Glen Duncan – Le dernier loup-garou


CVT_Le-dernier-Loup-Garou_37804° de couverture

Jake Marlowe est le dernier de sa race.

Pourchassé par des tueurs fanatiques qui ont juré de lui trancher la tête, protégé contre son gré par une organisation secrète désireuse de vivre au grand jour, Jake a décidé d’arrêter de fuir. La prochaine pleine lune sera sa dernière.

« Va où tu peux, meurs où tu dois. »

Mais pour le vieux loup-garou suicidaire et blasé, rien ne va se dérouler comme prévu.

Par définition, l’amour est imprévisible.

 Mon avis

Un titre digne d’une série Z et un sujet qui sent très fort la littérature pour adolescent boutonneux. Si vous pensez cela, vous ne pouvez pas être plus éloigné de la vérité.

Ce roman est un récit pour public (très) averti, un sombre roman pour adulte, rempli de sang, de sexe …et de questions existentielles.

Difficile de donner un sang neuf à un tel mythe rabâché jusqu’à la moelle. Duncan y parvient, le plus souvent avec brio, et nous propose un éclairage sang pour sang inédit.

Le propos est sexuellement très explicite, la violence est omniprésente, mais l’angle d’attaque principal du roman consiste à décrire l’intimité de la bête.

Parce que l’animal à des choses à dire, l’animal se pose des questions quasi métaphysiques, l’animal éprouve des sentiments, l’animal a des doutes.

Ce roman est tel une giclée d’idées, l’auteur se lance plus souvent qu’à son tour dans des digressions sur le pourquoi et le comment, sur les sentiments (car ce roman, aussi étonnant que cela puisse paraître, est aussi une histoire d’amour), sur la culpabilité et la solitude (je rappelle que nous sommes face au dernier de la race).

Tout n’est pas parfait à mon sens, l’auteur aime s’entendre parler et certains passages tournent un peu à la divagation et au bavardage.

Mais, bon sang ne saurait mentir, voilà un roman à la fois digne du mythe ancestral, tout en prenant le parti de le déchiqueter.

Duncan est un auteur à suivre, je ne me fais pas de mauvais sang pour la suite de sa carrière.

Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥

L’auteur :

37613

Glen Duncan est un auteur britannique né dans une famille anglo-indienne.
Il a étudié la philosophie et la littérature à l’Université de Lancaster.
En 1990, il a déménagé à Londres, où il a travaillé comme libraire pendant quatre ans.
En 1994, il a voyagé en Inde avec son père avant de continuer vers l’Amérique.
Son premier roman, « Hope » (1997), a été salué des deux côtés de l’Atlantique .

Les droits cinématographiques du « dernier loup-garou » ont été achetés par Ridley Scott.



Catégories :Littérature

Tags:, ,

5 réponses

  1. Grrrr, je devrais te boycotter !!!

    Vade retro GruzSatanas !! tu fais exploser ma Wishlist !!!

Rétroliens

  1. Bilan livresque : janvier / avril 2013 |
  2. Entretien littéraire 2013 – Gilles Dumay / Collection Lunes d’encre – Editions Denoël |
  3. Bilan livresque : janvier / Juin 2013 |

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :