Sébastien Teissier – X

4° de couverture

Banlieue parisienne, 23h15. Lucas Moriani, agent de la police scientifique, se rend sur une scène de crime. Arrivé sur place, il est seul et éprouve une gêne incompréhensible devant la victime égorgée.

Pourquoi cet agent expérimenté ne parvient-il pas à retrouver sa routine ? Pourquoi aucun autre policier ne se trouve sur les lieux ? Son téléphone garde la trace de l’appel de l’inspecteur l’ayant envoyé sur place mais le numéro est masqué. Quel est son nom déjà ?

Rapidement, Lucas Moriani réalisera les raisons de son trouble et prendra la mesure de l’horreur qui l’entoure. Acteur contre son gré d’une grotesque comédie, la vie de l’agent bascule. Ses souvenirs ne correspondent plus à aucune réalité. La démence est-elle la seule explication rationnelle ?

Lucas Moriani va enquêter sur la victime et sur lui-même pour décrypter l’énigme la plus complexe de sa carrière. Mais la vérité aura un prix.

Mon avis

X, ou un thriller à plusieurs inconnues. X, ou une histoire assez démente.

Sébastien Teissier est un auteur qui a lancé son roman dans la nature et l’a « offert » au monde par le biais du numérique, auto-édité (puisqu’il n’avait pas trouvé d’éditeur). C’est chose faite depuis, et le roman sortira également en version papier. Que cela ne vous empêche pas de vous y plonger dès maintenant !

Teissier va vous ballotter et vous bringuebaler avec son récit. En alternant le « il » et le « je », ainsi qu’en alternant les modes de narration de manière plutôt créative, l’auteur cherche à vous embrouiller le cerveau.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fonctionne.

X est un puzzle psychologique et scientifique, avec différents personnages comme autant de perceptions. Chaque chapitre a son ton propre, parfois très pesant, d’autre fois d’un humour acerbe et décalé.

Le tout donne une intrigue franchement fêlée, avec un serial killer pour le moins particulier. Un récit parfois jubilatoire, d’autrefois plus convenu, mais Teissier tient globalement bien la barque (et quand on connaît le sujet, ce n’était pas gagné d’avance).

Tout n’est pas parfait, loin s’en faut, certains tics d’écriture méritent sans doute d’être gommés (un peu trop de points d’exclamation au kilomètre) et la prose est parfois un peu inégale.

Mais, il serait dommage de bouder son plaisir et de ne pas donner sa chance à cet auteur, car les points positifs écrasent allègrement les quelques erreurs de jeunesse.

A suivre avec curiosité et réel intérêt (une « suite » être prévue).

Vu le prix ridicule de la version numérique, il serait dommage de se priver de cette découverte.

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

38 réponses

  1. Cindy Van Wilder – Auteur SFFF belge (francophone)

    Intéressant, je note le titre 😉 Merci de ce billet !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Merci pour ce message et pour la visite 😉

  2. Pour moi ce fût une très belle découverte et je suis membre du club de la champignognière. 🙂
    Le suivant « Les enfants de Prométhée » attendu avec impatience.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      oui, chouette découverte, mais dois-je m’inquiéter maintenant que je sais que tu as ta carte de membre ? 😉

      • Non, pas toi :p
        Et puis maintenant tu fais aussi partie intégrante de la champignognière.
        Mais attention …. j’y ai goûté et t’as vu le résultat ! 🙂

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          C’est donc pour ça que je me sens bizarre depuis quelques jours 😉

  3. Une fois de plus, une tentation ! J’ai reçu plus de tentation livresque que n’importe qui d’autre, moi, depuis que je te connais !

    Bien que tu ne sois pas le seul coupable, je précise ! 🙂 Excellent billet, comme d’habitude ♫

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Soutien aux auteurs débutants, c’est une bonne action que tu fais si tu te penches sur ce bouquin 😉

      • J’ai donc toutes les excuses en main ! Je soutiens un djeun auteur. Cool si tu nous donnes en plus des bonnes excuses, alors, pourquoi se gêner ? 🙂

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          Il n’est pas belge, je tiens à te le signaler 😉

          • Je ne fais pas que les belges, tu sais, mon terrain de chasse est étendu sur le monde entier et plus, si affinités.

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              Tu fais rarement dans l’extraterrestre pourtant 😉
              Je signale que Sébastien Teissier vit à Singapour, c’est loin de la Belgique

              • Oufti, oui ! Il était donc sur place pour le grand prix de F1 dimanche…

                • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

                  Il n’a pas le temps, il doit penser à l’écriture de son prochain roman, ne va pas le distraire 😉

                  • Jamais de la vie ! Tu disais que X était dispo en numérique ? Pour pas cher ?? 😀

                    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

                      oui oui pas cher, bonne affaire 😉

                    • On se croirait sur le marché quand tous les vendeurs crient « pas cher pas cher, gratuit, gratuit » 🙂

                    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

                      On est pas au souk ici, un peu de tenue Madame 😉

                    • C’est marrant, les souks !

  4. Très bon billet, une nouvelle fois, mais est ce utile de la préciser.
    En parlant de précision : c’est quoi club de la champignognière. ?

    • Ah ben faut lire X pour savoir.
      Mais rien de définitivement mortel. 😉
      Yvan déguste ….

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu ne peux le savoir qu’en lisant ce récit, sinon tu en es exclue 😉

  5. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    Cela faisait un moment que j’avais un oeil dessus… Je me suis dit « chouette, Yvan ne l’a pas vu… », non pas pour le bouquin, mais pour essayer de résister à la tentation encore un peu plus longtemps… Ben… trop tard !!! 😉 Merci Yvan !!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je ne sais pas si je dois te dire « désolé » ou « chic alors » ou « merci » 😉
      Dans le doute je te dis les 3 😉

  6. tu arrives toujours à faire ressortir le meilleur d’un livre. Merci pour ça 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      😉
      J’essaye en tout cas, et j’ai la chance d’avoir du nez dans le choix de mes lectures

  7. Je vais résister jusqu’à sa sortie « papier »!! Je suis trop forte je trouve!! Merci pour ce délicieux article qui est comme d’hab…hypermégatroptentant!!!!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      J’adore ta capacité hors normes à inventer des mots (et à mettre des points d’exclamation partout) 🙂

      • Et moi j’adore me laisser tenter par tes chroniques aguicheuses!!! 😉

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          Aguicheuses ? Et pourtant je n’ai rien à vendre, à part ma passion 😉 (et encore c’est gratuit)

          • C’est bien pour ça que je viens si souvent hein!!!!

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              et tu es la bienvenue ma chère 😉

  8. Lord Arsenik – Noumea - Nelle-Calédonie

    Excellente surprise que ce X. J’attends la suite avec impatience, d’autant que l’auteur m’en a touché deux mots… Mais chut, je ne veux pas finir dans la champignonnière !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu as raison, il faut faire attention, je ne veux pas y finir non plus 😉
      Oui je suis très curieux de la « suite »

  9. J’ai un peu de mal avec les points d’exclamation mais je crois que je pourrais faire une exception pour ce roman, il a l’air de contenir tout ce que j’aime !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Un premier essai prometteur, même avec les points d’exclamation 🙂

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2013 – Sébastien Teissier | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%