Dédicace – Gilles Legardinier – 22/11/2013 à Sélestat

S’il y a un auteur proche de ses lecteurs, c’est bien Gilles Legardinier ! Après la sortie de « Et soudain tout change » en octobre 2013, il s’est lancé dans un voyage aux quatre coins de l’hexagone, une tournée à la rencontre de ses lecteurs qui va se prolonger jusqu’en février 2014.

En ce 22/11/2013, outre la commémoration de la mort de Kennedy, c’était également l’occasion de de vivre un superbe moment de convivialité avec l’auteur. Parce que rencontrer Gilles Legardinier lors d’une dédicace, ce n’est pas simplement repartir avec quelques mots sur un livre. C’est avant tout un vrai échange et la découverte d’un homme extrêmement touchant et d’une profonde humanité.

Sélestat, Librairie Wachenheim. Une librairie qui a l’étonnante caractéristique d’être implantée de longue date dans la ville avec une famille qui se passe le flambeau depuis 5 générations !

La venue de l’auteur sur mes terres alsaciennes était une belle occasion de partager un long moment avec lui, loin du tumulte des salons.

Ses romans sont des pilules de bonheur, de rire et d’émotions. Les personnes venues à la rencontre de Gilles Legardinier auront constaté de visu que l’homme derrière ses romans est digne des histoires qu’il nous raconte.

Une homme d’une gentillesse hors norme, qui ne triche pas, accueillant et jovial. Pour être resté un bon moment avec lui, j’ai pu constater cette énergie positive qui se propage entre lui et ses lecteurs, mais également entre ses lecteurs et lui.

Une disponibilité telle, qu’il fait même des dédicaces par téléphone, preuve à l’appui ;-). Une personne a appelé la librairie pour demander si on pouvait lui mettre un livre dédicacé de coté, l’auteur a pris la communication pour rédiger ensuite le petit mot de dédicace.

Toute l’équipe de la librairie, dont Christian Rappolt que je commence à bien connaître, à fait un joli travail pour recevoir l’auteur, à l’image de la superbe vitrine mise en place.

Je ne peux me passer du plaisir de vous faire partager une photo de l’auteur, entouré de Christian et de Céline Thoulouze, son éditrice, qui est d’une formidable gentillesse.

Si vous avez l’occasion de croiser le chemin de Gilles Legardinier, arrêtez-vous, vous ne le regretterez pas !

 Ma chronique de Et soudain tout change



Catégories :Dédicaces

Tags:,

25 réponses

  1. Ah oui, on commence à le connaître, Christian ! Mon raconteur de blagues préféré.Excellent article, Yvan, qui me donne encore plus envie de découvrir les livres de monsieur Legardinier !

    Bon, je vais tâcher de répondre et de lire le reste des articles sur WP… il rame ce matin ! Grrr, j’ai envie de le passer par la fenêtre. 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Legardinier est un bienfait pour l’humanité (bon ok ok j’exagère un poil, mais tu devrais vraiment essayer)

  2. Sido – lectrice compulsive, j'adore partager mes coups de coeurs et donner des conseils de lecture sur mon blog, http://errancesimmobiles.com. Je vous y attends !

    Rencontrer vraiment un auteur est une jolie expérience. Quand il est aussi sympathique, ce doit être extra ! Je n’ai lu qu’un de ses livres, il faut que je poursuive…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je ne peux que t’inviter à poursuivre tellement il fait du bien avec ses écrits, ce brave homme 😉

  3. Tu me donnes tout simplement envie d’être 6 jours plus tard, je vais voir Gilles Legardinier à Lille vendredi prochain et je suis encore plus impatiente après la lecture de ton article 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Eh bien je peux t’assurer que tu vas passer un sacré bon moment 😉

  4. Très contente pour toi Gruz, rencontrer cet auteur si humain, si ouvert, si positif et surtout, un grand « transmetteur » d’émotions est un moment du présent merveilleux. Un délicieux souvenir dans le livre de la vie. 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Tu as parfaitement trouvé les mots pour résumer cette rencontre de ce WE 😉

  5. il y’a des gens comme ça qui respirent la gentillesse et cet homme en fait partie. Encore un membre le de la LDG ? 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Lui, il est d’office membre donneur de la Ligue Des Gentils (et pourtant je rappelle que les critères de recrutement sont drastiques) 😉

  6. Ca devait être excellent 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Un moment unique, en effet 😉

  7. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    Comme tu le sais, je n’ai pas fait connaissance avec l’auteur à travers ces derniers titres, mais avec Le secret de la cité sans soleil… un autre style… mais je vais m’empresser d’aller miauler sur ses plus récentes terres! 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Miaou 😉
      C’est génial d’avoir commencé par lire son premier roman, devenu introuvable !

  8. Rebonsoir, j’ai trouvé « Demain, j’arrête » distrayant, gentillet ; en revanche, je ne suis pas sûre de lire les deux autres. Bonne soirée.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      C’est clairement le genre de lecture distrayante, c’est le but à mon avis.
      Concernant les trois romans de chats à Legardinier, je trouve qu’il se bonifie à chaque fournée. La version rouge est celle qui a eu le + de succès, mais je trouve les deux suivants bien + profonds au niveau de l’histoire.
      Bonne soirée 😉

  9. Qu’est-ce que j’aimerai croiser son chemin hou lalalalla!!!! Une très forte envie de rencontrer cet auteur au grand cœur!!! Merci de ce beau partage!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      pour la demande en mariage laisse tomber, c’est mort. Pour la rencontre, tu devrais bien y arriver un jour ou l’autre, faut y croire ! 😉

      • M’enfin…je ne parlais pas de demande en mariage voyons!!! Je ne suis pas faite pour vivre avec un homme de toute façon…c’est une maladie constructive et extraordinaire que j’ai depuis quelques années…cela s’appelle la Misandrie ahahahahaha!!!!!! T’inquiète cela ne s’attrape pas…hihihi!!! Je ferai peut-être une exception pour Gilles mais juste quelques heures hein!!! Pourquoi j’adore dire de conneries comme ça moi???ahahaha

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          dingue, tu me fais même découvrir des mots maintenant ;-).
          Ok si j’ai bien compris le concept, tu vas arrêter de me parler

          • Un truc de fou oui!! J’adore ce mot en plus!! T’inquiète…. tant que tu ne veux pas vivre avec moi ou faire d’autres trucs étranges avec moi…je continuerai de te parler!!! J’imagine ton soulagement là ahahahaha!!!!!

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%