Harlan Coben – Ne t’éloigne pas

51bHvpQH2xL._SL160_4° de couverture

Aujourd’hui parfaite mère au foyer de banlieue, Megan cache un sombre passé de strip-teaseuse. Il y a 17 ans, elle n’a eu d’autre choix que de fuir, de peur d’être accusée du meurtre de l’homme qui la harcelait. Aujourd’hui sa jeunesse la rattrape. Son petit ami de l’époque, qu’elle a toujours cru coupable, vient d’être agressé. L’affaire est relancée…

Mon avis

Cuvée 2013 de Harlan Coben, « Ne t’éloigne pas » est-il un bon millésime ?

Ma foi, on sait ce que vaut Coben pour ce qui est de nous servir des histoires travaillées, mais force est de constater que cette cuvée ne s’inscrira sans doute pas dans la liste des crus d’exception.

Coben fait du Coben ? Ben oui… et non.

Oui, il sait toujours utiliser les codes du genre avec un talent certain, son écriture est vive et l’histoire sent le travail « à l’américaine ». Oui, ça ressemble (trop ?) à du Coben.

Non (c’est paradoxalement le coté positif du roman, à mon sens), il s’éloigne un peu des thrillers familiaux, pour se plonger (mais pas trop profond), dans les milieux des clubs de strip-tease.

Le tout fonctionne correctement, c’est très professionnel, mais l’histoire reste bien trop lisse à mon goût.

Le récit est sans grand profondeur, il se déroule comme une série tv américaine, avec son lot de surprises, qui (cette fois-ci) sont malheureusement un peu poussives.

Reste quelques situations intéressantes, des personnages correctement campés et quelques bons mots.

J’attendais toutefois une trame plus gouleyante et que Coben sorte un peu de son moule. Ce n’est pas le cas, rendant cette lecture distrayante, mais clairement pas mémorable.

On est loin des premiers romans qui avaient fait sensation. Aujourd’hui, Coben n’est plus tout seul sur ce terrain, loin de là.

Publication française : 2013

Originalité de l’intrigue : ♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

13 réponses

  1. On est loin des premiers romans qui avaient fait sensation … Exactement !! je te rejoints sur ton avis 🙁

  2. Je n’ai rien lu de Coben et en tous cas,ce n’est pas celui-là que je choisirais en premier ! 😉

  3. Harlan Coben fait partie des premiers auteurs que j’ai lu dans la littérature noire. J’ai adoré beaucoup de ses titres et puis une lassitude s’est installée. Je les ai quasiment tous lus sauf les derniers … mais après avoir lu ta chronique j’ai moins de regret !

  4. Ca me rassure ! C’était mon premier Coben (lu en avant première grâce à France Loisirs) ça a été la douche froide. Pas désagréable mais très quelconque pour un auteur encensé…

  5. j’ai « Temps mort » dans ma PAL
    j’avoue que je ne suis pas une fidèle de Coben mais de temps en temps….

  6. Il y a Coben… et Coben !
    La série Myron Bolitar est incontournable pour moi… Parce que c’est du Coben mais avec un humour désopilant en prime ! Les autres romans sont divertissants et bien rythmés, ce qui est déjà pas mal et même si, en effet, Coben n’est plus seul sur ce terrain, moi j’aime toujours autant… Il faut simplement ne pas s’attendre à du neuf car il a quand même son style dont les histoires camouflées qui resurgissent du passé sont un moteur commun… Quand on lit Coben, on sait qu’on lit Coben… Profond, non ???? 🙂

    • C’est vrai, Coben fait du Coben, il n’y a pas de tromperie sur la marchandise ;-).
      Il n’empêche, j’ai trouvé cette histoire un peu poussive et manquant cruellement de surprises.

Rétroliens

  1. Bilan livresque : janvier / avril 2013 |
  2. Bilan livresque : janvier / Juin 2013 |

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :