2. Voilà un discours qui me plaît beaucoup !! Monsieur Puertolas est certainement une personne que l’on gagne à connaître…et à lire !! Ce que je vais m’empresser de faire, dès que j’aurais fait diminuer un peu mon envahissante PAL de rentrée. Vive l’humour, l’auto-dérision, la non-victimisation, le respect de soi et des autres et surtout, SURTOUT, le plaisir de grandir et de se faire plaisir par la lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je possède jusqu’au 69ème degré, alors, je sais qu’en lisant cet auteur, je vais encore me pisser dessus de rire comme avec son fakir chez Ikéa ! Faudra que je pense à racheter des Pampers avant de le lire, tu me connais, je suis friande de blagues à deux balles et d’humour un peu barge, de ceux qui ne se prennent pas au sérieux.

    Aimé par 1 personne

  4. Ce type est génial ! J’ai eu la chance de le rencontrer en librairie. Je sais que ça n’ajoute rien à la qualité de ses livres mais il est vraiment craquant ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Un détective très très très spécial – Romain Puértolas – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :