Jérôme Camut / Nathalie Hug – Les voies de l’ombre : Rémanence


51PfbzrQT7L._SL160_4° de couverture

Comment grandir quand on a connu l’horreur ?Il y a 15 ans, deux enfants s’échappaient des geôles du plus dangereux des criminels qui disparaissait après avoir mis la France à feu et à sang.

Clara et Louis sont aujourd’hui adultes mais le vernis de leur existence se fissure. L’emprise de Kurtz a profondément gangrené leurs esprits.

Insidieusement, le chaos s’installe. Les voix de l’ombre se font entendre à nouveau.

Mon avis

Dernier tome d’une tétralogie unique en son genre, celui-ci est plutôt une séquelle de l’histoire initiale, conséquences et prolongement 15 ans après dans la vie de 2 jeunes enfants devenus adultes.

Ces personnages, jusque là secondaires, ont droit à l’écriture de leur propre histoire personnelle qui fait écho aux horreurs perpétrées lors des précédents épisodes.

Roman beaucoup plus court que les précédents, nerveux, plus accès sur la psychologie, les auteurs une fois de plus malmènent leurs personnages, les font plonger dans leur pire coté sombre.

Comme avant, ici, pas de héros, mais des anti-héros totalement détruits intérieurement et dépassés par leur affect et les évènements.

C’est violent, dérangeant, déstabilisant, réjouissant.

Le premier chapitre nous dévoile une partie de la fin de l’histoire, que l’on prend telle une claque en pleine gueule.

La suite, quelquefois excellente, parfois moins bonne, permet de clore cette tétralogie en accent sur les destins individuels, plutôt que sur un feu d’artifice touchant l’ensemble de la société comme dans le tome 3.

Somme toute une bonne histoire annexe, prenante même si parfois un peu moins que les précédents tomes, mais oh combien éprouvante.

Un roman et une tétralogie qui laissent des traces une fois la dernière page refermée, c’est bien la preuve d’une réussite.

Publication française : 2010

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

2 réponses

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2013 – Jérôme Camut / Nathalie Hug |
  2. Pages après pages : Jérôme Camut & Nathalie Hug – W3 Le sourire des pendus |

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :