Bleu – Koz

Noir, rouge, bleu, nouvel étendard de l’apocalypse moderne.

Après deux premiers romans en 2021, l’énigmatique auteur Koz revient avec un troisième roman noir mettant au centre les nouveaux périls qui menacent les fondements de notre société. Après le black-out et la fournaise, aqua simplex.

Sous les eaux

Suite à des crues exceptionnelles qui se conjuguent à d’autres événements climatiques qui le sont tout autant, Nantes est sous les eaux. Au point qu’il faille évacuer toute la région !

Mais ce n’est pas tout… En parallèle, les gens perdent littéralement l’esprit, et une vague de suicides se répand, totalement anormale par son ampleur et mystérieuse par ses origines. D’avoir la tête sous la flotte n’explique clairement pas ce phénomène.

Hugo Kezer et Anne Gilardini, les deux commandants en charge de la cellule « Nouvelles Menaces », rencontrés lors des deux précédentes enquêtes, quittent la capitale pour plonger dans cet enfer aquatique. Et il s’avère qu’ils seront vite des éléments clés de la catastrophe qui déferle à une vitesse folle. Et comme Anne est enceinte jusqu’au yeux et pas loin de perdre les eaux…

Le meilleur des trois

Je n’ai aucun doute à affirmer que ce troisième épisode est le meilleur de la série, le plus maîtrisé. Koz a trouvé son rythme de croisière, et ce récit du chaos est, à mon sens, le plus prenant et le plus profond. L’auteur a déniché matière pour que ça coule, au point qu’on trempe les pages d’anxiété et d’avidité de connaître la suite.

Les événements sont extraordinaires, mais l’écrivain reste au plus près du possible, sans charger la barque inutilement. On sent que tous les paramètres de la catastrophe ont été étudiés avec grand soin et reposent sur un travail de recherches considérable. Pour le bien de l’intrigue, toujours. Pas de doute, quand il faut creuser les sujets, il s’y colle, Koz.

Tension (et réflexion)

Il n’est pas (encore) question de la fin du monde mais bien la fin d’un monde. Le nouveau est chamboulé par le dérèglement climatique qui est lui-même encore accentué par la folie de certains hommes.

Ce troisième épisode est toujours un mix entre thriller sur-vitaminé à la 24 heures chrono et polar où une enquête est menée. Investigation atypique quand on a les pieds dans l’eau et qu’on ne sait même pas ce qu’on cherche…

Bleu est un concentré de tension et d’émotions fortes, totalement dans l’air du temps. Un récit qui peut se lire individuellement, mais en réalité augmentée lorsqu’on lit les trois.

Décidément, Koz est comme un poisson dans l’eau quand il s’agit de faire dans l’ultra efficacité et dans l’action. Tout en posant nombre de questions sociétales et environnementales.

Il y a clairement de l’eau dans le gaz sur cette planète en ébullition, avec Bleu ça coule de source, à nouveau.

Yvan Fauth

Date de sortie : 18 août 2022

Éditeur : Fleuve

Genre : Polar / Thriller

4ème de couverture

Alors qu’une violente tempête se prépare près de Nantes, les météorologues redoutent la conjonction de ce phénomène avec la grande marée d’équinoxe, promesse de crues exceptionnelles. Rapidement, leurs prédictions se révèlent justes et la montée conjuguée des eaux maritimes et de la Loire devient totalement incontrôlable. Mais, plus inquiétant encore, les hôpitaux de la région se retrouvent subitement submergés par des cas d’encéphalite fulgurante qui poussent les malades au suicide. Une situation aussi dramatique qu’inexplicable…
Hugo Kezer et Anne Gilardini, commandants en charge de la cellule Nouvelles Menaces, se rendent alors sur place. Embarqués par leur collègue nantais, le lieutenant Fabrice Le Troadec, ils vont tenter, malgré les inondations et l’évacuation de la ville, de faire la lumière sur cette pandémie suicidaire sans précédent et de l’endiguer.



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

7 réponses

  1. Oh ! « Kos comme un poisson dans l’eau »..Bravo d’avoir osé ! Bon moment de lecture , en effet !

  2. Il s’y colle, Koz ? J’adore !

  3. Je découvre ! Une histoire qui semble forte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :