Jérôme Camut / Nathalie Hug – Les voies de l’ombre : Stigmate


51wu7x+ofOL._SL160_4° de couverture

Quand les victimes d’un monstre fascinant et obscène se lancent sur les traces du prédateur qui a dévasté leur vie, elles ignorent qu’elles n’auront pour seules issues que la fuite, la mort ou les voies de l’ombre.

Mon avis

« Les voies de l’ombre », tome 2, bourré de qualités, passionnant de bout en bout, différent du premier tome et (à mon sens) meilleur. La grande intelligence des deux auteurs est de sortir des schémas habituels du polar (encore + à la lecture de celui-ci).

La lecture est déstabilisante, les acteurs principaux deviennent tour à tour secondaires et vice versa. Les auteurs malmènent leurs personnages comme rarement, écorchés vifs suite aux expériences vécues dans le premier livre.

Le tome est axé sur la psychologie des personnages, des victimes au monstre qui les manipule. La description de ce personnage est tout bonnement hallucinante, laissant parfois un gout amer tant il est finement analysé psychologiquement.

On a l’impression de passer de la tête du psychopathe à celle des victimes, ce qui prouve la grande qualité de la narration.

Après 2 tomes, et 1 200 pages, toujours aucune longueur en vue.

Publication française : 2007

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

2 réponses

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2013 – Jérôme Camut / Nathalie Hug |
  2. Pages après pages : Jérôme Camut & Nathalie Hug – W3 Le sourire des pendus |

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :