Les fantômes du passé – Gaëlle Perrin-Guillet

Le précédent roman de Gaëlle Perrin-Guillet avait surpris, véritable contre-pied. Elle inaugurait une série d’histoires se déroulant dans le Londres victorien. Voici le second récit de deux enquêteurs bien particuliers.

Londres victorien

Nous sommes en 1893, un peu moins d’un an après la première intrigue. Vous ne l’avez pas lue ? Vous devriez, mais je peux vous assurer que ce roman se lit indépendamment sans aucune difficulté.

Henri Wilkes est un ancien inspecteur de police qui tombe en loque, dépressif suite à sa précédente affaire, et qui traîne sa patte folle comme un boulet. Billy est un ancien gosse des rues, sorti de sa misère par ce policier qui a senti poindre une belle intelligence derrière sa crasse. Le passé les lance à nouveau dans une aventure à travers le Londres de l’époque de Jack l’éventreur (qui n’a rien à faire dans cette affaire).

Conteuse

Les fantômes du passé est un thriller victorien prenant, hommage à la littérature de cette époque. Le premier roman des enquêtes de Wilkes et Bennett était réussi, celui-ci me semble encore meilleur à tous les points de vue. L’intrigue est un peu plus dense (j’avais trouvé le précédent un peu trop court), les personnages encore mieux campés et l’écriture « à l’ancienne » encore mieux maîtrisée.

Ce que j’apprécie chez Gaëlle Perrin-Guillet, c’est qu’elle ne cherche aucunement à vous en mettre plein la vue. Elle n’est pas du genre à penser qu’elle révolutionne et réinvente le monde. Non, c’est une conteuse, elle n’a d’autre ambition que de nous raconter une histoire, de nous divertir avec des personnages et un environnement captivants.

Humanité

Le climat de la ville à cette époque est bien rendu, crédible. L’écrivaine l’a soigné sans en faire trop. Ça donne quelques scènes savoureuses (ah, celle du transport vers Douvres !).

Mais un bon divertissement n’est rien sans de bons personnages. Ceux-ci sont formidablement attachants, d’une belle humanité. Le supplément d’âme du roman.

Les fantômes du passé est une belle distraction, dépaysante par son contexte victorien, prenante par son intrigue plutôt originale. Avec ce thriller, Gaëlle Perrin-Guillet réussit le pari de nous plonger avec plaisir dans cette sombre ville de Londres, illuminée par des personnages particulièrement touchants.

Lien vers l’interview de Gaëlle Perrin-Guillet au sujet de ce roman

Sortie : 22 août 2018

Éditeur : City Editions

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’ambiance générale

Les personnages si attachants

L’intrigue fort sympathique

4° de couverture

Londres, 1893 : une calèche explose, tuant sur le coup un notable. La police est désemparée, d’autant que le meilleur inspecteur de la ville, Henry Wilkes, a rendu son insigne. Aux prises avec ses démons intérieurs, il dépérit sous le regard inquiet de son fidèle Billy, le gamin des rues qu’il a recueilli. Mais quand le « meurtre de la calèche » prend une autre dimension, Henry ne peut rien faire d’autre que reprendre du service. En effet, tous les indices désignent un coupable : Gareth, le propre frère d’Henry… mort des années plus tôt ! Est-ce une machination ? Ou bien son frère serait-il encore vivant ? L’inspecteur déchu risque fort de réveiller les fantômes du passé dans cette ville où trahison et mensonges sont monnaie courante et où le danger est à chaque coin de rue…

Intrigues, menaces et complots : une enquête dans les bas-fonds du Londres victorien.


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

5 réponses

  1. Bonjour
    Je note car j’aime l’ambiance qui se dégage de ces romans historiques
    Merci
    Bonne journée

  2. J’en prends également bonne note ! Merci, une fois encore, pour tes bons conseils Yvan. À bientôt pour la découverte du mystérieux invité d’honneur ! 😉

  3. J’avais trouvé quelques bémols dans le précédent, mais cela ne m’empêchera pas de découvrir le nouveau, qui est en fait le précédent du suivant qui était pourtant le roman précédent, mais puisque le suivant est en fait le précédent précédant… Je sors !

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Les fantômes du passé – Gaëlle Perrin-Guillet – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :