Ken Grimwood – Replay

images4° de couverture

En ce 18 octobre 1988, Jeff Winston se trouve dans son bureau new-yorkais, et écoute sa femme lui répéter au téléphone : « Il nous faut, il nous faut… » Il leur faudrait, bien sûr, un enfant, une maison plus confortable. Mais surtout parler. A coeur ouvert.

Sur ce, Jeff meurt d’une crise cardiaque. Il se réveille en 1963, à l’âge de dix-huit ans, dans son ancienne chambre d’université. Va-t-il connaître le même avenir ? Non, car ses souvenirs sont intacts. Il sait qui va gagner le prochain Derby, et ce qu’il en sera d’IBM et d’Apple… De quoi devenir l’homme le plus puissant du monde, jusqu’à… sa deuxième mort, et qu’une troisième, puis une quatrième vie commencent…

Mon avis

S’il n’en restait qu’un, ce serait ce livre là….

Lu et relu je ne sais combien de fois, une idée simple mais traitée de manière lumineuse.

Sur le thème du temps et de la recherche du sens le la vie, il reste toujours aussi moderne, malgré sa publication datée de 1988.

Une scénario sans faille et un personne bouleversant, qui nous fait sans cesse nous poser la question : « qu’aurai-je fait à sa place ? »

Publication française : 1988

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥♥



Catégories :Littérature, Livre : les incontournables

Tags:, ,

5 réponses

  1. Oh, je l’avais loupé, lui ! Mais en faisant le tour avec un carnet pour noter les livres sur ma wish-list (ben oui, ces derniers temps, j’ai vu plein de chouettes livres et imbécile que je suis, j’ai pas pris note, donc, je refais le tour).

    Mince, un ajout !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :