Joe Hill et Stephen King – Plein gaz

4° de couverture

Sur une route désolée du Nevada, un gang de motards est pris en chasse par un camion fou, apparemment bien décidé à les éliminer un à un.

Il n’existe qu’une seule issue pour sauver sa peau : ne jamais ralentir…

Mon avis

Cette nouvelle écrite à quatre mains, avec un bagage génétique commun, a été initialement publiée dans une anthologie célébrant Richard Matheson.

83 pages en hommage à Matheson et à sa nouvelle « Duel » qui a donné vie au premier film de Steven Spielberg.

Ce n’est guère une surprise, Stephen King a toujours cité Matheson comme une de ses influences. Le père et son fiston ont donc eu l’envie de s’amuser avec ce thème de la course poursuite, tout en renouvelant le fond.

Le contexte est donc semblable, les protagonistes sensiblement différents. Pas de pauvre quidam harcelé dans cette histoire, place à un gang de bikers qui laisse de sacrées casseroles derrières eux.

Pour ce Plein gaz, on pouvait s’attendre à une collaboration explosive, mais le pétard est un peu mouillé.

Non, pas que ce récit soit désagréable à lire, loin de là ! C’est ludique et bien écrit (c’est bien le minimum), mais l’histoire en elle-même est un peu banale et reste ce qu’elle est : un hommage un peu déjanté.

Le père et le fils ont dû bien s’amuser à décrire les relations de ce fils et de son père motards, et le rendu sent bon (ou mauvais) l’Amérique profonde.

Un interlude que les fans (comme moi) ne laisseront pas de coté, sans pour autant qu’il laisse une marque indélébile (c’est le soucis avec le King, on a pris l’habitude de ne pas se remettre de ses histoires). Pour les autres, ça risque de n’être qu’une agréable nouvelle parmi tant d’autres…

Sortie : 08 janvier 2014

Éditeur : JC Lattès

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥ 

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Psychologie des personnages : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

17 réponses

  1. comme un boulet, je suis passée à côté mais adorant Matheson, je vais me laisser tenter …

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Oui si tu es fan du Monsieur, tu devrais y trouver ton compte 😉

  2. Lord Arsenik – Noumea - Nelle-Calédonie

    Bel hommage au travail de Matheson même si on peut en effet regretter que ce ne soit « qu’un » hommage… Mais bon en moins de 100 pages difficile de revisiter l’histoire de A à Z.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu as sans doute raison oui, mais je m’attendais à davantage de créativité de la part de Dieu et de son fiston, sans doute trop…

  3. Au fil des mois je mets de côté, des bouquins que je me reserve pour l’été. Celui ci en fera partie ! un bail que je n’ai pas lu un King !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      A mon humble avis, pas sur que ce soit la meilleure façon de revenir vers lui …

      • On ne parle pas d’un auteur qui soit difficile d’accès quand même 🙂

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          non tu as raison 😉

  4. Et comment un camion peut-il aller aussi vite que des motos ?? Une Hayabusa, une Yam R1, une Ducati ou une MV Agusta entre les jambes, et tu niques le camion !!!

    Et encore, je ne te parle pas des Suzuki, Kawazaki et Honda !!

    Bon, je passe mon tour ! 😉

  5. Mmmmm. ..je n’ai pas envie d’être déçue par Dieu moi non plus. Surtout après ses 2 miracles . Un de ces 4 peut être mais pour le moment, même s’ Il nous a donné son fils en sacrifice, je vais faire comme Belette, passer mon tour.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ahah, drôle de sacrifice
      Tu peux effectivement passer ton tour, tu as bien mieux à lire dans la pile

  6. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    Déjà dans ma wishlist bien sûr!!! Rien que par curiosité, en premier lieu!!! 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est une curiosité, c’est le mot, mais ça reste juste une curiosité à mon humble avis

  7. je viens de le lire dans le train qui me ramene dans ma normandie! tt comme toi je m’attendais à un peu mieux mais la relation pere fils reste sympathique en tant que fan du king egalement on ne peux passer à coté .. cela reste un bel hommage à matheson 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      on est tout à fait d’accord, Dav 😉
      Merci pour ton commentaire !

Rétroliens

  1. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%