Denis Grienenberger – Au-delà de l’illusion (Tome 1 : Les hommes en habit de lumière)

4° de couverture  

La vie de Marc bascule le jour où il découvre dans une librairie strasbourgeoise un petit livre d’apparence fort anodine. Brusquement, il acquiert l’une des plus incroyables facultés dont un homme puisse rêver. Mais il n est pas seul…

Marc est un homme sans histoire jusqu’au jour où il fait une découverte inouïe : un petit livre lui procure les facultés d un passe-muraille. C’est extraordinaire et ce pouvoir va changer le cours de son existence.

Malheureusement, nous ne sommes pas dans la nouvelle de Marcel Aymé ! D’abord, cette capacité a certaines limites. Mais il y a pire ! Il la partage avec un tueur en série, impitoyable et insaisissable, mieux connu dans la presse sous le nom « la Mâchoire ». Leurs chemins vont se croiser et la frontière qui sépare l’illusion du réel lui semblera bien plus ténue qu’il ne l’avait imaginé…

Très vite, le monde de la pègre et des services secrets se lance à la poursuite des deux passe-murailles pour s’approprier leurs facultés. Accompagné d Emmanuelle, avec qui il partagera son savoir et ses nombreuses expériences de téléportation, Marc devra affronter une traque implacable.

Mon avis

Ce roman est le premier tome d’une série en devenir. Une série qui a de quoi prendre son essor sur plusieurs tomes, tant les sujets évoqués sont abondants.

Avec cette histoire, Denis Grienenberger a pris le risque de faire ressembler son récit à une véritable auberge espagnole et perdre le lecteur au passage. Premier satisfecit, ce n’est pas le cas.

Ce roman est à la croisée des chemins, entre sa partie historique (où l’auteur s’inspire de récits de la franc-maçonnerie), sa partie thriller (et son tueur en série pour le moins atypique) et sa partie relevant de la science-fiction (avec ses thèmes parlant de téléportation et du passe-muraille).

Mais qu’on se le dise, on est tout de même loin de la nouvelle de Marcel Aymé ! Le ton et la construction sont résolument modernes : chapitres courts, multiplicité des intrigues, violence de certaines scènes.

L’auteur décoche ses flèches tous azimuts tout au long de ce premier tome et l’ensemble fonctionne plutôt bien, même si les parties liées aux différents protagonistes sont d’inégales qualités, à mon sens.

Les thèmes concernant la maçonnerie, les sciences ou les mondes parallèles pourraient rebuter certains néophytes. Qu’ils ne s’inquiètent pas, Grienenberger a tout fait pour rester dans le cadre du roman de divertissement, à destination d’un large public.

Impossible pour le lecteur d’imaginer à l’avance le tour que prendra cette intrigue, la partie concernant le tueur empruntant d’ailleurs un chemin assez étonnant lors du dernier tiers du bouquin.

Au final un premier roman qui présente quelques imperfections, mais qui emporte très vite la sympathie du lecteur, par son ton et l’importance du travail de recherche réalisé.

Un monde s’ouvre devant Grienenberger après ce premier tome, tant les thématiques évoquées lui ouvrent de larges horizons. Intriguant pour les lecteurs qui se prendront dans les filets de cette histoire.

 Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

21 réponses

  1. euh, tu saurais pas par hasard où j peux trouver le ptit livre dont il est question dans ce roman??? 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Désolé, j’ai dû mal l’utiliser, il a pris feu 😉

  2. j’en savoure actuellement l’utillisation dans le Tome 3 que je suis entrain de fignoler ! 😉
    Un grand merci à Yvan pour son excellent article et ses critiques très constructives !
    Denis.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Merci beaucoup pour ton passage par ici, Denis 😉

  3. Alléchant ! Je partage sur Facebook !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Thématiques intéressantes en effet :-). Merci pour la visite !

  4. Enfermez-moi dans les toilettes, empêchez-moi de surfer sur ce maudit blog ! Bandez-moi (hem) les yeux, rayez ma connexion Internet… Mais faites quelque chose afin de m’éviter de faire péter ma wishlist…

    Gruz, je te dis « grrrrrr » car tes chroniques me donnent des furieuses envie d’ACHETER !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je suis ton excuse morale concernant ta folie acheteuse, pas grave, je veux bien te servir d’excuse 😉

  5. Le résumé a l’air de donner une histoire plutôt étrange où plusieurs thématiques ont l’air de se mélanger mais visiblement la mayonnaise a l’air de prendre ! mais j’aurais peur d’être noyé sous les intrigues…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Le roman est très accessible, pas de prise de tête à redouter

  6. Un livre qui me tente bien!!!! Je le note sur mon parchemin…. Tu as le don de nous tenter toi!!!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      j’ai rien fait, je suis innocent 😉

  7. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    Un tome que j’ai adoré, tu le sais, alors merci pour ton avis éclairé et, pour une fois, celui-ci je l’ai trouvé toute seule comme une grande et je n’ai pas attendu d’être prise dans le filet des tentations!
    Thanks!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      C’est toujours un plaisir de voir se rencontrer des avis pour des auteurs qui débutent et qui ont besoin d’encouragements 😉

  8. Un roman qui devrait me plaire je pense. Merci pour cette chronique Yvan !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      C’est toujours un plaisir de te voir par ici, Marine 😉

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2013 – Denis Grienenberger |
  2. Bilan livresque : janvier / Juin 2013 |
  3. 33e foire du livre de Saint-Louis – 23 avril 2016 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. 33e foire du livre de Saint-Louis – 23 avril 2016 – Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%