Interview – 1 livre en 5 questions : L’étudiant – Vincent Hauuy

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger

VINCENT HAUUY

Titre : L’étudiant

Editeur : HarperCollins

Sortie : 06 octobre 2021

Lien vers ma chronique du roman

Décidément, chacun de tes romans noirs est différent, tu ne proposes jamais la même ambiance…

Je pense qu’il m’est impossible de proposer des romans similaires. Du moins d’une année à l’autre. J’ai besoin de renouveau pour entretenir le plaisir de créer. Et cela ne s’applique pas qu’aux personnages, aux lieux. J’aime jouer avec la structure, le code des genres. Sans cet esprit « ludique », j’aurais du mal à aller jusqu’au bout du manuscrit. L’enthousiasme est un moteur essentiel. L’étudiant n’échappe pas à la règle. Je suis parti d’une idée classique. Une large maison isolée, une relation ambiguë entre un élève et son professeur, avec l’envie d’y apporter mon twist. Le challenge dans ce cas précis était de voir ce que je pouvais apporter au genre avec l’objectif de multiplier les interrogations tout au long du roman.

Ce roman se veut très cinématographique…

Après cinq romans publiés, je pense pouvoir dire que c’est une des caractéristiques de mon écriture. Je pense comme un réalisateur/scénariste. Je découpe en scène, je visualise les plans. Mais je pense être allé plus loin encore pour L’étudiant. Dès le départ je l’ai envisagé comme un scénario de film. J’ai voulu privilégier le rythme, l’intensité et les relations entre personnages. Il y a beaucoup de dialogues ! Le mot d’ordre était : efficacité. Le prochain pourrait être totalement différent. Comme je l’écrivais plus haut, j’ai besoin d’expérimenter de nouvelles choses.

Sans trop en dire, le point d’originalité de ce thriller est lié aux nouvelles technologies, un sujet qui te fascine…

La science est un des éléments récurrents dans mes romans. Avec le recul je me rends compte que, même si je diversifie les points de vue, les genres et les thèmes et même le style, la science et la maladie font invariablement partie de mes romans. Je dirais même que L’étudiant est une synthèse de ce que j’ai écrit par le passé. Sans vouloir trop en dire, je m’intéresse à plusieurs technologies qui sont encore à leurs balbutiements et sont très prometteuses. Je me suis posé la question : et dans cinq ou dix ans, comment auront-elles évolué ? Et si elles existaient déjà, mais étaient secrètes ou au stade de prototype ?

Il est aussi question de secrets de famille, le moyen de donner du corps à tes personnages…

Sans bons personnages, pas de bonne histoire possible. L’adhésion à un récit passe par l’empathie que l’on éprouve pour les acteurs qui la peuplent et lui donne une raison d’exister. Bien sûr, ils ne doivent pas se contenter d’évoluer dans l’histoire sans rien faire pour que la connexion se fasse. Il faut qu’ils « souffrent », qu’ils soient mis en difficulté par la vie. Et dans le genre thriller, cette difficulté est souvent synonyme de menace de mort. Dans la tradition scénaristique américaine, le récit est le théâtre d’une sorte de parcours initiatique pour le protagoniste. Pour se réaliser, le personnage doit faire face à une succession d’épreuves qui viennent tester ses forces et ses faiblesses. Mais ces épreuves ne sont pas qu’externes ; les conflits internes, les blessures, les regrets et… les secrets sont à mon avis encore plus forts et porteur de sens.

La musique y prend également une place non négligeable…

Je parle de ce que j’aime. Et la musique fait partie de ma vie. J’ai commencé la batterie quand j’avais dix-huit ans. J’ai même considéré en faire mon métier. Des années plus tard, je suis un « touche à tout » et je compose encore à mes heures perdues. Je me suis fixé comme objectif de faire des instrumentations de trailers de film. Sans surprise, la musique a donc toujours été présente dans mes romans. Dans L’étudiant je pousse le curseur encore plus loin, puisque mon protagoniste est musicien et la relation qui prend forme entre son élève et lui s’articule autour de la composition musicale.

Crédit photo : Alsk Di Speranza



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

3 réponses

  1. Voilà qui apporte un bel éclairage à cette lecture que j’ai aimée !

  2. Merci pour ce bel échange entre vous deux. 🙏😘

  3. Merci pour cette interview ! Encore un roman sur ma Wishlist.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :