Foire du livre de Bruxelles – 28 février 2015 – Compte-rendu

Bruxelles et son Manneken-Pis, symbole de l’indépendance d’esprit des Bruxellois.

Bruxelles et son salon du livre, symbole de l’ouverture d’esprit de ces mêmes belges. Un rayonnement qui va d’ailleurs bien au-delà des frontières de la ville puisque la Foire du livre de Bruxelles attire nombres de visiteurs de toutes origines. Pour preuve, je suis venu de mon Alsace natale pour profiter de la manifestation (et surtout de mes amis belges).

Salon généraliste, sur 5 jours, avec la présence des plus grands éditeurs comme celle de maisons d’édition moins connues. L’invité d’honneur pour 2015 était le Québec, avec la présence de nombreux auteurs québécois que l’on n’a pas l’occasion de côtoyer habituellement. Une riche idée donc que l’invitation de nos cousins francophones et une opportunité unique de belles rencontres.

La foire de Bruxelles est une immense librairie et l’occasion de croiser de nombreux auteurs, en dédicace ou au détour des allées.

Tous les styles sont représentés, avec une vraie volonté de proposer le panel le plus large d’auteurs. Chacun peut donc y trouver son compte.

J’y ai passé une journée bien remplie, belle en émotions et en rencontres, avec ce formidable plateau proposé.

Juste un bémol concernant l’organisation du salon. Lorsque l’on paye 8 €, on s’attend à ce qu’elle soit irréprochable, ce qui n’a pas toujours été le cas : alors que nous avions acheté les billets à l’avance pour éviter l’attente, nous avons du patienter deux fois plus de temps que ceux qui n’avaient pas de billet, plusieurs plages horaires de dédicace n’ont pas été respectées ou se sont déroulées au mauvais endroit. C’est franchement dommage.

Site internet de la Foire du livre de Bruxelles

A tout seigneur tout honneur, commençons par parler de Gilles Legardinier. L’auteur avait donné rendez-vous à notre petit groupe juste avant l’ouverture du salon. Une rencontre placée sous le signe de la bonne humeur, de la gentillesse (et, admettons le, du grand n’importe quoi parfois ;-)). Il a prouvé une fois de plus à quel point il est proche de ses lecteurs et que les qualités humaines de ses romans ne sont pas que belles paroles. L’homme est pareil que l’écrivain, avec de vraies valeurs.

Il l’a également prouvé par la suite, lors de la conférence qu’il a donnée le matin. Un moment fort en émotions, où l’auteur s’est parfois livré sans fards. Un beau moment.

(lors de notre rencontre d’avant salon, avec Valérie Caffier, libraire à Paris et présidente du prix littéraire Libr’ à vous)

David Khara est un auteur dont on parle de plus en plus, et c’est une bonne nouvelle. Outre ses romans atypiques et passionnants, il fait preuve d’une belle disponibilité pour ses lecteurs et fait montre de belles valeurs. A ce titre, la conférence qu’il a donné avec Patrick Senécal (entre deux récentes recrues de l’équipe Fleuve Editions) était passionnante, sur le sujet du fantastique dans la littérature adulte.

(quand ma grande amie belge, auto-proclamée « plus grande fan belge de Patrick Senécal », rencontre son idole, ils ne se lâchent pas des yeux)

Autre toute récente recrue de chez Fleuve Editions, Paul Colize a eu la gentillesse de venir discuter avec moi dans les travées du salon, avant d’aller dédicacer. On est loin d’un long moment de silence ;-).

(ou comment essayer de rester sérieux alors que vos amis font les pitres)

Quel plaisir de pouvoir échanger avec la discrète mais passionnante Sophie Loubière. Son dernier roman est touchant et l’échange que nous avons eu m’a permis d’avoir un intéressant éclairage sur celui-ci.

Barbara Abel était sur ses terres, je n’ai pu la saluer que de loin (les plages de dédicaces sont un peu courtes, si on veut voir beaucoup de monde), mais ce n’est que partie remise (et puis on s’est déjà croisé à de nombreuses reprises).

(si c’est pas du sourire, ça !)

Quelle belle idée d’inviter des auteurs venant du Québec ! Outre Patrick Senécal, j’ai donc pu rencontrer Martin Michaud. Je me plongerai dans son œuvre avec délice, à l’avenir. Lors de sa conférence, il a mis en avant la vraie proximité des québécois et des belges en terme de caractère et d’ouverture d’esprit. Le français que je suis ne peux que confirmer cette affirmation (nous avons beaucoup à apprendre d’eux) ;-).

Les auteurs de l’éditeur Ombres Noires étaient présent en force. Michaël Mention, Marin Ledun et Alfredo Noriega nous ont gratifié d’une conférence commune captivante pour qui s’intéresse aux sujets de société douloureux, qui sont au cœur de leurs romans. Mention spéciale (sans mauvais jeu de mot), à l’ami Michaël, avec qui j’ai pu longuement discuter.

Première rencontre avec Nicolas Lebel. Elle restera gravé dans les mémoires. En plus d’avoir un immense talent d’écrivain, il a un humour irrésistible et une jovialité si attachante. Impossible de raconter ce moment qui a vite tourné au gros délire. Pour ça, vraiment et sincèrement merci !

(ce sont les seules photos montrables, je vous assure ! ;-))

Même si nous n’avions pas matière à discuter d’un nouveau roman, rencontrer Marcus Malte est toujours un grand plaisir. Un grand Monsieur du polar.

Et puis ce fût l’occasion de croiser des auteurs avec qui je suis en contact sur Facebook, et de passer du virtuel au réel est toujours un joli moment d’émotion. Merci à Frédéric Ernotte (croisé dans les allées) et Cicéron Angledroit.

Chaque salon, c’est aussi des rencontres ratées : Olivier Truc, Deon Meyer et Tim Willocks, c’est pour une prochaine fois !

En tout cas, j’ai vraiment envie de retourner faire un tour en Belgique l’an prochain. On se donne rendez-vous ?



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

35 réponses

  1. Super we en votre compagnie , les z’amis d’Alsace !
    Quant à la journée sur La FLB , rien à ajouter ! Tout est dit et très bien dit, comme d’hab’ 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      j’avais prévu d’en dire davantage (il y a tant à dire) mais je manque de temps pour cette fois. Oh que nous aussi étions heureux de vous voir ! on adore les belges !

  2. Beau compte-rendu. Le Québécois Patrick Sénécal a-t-il été aussi recruté par Fleuve Editions, ou c’est moi qui ai mal compris ? Il faut dire que ça m’arrangerait bien, ses livres seraient immédiatement plus facilement disponibles et mieux distribués qu’actuellement…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu as bien compris ;-). et c’est une bonne nouvelle pour le futur !

  3. Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

    Ah y a pas à dire, j’adore tes compte-rendu de salons 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Manque de temps, j’aurais aimé en dire davantage, mais les photos parlent d’elles même 😉

      • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

        Oui je comprends mais c’est cool quand même ^^

  4. Moi aussi, j’adore ces petits moments de partage. Ça donne envie !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est le but, mettre en avant le coté convivial (et séquence souvenirs pour ceux qui y étaient) 😉

  5. Encore un moment raté pour moi. .. 🙁
    La bonne nouvelle c’est Patrick Senecal édité en France. Ça fait un bail qu’on attendait ça !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      oui c’est une sacrée bonne nouvelle ;-). Tu te rattraperas ailleurs !

  6. Rendez-vous accepté pour l’an prochain 🙂 ! C’est du bonheur de revoir ces bons moments. Merci les belges pour votre accueil et votre chaleur 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh oui Valou, on va vraiment essayer de remettre ça 😉

  7. Vincent Garcia – Montpellier

    Comment te dire? Ce compte rendu enthousiaste et exhaustif me fait regretter encore plus amèrement de n’avoir pas été de la fête… Bruxelles est si loin du Midi. Une année, faudra que je le fasse, même si je dois pour ça sacrifier QDP… Amitiés Yvan…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      juste deux trucs : il est très loin d’être exhaustif, je ne peux vraiment pas tout raconter ;-). Et puis c’est une si belle occasion de voir nos belges !

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Non, non, vaut mieux pas tout raconter !! Et encore, j’ai été sage parce que Mini-Foumette était dans les rangs 😉

  8. Très sympa ton compte rendu ^^ Deon Meyer et Tim Willocks ??? Cela aurait été mes premiers que je serais allée voir ^^

  9. c’est comme si j y étais merci beaucoup pour ce résumé 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      de rien Dav ;-). on se voit bientôt hein ! 😉

  10. j’ai bien envie de faire le déplacement l’an prochain

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ce serait sympa, une doux dingue en + 😉

  11. Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

    Rhaaaaaaaaa, 2015, je rate tout. Et 2016, ne s’annonce pas mieux.
    Comme j’aimerai moi aussi être de la partie, avec vous, affreuse bande de furieux.
    Mais merci de me faire vivre ça par procuration, l’ami. M^me si c’est vrai que l’on aimerai en avoir un peu plus.
    Du off, par exemple.
    Et puis nos belges, Foumette, Annick, Marie Noëlle…Quelle joyeuse troupe.
    Et quoi, t’as rencontré une Belette Cannibale en plus.
    Ah Yvan, comme je t’envie parfois…C’est vrai que ces rencontre avec les auteurs sont toujours un régal.
    Et je suis heureuse pour toi que tu puisses vivre à fonds le passion delivres et des mots qui est la tienne. 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      pas de QDP non plus alors ?… Oui tu as tout à fait ta place dans notre groupe de doux dingues ;-).
      Je confirme j’ai rencontré la belette, eh oui je sais tout sur elle maintenant (enfin non et je ne veux pas tout savoir)

      • Quelle chance d’avoir rencontré cette Belette insaisissable.

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          sacrée belette, un spécimen unique ;-). Sais-tu que la Belette arrive à porter le double de son poids sur son dos , 😉

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              Pas possible, les photos étaient interdites sous peine de se faire fouetter

              • Je sais que les photos de la belette sont interdites, je suis un peu comme elle.

                • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

                  Ah bon ce n’est pas ta vraie tête sur facebook ?? :-p

                  • zut ! je me suis cramée, chuis belle sous ma feuille, non ?

                    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

                      Oui t’es un peu planquée 😉

                    • je me cache pour faire ma sieste tranquilou

  12. Waouhhh merveilleux compte-rendu de cette journée inoubliable!!! Première rencontre avec Patrick Senécal, avec Nicolas Lebel, avec Gilles Legardinier et avec Martin Michaud…Des rencontres inoubliables!!!! Des moments de bonheur avec les Bisounours que nous sommes! Le Belgique vous attend avec impatience….

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      we’ll be back ! 😉

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%