Identités croisées – Harlan Coben

Quand on cite Harlan Coben, on pense le plus souvent à ses intrigues. Mais il mérite aussi qu’on souligne la qualité de ses personnages. Certains récurrents, comme dans la série mettant en scène Myron Bolitar.

Identités croisées reprend le personnage rencontré en 2020 dans le roman L’Inconnu de la forêt.

Formidable personnage

Wilde a des raisons d’être un brin asocial. Il a été découvert tout gamin errant aux lisières de la forêt, tel un enfant sauvage. Il ne sait rien de ses origines, alors quand subitement son ADN matche sur un site de recherches, l’enquêteur aux méthodes originales va se plonger dans l’investigation de sa propre vie. Et ses recherches sinueuses vont se révéler pour le moins surprenantes, jusqu’à le mettre en péril.

Même si le précédent roman avait permis de brosser les traits du personnage, ce livre se lit indépendamment sans aucun problème.

Formidable Wilde, taiseux mais touchant à sa manière, aux réactions difficiles à anticiper, à l’intelligence aiguisée, et qui est bien mieux entouré qu’il ne veut bien l’admettre.

Quête de soi

C’est une excellente cuvée que nous propose Coben, avec un thriller constamment surprenant mais qui cherche moins un rythme effréné que construire une vraie histoire autour des protagonistes.

Quête de soi, quête de sens, recherche de réponses. Mais ce qui peut sembler être une démarche naturelle démontre que rien n’est simple. Surtout quand cette famille retrouvée se met à disparaître…

Mise en scène ? Conspiration ? La vérité ne se dévoilera que par petits bouts. Jusqu’à un final émotionnellement fort .

L’écrivain américain profite de cette intrigue pour mettre en avant ces sites de recherches ADN, mais également les effets et méfaits de la télé-réalité. Avec des coulisses peu reluisantes qu’il dénonce (et défonce). Sans parler du business juteux des « influenceurs » qui sortent de cette machine infernale, et de ces trolls capables de faire courir une rumeur à la vitesse de l’éclair.

Loin des traditionnelles investigations

L’auteur ne tombe pas dans la caricature pour autant, et se sert de cet environnement pour construire une intrigue plutôt originale. Et imagine même des redresseurs de torts des temps modernes, qui vont encore davantage compliquer la situation.

Harlan Coben arrive une fois de plus à traiter son thème de prédilection, les disparitions, de manière singulière. A travers une enquête bien loin des traditionnelles investigations policières. Et un personnage de Wilde qui révèle petit à petit toute son humanité.

Identités croisées est une belle réussite, un thriller qui prouve une nouvelle fois que Harlan Coben sait trouver des tessitures différentes d’un roman à l’autre, avec un ton adapté à l’histoire et aux personnages, tout en continuant à creuser son sillon.

Yvan Fauth

Sortie : 06 octobre 2022

Éditeur : Belfond

Genre : Thriller

Traduction : Roxane Azimi

4ème de couverture

WILDE.
Il vit loin du monde, dans une forêt du New Jersey. C’est un enquêteur aux méthodes très spéciales. Nul ne sait d’où il vient, pas même lui.
Un site internet, une recherche ADN et soudain une piste.
Le secret de ses origines ? Enfin ?
Un lointain cousin, star de téléréalité. Un homme suivi par une nation entière.
Wilde touche au but mais le cousin disparaît.
De lui ne reste qu’une photo énigmatique postée sur les réseaux sociaux.
Mise en scène ? Conspiration ? Pire encore ?
Wilde est sur ses traces.
Et il n’est pas le seul.
AU CŒUR DE CES IDENTITÉS CROISÉES SE CACHE UN PIEGE MORTEL…



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

8 réponses

  1. Voilà une chronique qui me fait plaisir ! Avec la disparition de Belgique Loisirs, j’ai perdu le privilège de découvrir les sorties de Coben en mars en avant-première, aussi pour une fois, je découvre ton avis alors même que je n’ai pas lu le livre ! Je n’ai d’ailleurs même pas encore mon exemplaire en main (ce n’est plus qu’un question d’heures, cependant 😄). Du coup, j’ai encore plus hâte de le découvrir 😊

  2. Ayant apprécié L’Inconnu de la forêt, le roman me tente autant pour Wilde que les thématiques abordées.

  3. J’ai le premier à lire. Merci pour ta chronique qui dépote une fois de plus. 🙏😘

  4. BOn il va falloir que je commence par le début alors. J’aime bien me faire un Coben de temps en temps, notamment ses one-shots… bi-shots en l’occurrence 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :