Barbara Abel – Après la fin

4° de couverture

Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux…

Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans…

La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?

Mon avis

Vous n’avez pas de voisins immédiats ? Quelle chance vous avez 😉

Suite de « Derrière la haine », quelques années plus tard, ce nouveau roman en reprend les ingrédients sans pour autant tomber dans la facilité et le copié / collé.

Loin de tout effet de manche, Barbara Abel sait instiller la tension avec une rare subtilité. Pas de rebondissements improbables à chaque chapitre, non Abel construit son histoire tout en finesse en mettant l’accent sur la psychologie de ses personnages.

Et ses personnages, même perturbés, Abel les aime au point de ciseler leur caractères avec une rare dextérité. Des personnages du quotidien, qui pourraient tout à fait être vos propres voisins.

Rarement, une auteure de suspense arrive à ce point à nous plonger en empathie avec des personnages qui semblent au départ si communs, mais qui au fil des pages vont prendre une dimension intérieure étonnante. Leurs rouages internes nous sont livrés avec habileté par l’auteure, leurs passifs les rend profondément complexes, jusqu’à ce que le scénario catastrophe se mette en place.

Et de ce coté là, Abel est également particulièrement douée. Bien sûr, à la différence de « Derrière la haine », on connaît déjà certains personnages et donc leur passé. Vous penserez donc (comme moi) avoir très vite compris le sens de l’histoire et la chute finale. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Un voyage aux confins de la folie, horriblement crédible, loin de toute grandiloquence et tout en pudeur. Une exploration où la tension se fait palpable au fil des mots, sans que jamais l’auteure ne tombe dans une débauche d’effets et d’émotions préfabriqués.

Abel possède une plume addictive, profondément empathique, et une puissance d’invocation des sentiments humains très juste.

Elle laisse une belle part d’imaginaire au lecteur et propose, avec cette suite, un roman particulièrement touchant, habilement maîtrisé et qui n’a le défaut que d’être un peu court à mon goût.

Barbara Abel est une auteure authentique, qui imprime sa patte unique dans l’univers du thriller francophone. A suivre de très près.

Sortie : 14 novembre 2013

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥

Mon interview de l’auteur sur ce roman



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

36 réponses

  1. Je l’attendais avec impatience cette chronique ! Une chronique formidable comme tu as l’habitude de nous les concocter ! Je me suis tellement régalée avec le premier qu’il est impossible pour moi de résister à ce livre … et comme tu en rajoutes une couche c’est ferme et définitif je file l’acheter ! 😀 Amitiés …

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je vais me reconvertir en peintre, j’aime bien en rajouter une couche 😉
      Content de t’avoir convaincu !

  2. En lecture…tu me donnes diablement envie de continuer !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Tu peux constater que je ne t’ai absolument pas gâché la lecture puisque je ne raconte rien de l’histoire ;-). Bonne lecture !

      • C’est vrai et je t’en remercie 🙂 Rien de pire que de lire une chronique qui te révèle ce que tu n’as pas encore lu. Je l’ai fini tout à l’heure et je suis tout à fait d’accord avec toi, je l’ai beaucoup aimé et j’ai aimé son analyse des personnages et l’empathie qu’elle a pour leurs souffrances. Et comme toi je l’ai aussi trouvé un peu court 😉

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          je suis très content de lire que nous avons eu le même ressenti pour cet excellent roman 😉
          Merci pour ton commentaire !

  3. Voilà un avis contraire à ce que j’avais pu en lire ..
    Tu m’embrouille là 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Il n’y a pas de vérité absolue 😉 c’est juste mon sincère ressenti. Si tu as aimé le précédent, c’est suffisamment proche et en même temps suffisamment créatif pour te permettre de replonger. Si tu ne connais pas, à toi de voir 😉

  4. Il faut que je me le procure rapidement….Je peux même pas me l’acheter dans ma campagne, pas de librairie à moins de 50 bornes à la ronde.
    Bon je vais attendre lundi pour foncer me l’acheter, je serai de retour sur Paris.
    Mais à cause de toi, Yvan, cette attente va se faire encore plus longue, vil tentateur.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Eheh, aurais-je un côté sadique ? ;-). Pas de ma faute si tu te prélasse à la campagne pour une fois que je monte à la capitale

  5. J’avais lu « Derrière la haine » que j’avais bien aimé mais je ne savais pas qu’il existait une suite. C’est étonnant quand on pense à la fin très noire du 1er. Je serai très curieuse de connaître la suite!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      J’ai été également étonné d’apprendre qu’il y aurait une suite. Mais Barbara Abel a maîtrisé son affaire de manière très intelligente.
      Merci pour ton commentaire 😉

  6. Je vais le commencer ce weekend, j’ai très très hâte car le tome 1 m’avait passionné !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Très bonne lecture alors et n’hésite pas à revenir sur ce blog pour faire part de ton ressenti 😉

  7. C’est tout à fait ça!! Tu as tout magnifiquement bien dit!!! Je suis absolument d’accord avec toi et…tu sais…quoi…j’espère très très fort une suite..hou lalala..C’était trop court mais tellement bon!!!! Quel talent! Quelle puissance dans ses personnages! waouhhhhh je suis conquise à fond!!!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu as lu ce livre à la vitesse de l’éclair Foumette 😉
      Très heureux de ta réaction (mais je n’avais pas l’ombre du début de l’embryon d’un doute)

  8. ceux qui ont aimé Derrière la haine ne peuvent qu’être impatients d’en connaitre la suite !
    Je suis extrêmement impatiente et curieuse de le lire, et ta prose me convainc encore plus 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Très curieux d’avoir ton avis la dessus, on est presque toujours d’accord, mais ça ne m’empêche pas d’être curieux 😉

  9. Sido – lectrice compulsive, j'adore partager mes coups de coeurs et donner des conseils de lecture sur mon blog, http://errancesimmobiles.com. Je vous y attends !

    J’avais eu très envie de lire « derrière la haine » puis j’ai oublié… Cette fois-ci, c’est noté ! Et puis après… La fin ! 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je suis content de servir aussi à ça, mon blog est aussi un pense-bête 😉
      Bonne lecture et vient nous en reparler ici !

  10. Comme à chaque fois lire tes chroniques m’ouvre l’appétit 😀 miam miam 😉 mais c’est quoi cet avis auquel il est imppppossible de résister! !! Pas sérieux, faudrait peut être que j’évite de passer par ici !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh, tu me fais plaisir, c’est que j’ai réussi mon affaire.
      Bon tu me feras encore plus plaisir si tu viens encore ici à l’avenir 😉

  11. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    Je ne connais pas cet auteur mais j’ai beaucoup de chance!!! Oui, je vais pouvoir enchaîner les titres!!! Merci Yvan!!! 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Ma tendre et chère moitié a fait comme ça, elle a lu les deux romans à la suite.
      Intéressante expérience pour voir si le tout tient la route, son verdict : oui et 3 fois oui 😉

  12. J’ai également adoré cette suite ! Inattendue et très bien construite, je l’ai trouvé même encore meilleure que le premier tome 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      En tout cas, Barbara Abel n’est pas tombé dans le piège du copié / collé, c’est une grande qualité 😉
      Merci pour ton commentaire Zina !

  13. J’avais tellement aimé le premier tome que j’ai hésité à lire celui-ci, de peur d’être déçue. Mais cette chronique donne vraiment envie !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Il est vraiment très bien, elle a réussi à se renouveler tout en restant dans le thème

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Après la fin de Barbara Abel | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Lettre au Papa Noël 2013 – Mes suggestions de romans | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Interview – 1 livre en 5 questions : Après la fin de Barbara Abel – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%