Jean-François Thiery – Le contrat Magellan

4° de couverture

La peur s’insinue, poisseuse, glaçante… Elle rampe avec lenteur, mais ses attaques sont fulgurantes. Son triomphe est sournois, et si proche. Il a l’odeur de la poudre, le goût du sang, l’humidité de la sueur. Le hasard en est exclu. Dans le secret des bureaux lambrissés, des hommes puissants guettent. Leur rêve a un nom, « I.R.A. », et leur cauchemar va prendre un visage, celui de Suzana Magellan.

Cette informaticienne est très appréciée au sein de XOX Consulting pour sa gestion efficace de projets industriels, et… ses suppressions élégantes de cibles humaines. Dans ce milieu élitiste, l’échec n’est pas une option. La prédatrice peut rapidement devenir une proie, surtout quand le soupçonneux lieutenant Garfield croise son chemin.

Menacée de toutes parts, hantée par les démons de son passé, Suzana Magellan va devoir se cacher, fuir, combattre, et… apprendre. Les réponses seront-elles synonymes d’apaisement ?

Mon avis

Après une nouvelle, eXpert Consulting, en forme d’amuse-bouche et qui présentait le personnage de Suzana Magellan (à ses débuts), voici le premier roman mettant en mots cette tueuse à gage bien particulière.

Jean-François Thiery est un petit futé. L’idée de nous titiller la curiosité à l’aide d’une nouvelle en forme de genèse du personnage était vraiment bonne. La lecture préalable de cette nouvelle n’est absolument pas indispensable pour se lancer dans ce roman, mais si c’est le cas, on imagine assez facilement sur quel terrain l’auteur va nous mener.

Oui… mais ! l’auteur est un maître d’œuvre malin, incontestablement. Il serait criminel de dévoiler quoi que ce soit de l’intrigue, mais je veux insister sur le fait qu’elle propose son lot de surprises assez étonnantes.

Jean-François Thiery, en bon chef de chantier, organise avec excellence les déviations de son histoire et utilise parfaitement les outils à sa disposition. Son techno-thriller fait parfois office de rouleau compresseur, pour à d’autres moments bifurquer vers des contrées plus inattendues.

L’écrivain maîtrise plutôt bien le code de la construction de ce genre de roman. Son édifice tient clairement la route, avec une intrigue en béton, érigée pour le plaisir du lecteur, mais qui possède de solides bases qui amènent à la réflexion.

Avec un sujet loin d’être bateau, parfaitement ancré dans le monde de l’entreprise actuel, Jean-François Thiery s’amuse à nous plonger dans ce monde qu’il connait (les grandes entreprises, pas les tueurs à gage, enfin je crois…) pour faire passer quelques messages sans jamais perdre de vue l’aspect divertissement.

Les personnages, parfois un brin caricaturaux, sont tout de même attachants, même (surtout ?) dans leurs failles. L’écriture, quant à elle, est vraiment agréable, très dynamique et ponctuée de bons mots.

Bref, en tant qu’un des innombrable Inspecteur des travaux finis, je valide le permis de construire (puisqu’il n’est pas impossible d’imaginer une suite à cette histoire) ;-). Plus sérieusement, cette histoire basée sur le thème de la peur est suffisamment originale et addictive pour la faire sortir du lot et vous faire passer un bon moment.

Sortie : novembre 2013

L’interview de l’auteur parlant de son roman

Ma chronique de eXpert Consulting

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

29 réponses

  1. Et bien, tout est dit ! Une critique aussi bien érigée que le roman dont elle nous parle… Il me vient un synonyme à l’esprit, mais je le dirai pas, sinon, je devrai sortir… 😉

    Ces livres m’intriguent au plus haut point ! Merci, Yvan… *voix grinçante*

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu fais bien ta voix ‘porte qui grince” 😉
      Je ne vois pas du tout de quel mot tu parles

      • “Ériger”… on peut dire aussi “l’érection du bâtiment”… 🙄

        D’ailleurs, je vais sucer une pastille Vicks parce que à force de faire ma voix “porte qui grince”, ben, on dirait que j’ai fumé des Gitanes sans filtre tout ma vie. 😉

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          oui enfin bon, c’était de l’humour hein ! J’avais très bien vu de quel mot tu parlais 😉
          On ne cite pas de marques sur mes pages, on dit des pastilles vertes 😉

          • Double oups : je n’avais pas compris que tu avais bien compris le mot… 😳

            Pas de marque, pardon, mais les pastilles bleues me sponsorisent… oui, les miennes sont bleues, à l’extrait de schtroumpf. 😉

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              ahah, vla que ce blog te fait rougir 😉

  2. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    La nouvelle me parlait déjà bien… elle m’en disait des choses… ben, le roman en a apparemment à rajouter de bonnes! 😉 Merci Yvan!!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Le roman va bien plus loin que la nouvelle, l’auteur sait ménager ses effets 😉

  3. Chronique pleine de mystere qui exacerbe l’envie de découvrir le roman….

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est un peu le but 😉
      Je ne raconte en tout cas jamais rien des intrigues, mais je lance des pistes 😉

  4. LA nouvelle est dans ma pal grâce à toi…et en lisant ton délicieux article je pense que ce livre va suivre le même trajet!!! Il me tente…tu me tentes..je me laisse tenter!!!ahahahaha

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est bien, tu connais tes conjugaisons 😉

      • OUi je trouve aussi hein!!! J’ai envie de le commander…je vais le commander….comme ça il sera commandé!!ahahahahaha Tu vois je sais varier les temps aussi!!!ahahaha

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          tu sais compter aussi ?

          • Ben oui…un livre, deux livres, trois livres, quatre livres, cinq livres….une planche de livres, deux planches de livres….une bibliothèque, deux bibliothèques…..héhé!!!! C’est fou hein!!!

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              tu es exactement comme moi, toi ! Moi je ne compte pas en argent, uniquement en valeur de livres ou de CD 😉

          • C’est fou je pensais être la seule dingue à faire ça!!! Mes amies se marrent toujours car tout est compté en livre dans ma vie!!!!

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              ben on est au moins deux, on a inventé la monnaie unique avant les autres 😉

          • je suis en train de calculer combien de livres je gagne par mois à cause de vous! Ha bravo! lol

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              bienvenue au club de ceux qui sont sortis de l’euro 😉

  5. J’avais beaucoup aimé l’amuse-bouche, me reste plus que le dîner à déguster ! Merci pour ta chronique très alléchante qui met en appétit !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      D’autant plus que le plat de résistance est meilleur que l’entrée 😉

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Le contrat Magellan de Jean-François Thiery | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Interview – 1 livre en 5 questions : Le contrat Magellan de Jean-François Thiery – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Le cercle Voragine – Jean-François Thiery – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%