Sélection de sorties littéraires : mai– juin 2021

Voici ma sélection personnelle des sorties littéraires de mai et juin 2021, qui ne se veut absolument pas exhaustive et est uniquement le reflet de mes goûts et envies actuels.

Une sélection éminemment intimeJ’ai envie d’imagination, de créativité, d’évasiond’engagement et d’originalité.

Cette liste sera affinée et complétée tout au long de ses prochaines semaines.

Encore deux jolis mois littéraires à venir ! Bonnes découvertes, bonnes futures lectures !

Jane Harper – Les survivants (Calmann-Lévy) 05/05

Kieran Elliott, trentenaire vivant à Sidney, retourne en basse saison dans sa ville natale d’Evelyn Bay, minuscule station balnéaire de Tasmanie. Ce court séjour familial fait aussitôt resurgir des souvenirs douloureux : douze ans plus tôt, à cause d’une aventure peu prudente en mer avec sa meilleure amie Olivia, deux hommes venant à leur secours ont disparu dans les flots. Depuis ce drame, de nombreux autochtones se méfient de Kieran.

À peine est-il de retour que le cadavre d’une jeune femme est retrouvé sur la plage: la colocataire d’Olivia. Tous les regards se braquent sur Kieran. Est-il un bon père de famille qui a la malchance de subir les médisances d’une petite communauté recluse ? Ou est-il vraiment un sale type ? Bientôt, la vérité éclatera au grand jour…

Dans un décor australien à couper le souffle, aussi idyllique que menaçant, Jane Harper prouve à nouveau son immense talent pour magnifiquement ficeler des intrigues et des nœuds familiaux, tout en faisant jouer à la nature sauvage un rôle primordial.

Julia Von Lucadou – Sauter des gratte-ciel (Actes sud) 05/05

Dans un futur proche, dans une mégalopole hyper connectée, règne le culte de la transparence : tout est filmé, liké, évalué, commenté en direct, tandis que la société prône l’optimisation du corps et de l’esprit. Des jeunes gens qui sautent en Flysuit du haut des gratte-ciel, se rattrapant à la dernière seconde avant de toucher le sol, sont adulés et jouissent des privilèges réservé aux plus performants (et aux plus obéissants). Riva Karnovsky est l’une d’entre eux. Or, inexpliquablement, elle décide d’arrêter de sauter. Une jeune psychologue est alors chargée de la remettre dans le « droit chemin »…

Jessica Moor – Les Femmes qui craignaient les hommes (Belfond) 06/05

La banlieue de Manchester abrite une maison pas comme les autres : une résidence sécurisée réservée aux femmes. Ici, elles sont nombreuses à vivre loin de ceux qui ont fait de leur quotidien un cauchemar. Alors, quand le corps de Katie, leur conseillère et amie dévouée, est retrouvé dans la rivière et que l’inspecteur Whitworth entreprend de les interroger, leur réflexe est de se cacher, de se taire.

Pourtant, elles vont devoir parler. Si elles ne le font pas, la police classera l’affaire en suicide. Comment ces femmes terrorisées pourront-elles jamais se confier à un homme ? Et comment livrer ce qu’elles savent sans risquer de faire tomber l’une d’entre elles ? Car chacune détient une pièce de ce puzzle macabre, et révéler la clé du secret pourrait mettre à l’épreuve leur solidarité, ce dernier lien qui les protège dans une société qui semble les avoir oubliées… Que vaut la vie d’une femme ?

Claire Holroyde – La comète (Gallmeister) 06/05

Jaillie de l’ombre du Soleil, la comète noire DU3 se dirige droit vers la Terre. Une collision semble inévitable, ce qui provoquerait une véritable Apocalypse. Un jeune spécialiste de l’aéronautique, Ben Schwartz, est nommé à la tête d’une équipe internationale censée trouver le moyen de faire dévier l’énorme bolide céleste de sa trajectoire. Réunis sur la base de Kourou en Guyane, coupés de leurs proches, des hommes et des femmes de tous horizons rivalisent d’ingéniosité pour affronter ce défi sans précédent. Mais contre toute attente, ce n’est pas l’exploit technologique qui se révèle le plus difficile ; en temps de crise, les passions humaines s’exacerbent, comme sur ce bateau brise-glace en route vers l’Arctique où un photographe baroudeur se rapproche d’une biologiste solitaire. Alors que le temps vient à manquer, chacun se montre sous son vrai jour.

La Comète est un page-turner addictif qui met en scène l’humanité face à son heure de vérité.

Valentin Musso – Qu’à jamais j’oublie (Seuil) 06/05

Et si votre famille n’était pas celle qu’elle prétendait être ?

Nina Kircher, une sexagénaire, veuve d’un photographe mondialement célèbre, passe quelques jours dans un hôtel de luxe dans le sud de la France. Soudain, elle quitte la piscine où elle vient de se baigner pour suivre un homme jusqu’à son bungalow puis, sans raisons apparentes, elle le poignarde dans un enchaînement inouï de violence, avant de s’enfermer dans un mutisme complet.

Pour tenter de comprendre cet acte insensé, son fi ls Théo, avec lequel elle a toujours entretenu des relations difficiles, n’a d’autre choix que de plonger dans le passé d’une mère dont il ne sait presque rien. De Paris à la Suisse en passant par la Côte d’Azur, il va mener sa propre enquête, jusqu’à découvrir des secrets inavouables et voir toute sa vie remise en question…

Franck Thilliez – 1991 (Fleuve) 06/05

La première enquête de Franck Sharko !

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.
Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Niklas Natt och Dag – 1794 (Sonatine) 06/05

Stockholm, 1794. Une nouvelle année commence sous le régime autoritaire du baron Reuterholm, conseiller du roi. Dans une métairie de l’intérieur du pays, une jeune fille est retrouvée morte le lendemain de ses noces. Victime d’une attaque de loups, conclut-on un peu précipitamment. Sauf que le jeune marié est introuvable. Et que personne ne semble vouloir faire la lumière sur cette étrange affaire. Désespérée, la mère de la victime décide de faire appel à Jean Michael Cardell, un invalide de guerre traumatisé par sa dernière enquête. Voyant une occasion de garder ses démons à distance, Cardell se lance corps et âme dans cette nouvelle investigation. Mais il est loin d’imaginer l’ampleur et la monstruosité de la vérité.

Après 1793, Niklas Natt och Dag nous plonge à nouveau dans le monde grouillant et pourrissant d’une monarchie suédoise terrifiée par la révolution. D’une écriture toujours aussi évocatrice, noire et puissante, il captive le lecteur dès la première page, pour ne plus le lâcher. Mieux qu’un roman : une expérience fascinante.

Kintsugi – Recueil de nouvelles (Editions du Caïman) 06/05

Pour ce huitième opus de la collection Nouvelles Dora Suarez, huit auteurs de polar, des plus aguerris aux plus prometteurs, se sont vu confier la tâche de rédiger des
textes gravitant autour du thème « des origines ».
Une fois de plus, les univers s’entrecroisent… Énigmes, suspens, poésie se succèdent au fil des pages… Le lecteur voyagera de manière très géographique également, entre le Japon et la France, en passant par la Grèce, bien entendu…
Carte blanche a donc été donnée aux auteurs pour traiter de la thématique des origines. Origines des personnages évoluant dans les histoires proposées et pouvant expliquer bien des choses, mais également origines prises dans un
sens plus universel…

Sébastien Coville – L’Empire s’effondre (Anne Carrière) 07/05

Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d’une théocratie au système de castes injuste et brutal, sont prêts à tous les excès, et même à la révolution.
Il va suffire d’un attentat pour sceller le destin du cercle-monde. Cette fois, c’est irrémédiable : l’Empire s’effondre.
L’effondrement est total. Il trouve son origine au sein des instances du pouvoir, les dirigeants de l’Empire sont impuissants à enrayer l’implosion du pays. Dans le chaos, le glissement de la théocratie vers un régime militaire implacable semble se dessiner.
Alfred de Pergoal sera-t-il le porte-étendard de la rébellion défendant l’esprit et le savoir plutôt que les armes, la violence et l’obscurantisme ?

Elsa Roch – La fureur des mal-aimés (Calmann-Lévy) 12/05

Veille de Noël, de nos jours. Le commissaire Marsac découvre dans une poubelle un cadavre au crâne fracassé et au ventre ouvert, rempli de mort aux rats. Mars 1995. Alex a 15 ans, il a fui l’appartement familial et est à la rue. Il résiste au désespoir, car dès que possible il va la retrouver, il n’y a qu’Elle qui compte désormais. Dans une atmosphère remarquable, on suit alternativement l’enquête de Marsac, et la fugue d’Alex vingt ans auparavant. Une bouleversante variation sur les enfances brisées, les secrets de famille, et la beauté cruelle de la vengeance.

Michelle Sacks – Là où vont les belles choses (Belfond) 12/05

Après le troublant La Vie dont nous rêvions, un nouveau roman noir où la poésie de l’enfance se confronte à la duplicité des adultes. Un road novel à la fois touchant et tragique dans une Amérique oubliée, vue à travers les yeux d’une fillette en quête désespérée d’amour et de tendresse.

Dolly est contente. Elle et son papa sont partis en voiture pour vivre une aventure. Ils changent d’hôtel tous les soirs, voyagent la journée, mangent des burgers et boivent du Coca. Maman ne serait pas ravie, mais ça lui apprendra à partir en week-end sans eux. Bien sûr, il y a ces soirs où sa mère lui manque, où son père s’énerve, mais dans ces moments-là Dolly a toujours sa jumelle Clemesta à qui raconter ses soucis.

Ce que Dolly ne dit pas, c’est que cette aventure ressemble plutôt à une fuite. Que sa mère n’est pas partie en week-end. Que son père se conduit de plus en plus bizarrement. Et que Clemesta, si elle lui apporte le réconfort qui lui manque tant, ne peut pas lui répondre.

Les kilomètres défilent, un État succède à l’autre, les belles promesses virent au cauchemar, le destin de Dolly est sur le point de basculer…

Objectif terre – Recueil de nouvelles (Le livre de poche) 12/05

Autour des thèmes de la protection de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique, quinze voix contemporaines, venant de la littérature, de la science-fiction, de la poésie et du polar, se mobilisent au profit de l’éducation des enfants.
Tour à tour drôles, glaçants, poétiques ou engagés, les quinze textes inédits de ce recueil nous invitent à imaginer notre avenir et celui de notre planète.

1 LIVRE ACHETÉ = 1,50 EURO REVERSÉ À UNICEF

Kim Stanley Robinson – Lisière du Pacifique (Les moutons électriques) 14/05

Dans un monde qui travaille a redécouvrir l’harmonie avec la nature, la petite ville d’El Modena, en Californie, prend l’aspect d’une utopie sociale et écologique. Pourtant, Kevin Claiborne, jeune architecte et constructeur qui a grandit dans ce monde plus vert, se trouve impliqué dans une lutte afin de préserver la vie équilibrée de sa communauté, contre les tentations d’exploitation et de corruption.

Entre polar, projection politique et science-fiction utopiste, un jalon important dans l’œuvre de Kim Stanley Robinson et un roman majeur de la fiction écologiste.

Solène Bakowski – Rue du rendez-vous (Plon) 20/05

Rien ne prédestinait Alice Beausoleil et Marcel Dambre à se rencontrer. Pour que le vieil homme ouvre sa porte à la jeune femme trempée, il aura fallu une grève des transports, un GPS capricieux et un terrible orage. De leur tête-à-tête inattendu va naître ce qui ressemble à une seconde chance. Un nouveau rendez-vous avec l’existence, peu importe le temps qui reste…

Marcel, quatre-vingt-sept ans, vit rue du Rendez-Vous, reclus dans son atelier de bottier menacé par les bulldozers. Vendeuse en boulangerie, Alice offre son sourire à tous ceux qu’elle croise. En réalité, depuis deux ans, trois mois et quatre jours, en proie à une profonde tristesse, elle s’empêche de vivre.

À mesure que la pluie et les heures s’écoulent, le passé resurgit. Sous l’impulsion de la jeune femme qui l’écoute sans se dévoiler, Marcel raconte la guerre, sa carrière et son amour fou pour sa mère. Et s’il trouvait à son tour la clé pour délivrer Alice de son silence ?

Amélie Antoine – Le bonheur l’emportera (XO) 20/05

Elle s’appelle Sophie, elle est dynamique, débordée, et elle déteste lâcher prise. Son enfant, Maël, est différent. Très différent. Elle le sait mais ne l’accepte pas…

Joachim, le père, lui, est un homme engagé. Un combattant. Il aimerait que Maël soit enfin lui-même, libre et heureux dans son corps. Mais il ne sait pas comment l’aider à sortir de son enfermement.

Une famille comme tant d’autres. Déchirée. Dépassée. Au bord du chaos. Il suffit pourtant d’une étincelle pour faire jaillir la lumière. Et croire de nouveau à la possibilité du bonheur…

Anouk Langaney – Clark (L’Atalante) 20/05

« …et hop, coincée ! Pas mal, non ? Avoue que tu ne t’y attendais pas, à celle-là ! Tu coupes les ponts, tu pars au bout du monde, tu restes dix ans sans donner la moindre nouvelle ; quand je tente de reprendre contact, paf ! Tu me flanques hors de ta maison et de ta vie, sans l’ombre d’une hésitation… et te voilà malgré tout obligée de me lire. On sous-estime toujours sa vieille mère. »

C’est la lettre d’une mère à sa fille. La confession dramatique et drôle d’une jeune femme indépendante à qui la maternité a donné envie de changer le monde. À moins que ce soit pour se sauver, elle. Quand le projet de votre mère est de faire de vous un super-héros… l’ambition tourne à la fabrique d’un monstre. Mais qui est le véritable monstre de ce drame ?

L’écriture d’Anouk Langaney, à la fois humoristique et ironique, emporte le lecteur dans cette folle aventure qui est aussi une histoire d’amour, et l’histoire de ce monde meilleur que tant appellent de leurs vœux : « On ne sacrifie pas un fils pour sauver des thons. »

Dimitri Rouchon-Borie – Ritournelle (Le tripode) 20/05

Monsieur Ka, Monsieur Ron et Monsieur Petit s’ennuient. Ils trainent de jour en jour, sans trop y croire, des rêves creux. Une nuit, leur errance les rassemble dans le bar d’une ville minuscule. C’est le moment que vont choisir les trois hommes, dans une montée d’ivresse, de frustration et de rage, pour basculer dans une folie barbare. Inspiré d’un simple fait divers, Ritournelle est un livre sur la banalité de la violence, l’histoire d’un procès qui se transforme en théâtre des hommes perdus.

Nick Gardel – Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d’avance (Eaux troubles) 28/05

D’abord il y a Thibaud, un éducateur spécialisé pour ados en marge, qui s’enfonce de plus en plus dans l’alcool.

Puis il y a Némo Mondragón, le policier flanqué d’un collègue trop bavard, qui enquête sur ces femmes qu’on retrouve massacrées chez elle. Violées, tabassées, elles ont expié leurs fautes dans la douleur et l’humiliation.

Tandis que le premier témoigne, à la première personne, du désespoir de sa chute irrémédiable entre pertes de mémoire et tragédie sociale, le second décortique les vies des victimes pour tenter d’y trouver un point commun.

Une histoire de trahison, de vérités de comptoir, de dérive sociétale et de bons mots éthyliques. Une histoire pour comprendre que l’oubli n’est pas une rédemption.

Keigo Higashino – Le nouveau (Actes Sud) 02/06

Muté depuis peu au commissariat de Nihonbashi, au cœur de Tokyo, Kaga Ky?ichir? enquête sur le meurtre d’une femme retrouvée étranglée dans son appartement. Fidèle à ses habitudes, il s’interroge sur des détails anecdotiques. Comme cette gaufre fourrée au wasabi retrouvée chez la victime. Car ce qui intéresse avant tout cet inspecteur hors norme, c’est de comprendre les tenants et les aboutissants du crime.
Le maître incontesté du polar japonais est de retour avec un magistral roman à tiroirs.

Toucher le noir – Recueil de nouvelles (Belfond) 03/06

Solène Bakowski, Éric Cherrière, Ghislain Gilberti, Maud Mayeras, Michaël Mention, Valentin Musso, Benoît Philippon, Jacques Saussey, Laurent Scalese, Danielle Thiéry, Franck Thilliez.

Onze auteurs prestigieux (r)éveillent le sens du toucher dans le noir. Oserez-vous frôler le noir d’aussi près ?

Après Écouter le noir et Regarder le noir (Belfond, 2019, 2020), dix nouvelles pour autant d’expériences tactiles éclectiques, souvent terrifiantes, toujours surprenantes.

Roy Braverman – Pasakukoo (Hugo – poche inédit) 03/06

Lac Pasakukoo, dans le Maine des été indiens. Le corps noyé d’une jeune romancière prometteuse, égérie annoncée d’une nouvelle génération d’écrivains. De chaque côté du lac, la résidence de deux auteurs à succès, meilleurs ennemis du monde. Un shérif qui ne les aime pas, et un village où aucun secret ne résiste à la douceur de vivre apparente. Un avocat noir et théâtral qui débarque. Une secrétaire à faire pâlir Venus en personne. Un assistant littéraire appliqué et ambitieux. Un manuscrit dont la seule existence fait frémir les familles les plus puissantes de la région. Des mots qui deviennent des armes, et des pages blanches des linceuls. Et soudain, une série de violences qui se déchaînent entre les rancœurs d’hier et les menaces de demain.

Sophie Loubière – De Cendres et de Larmes (Fleuve) 03/06

Madeline, Christian et leurs enfants rêvent depuis longtemps d’un appartement plus grand où chacun aurait son espace. Un rêve rendu impossible par la réalité du marché parisien. Quand l’occasion se présente pour Christian d’obtenir le poste de conservateur au cimetière de Bercy, avec un pavillon de fonction de 180 m2, la famille Mara n’hésite pas et s’y installe au début de l’été 2019. Peu à peu, les enfants se font au panorama. Tandis que Madeline, caporale cheffe sapeur-pompier, sauve les vivants, Christian veille les morts. L’âpreté de son métier réveille bientôt en lui le besoin d’extérioriser ses émotions par la peinture. Au cœur de ce fragile équilibre où les métiers de l’un et de l’autre pèsent lourds, la maison révèle ses fêlures. Lentement. Insidieusement.
Quelque chose menace cette famille recluse au milieu des tombes.
Une menace dont personne ne mesure encore l’ampleur.

R.J. Ellory – Le carnaval des ombres (Sonatine) 03/06

 » Pourquoi avez-vous si peur, agent Travis ? « 

1958. Un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d’attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas. Sous les regards émerveillés des enfants et des adultes, la troupe déploie un spectacle fait d’enchantements et d’illusions. Mais l’atmosphère magique est troublée par une découverte macabre : sous le carrousel gît le corps d’un inconnu, présentant d’étranges tatouages.
Dépêché sur les lieux, l’agent spécial Michael Travis se heurte à une énigme qui tient en échec ses talents d’enquêteur. Les membres du cirque, dirigés par le mystérieux Edgar Doyle, ne sont guère enclins à livrer leurs secrets. On parle de magie, de conspiration. Mais l’affaire va bientôt prendre un tour tout à fait inattendu.

Avec cette magnifique évocation de l’Amérique rurale de la fin des années 1950, R. J. Ellory nous offre, une fois de plus, un roman qui touche en plein cœur.

Laurent Guillaume – Un coin de ciel brûlait (Michel Lafon) 03/06

Sierra Leone, 1992. La vie de Neal Yeboah, douze ans, bascule sans prévenir dans les horreurs de la guerre civile qui ensanglante son pays : enrôlé de force dans un groupe armé, il devient un enfant-soldat.

Genève, aujourd’hui. La journaliste Tanya Rigal, du service investigation de Mediapart, se rend à une convocation de la police judiciaire suisse. L’homme avec qui elle avait rendez-vous a été retrouvé mort dans sa suite d’un palace genevois, un pic à glace planté dans l’oreille. Tanya comprendra très vite qu’elle a mis les pieds dans une affaire qui la dépasse…

Trente ans séparent ces deux histoires, pourtant, entre Freetown, Monrovia, Paris, Nice, Genève et Washington DC, le destin fracassé de Neal Yeboah va bouleverser la vie de bien des gens, celle de Tanya en particulier. C’est que le sang appelle le sang, et ceux qui l’ont fait couler en Afrique l’apprendront bientôt. À leurs dépens.

Nicolas Jaillet – Fatal baby (La manufacture de livres) 03/06

Un premier bébé, la plus merveilleuse des aventures… Mais l’expérience devient un challenge quand le nouveau-né est doué de super-pouvoirs impossibles à contrôler. Et elle se transforme en cauchemar quand un laboratoire pharmaceutique pour le moins douteux décide de mettre la main sur cet enfant, coûte que coûte.

Julie, jeune femme au tempérament bien trempé, doit fuir aux quatre coins du monde avec sa fille dans les bras. Mais il ne sera pas dit qu’une mère est à court de ressources quand il s’agit de protéger son enfant… Ses poursuivants ont intérêt à s’accrocher.

Laurent Philipparie – Reikiller (Plon) 03/06

Et si le remède était pire que le mal ?

Jenny, prodigieuse acrobate, intègre la troupe d’un célèbre cabaret périgourdin, le Satyre Rieur. Elle vient de s’installer dans la région pour être aux côtés de Didier, gendarme à la Brigade de recherche de Sarlat. Ce dernier enquête sur la disparition de plusieurs touristes allemandes. Un prédateur assoiffé de sang roderait dans les bois…

Avec leur fille âgée de cinq ans, le couple aurait tout pour être heureux si la petite Luna n’avait pas développé une grave tumeur cérébrale contre laquelle la médecine conventionnelle ne peut rien. Les jours de l’enfant sont comptés.
Tandis que Didier noie son chagrin dans l’enquête, Jenny cherche un espoir. Virginie, la charismatique patronne du Satyre Rieur, pratique le reiki, une technique de guérison ancestrale basée sur les flux d’énergie. Elle prétend pouvoir sauver Luna…

Et si le remède était pire que le mal ? Jenny et Didier découvriront qu’il n’y a pas de miracle sans contrepartie…

Plongée fascinante dans l’univers envoûtant du cabaret, Reikiller nous entraîne dans une incroyable course contre la montre et, par la force de son intrigue, explore les recoins les plus sombres de la spiritualité contemporaine.

Angie Kim – La grange (Belfond) 03/06

Le centre de médecine alternative de Young et Pak Yoo, un couple d’immigrés sud-coréens installé dans la petite ville de Miracle Creek, est l’un des plus courus de ce coin de Virginie. Chacun s’y presse depuis la création du Miracle Submarine, une cabine pressurisée supposée soigner diverses pathologies.

Mais un soir, l’une des « plongées » dans cette cuve saturée en oxygène tourne mal : un feu se déclare, la cabine explose, tuant deux personnes, dont Henry, un garçon de huit ans, atteint d’autisme sévère. Négligence ou acte de malveillance ? La police ne tarde pas à trancher. Un an plus tard, Elizabeth, la mère du petit garçon comparaît devant les juges pour homicide volontaire.
Pendant ce temps, la tension règne sur le banc des témoins. Parmi eux, nombreux sont ceux qui auraient pu mettre le feu à la grange ce soir-là. Et l’incarcération de cette mère silencieuse accommode tout le monde. Alors que le procès s’ouvre, chacun va devoir tenter de calmer ses démons et s’arranger avec sa conscience…

Un roman d’atmosphère original, ingénieux et puissant ; une intrigue aux multiples tiroirs, où la vérité se loge dans un épais camaïeu de gris, qui laissera le lecteur face à un insondable cas de conscience…

Danielle Thiéry et Marc Welinski – Mourir ne suffit pas (Anne Carrière) 04/06

Julia Domazan, psychologue réputée, anime chaque week-end Au cœur de la nuit, une émission radiophonique de grande écoute, basée sur un dialogue intime avec les auditeurs. Un soir d’automne, elle est interrompue par l’annonce d’une prise d’otages dans un restaurant huppé, place de la Madeleine. L’agitation règne à la rédaction, et Julia ne peut se défendre de l’impression étrange que cette soirée ne sera pas comme les autres. Elle reprend pourtant l’antenne et accepte un nouvel appel. Il s’agit d’une auditrice terrifiée, cachée dans une des pièces du restaurant où elle a trouvé refuge à l’arrivée des terroristes. Est-ce un hasard si Sylvie Pollet souhaite parler à Julia plutôt qu’à la police ? S’engage alors un tête-à-tête troublant entre les deux femmes, tandis que la prise d’otages se poursuit de façon dramatique et que la tension monte au sein de la police et des autorités politiques.

Lucius Shepard – Le Livre écorné de ma vie (Le Bélial’) 10/06

Thomas Cradle, écrivain qui a troqué ses rêves pour le succès financier, découvre un jour un roman écrit par un homonyme. Faisant mine d’effectuer un repérage pour un prochain ouvrage, il part au Laos sur les traces de ce double avec qui il accumule les ressemblances troublantes.

Alex Michaelides – Les muses (Calmann-Lévy) 16/06

Mariana est thérapeute de groupe. Le jour où a nièce Zoé l’appelle au secours suite au meurtre d’une étudiante sur le campus de Cambridge ou elle étudiie, Mariana ne peut s’empêcher de mettre son nez dans l’enquête. D’autant que Zoé accuse son professeur de grec ancien, le très charismatique Edward Fosca, d’être l’assassin. Mariana découvre alors que Fosca entretient des relations mystérieuses avec certaines de ses élèves qui se surnomment « Les Muses ». Bientôt, une autre étudiante est retrouvée morte, une autre muse… 

Thriller psychologique mêlant psychanalyse, faux-semblants, mythologie grecque et huis clos dans une université mythique.

Jean-Philippe Depotte – Les fantômes du Nouveau Siècle (Les moutons électriques) 18/06

Paris, 1900. Marie-Antoinette est une petite arnaqueuse des Halles, évadée d’un orphelinat sordide, réfugiée dans un ancien bouge de la rue du Poil-au-Con. Mais elle n’est pas miséreuse, bien au contraire, et elle a l’intention de saisir le train de l’Exposition Universelle pour se faire une place dans le monde du XXe siècle. Alors, elle ose tout ! Méliès, Eiffel, Edison : derrière chaque grand homme, il y a un cave à arnaquer ! Mais elle bute sur un curieux personnage : Sekigawa sensei, débarqué dans les bagages de la délégation japonaise. Un bourgeois prétentieux – les mêmes que chez nous ! – dont elle devient la femme de chambre. Mais un homme sombre et mystérieux, aussi, et qui cache quatre fantômes dans quatre urnes de porcelaine.

Federico Axat – Le promontoire du reptile (Calmann-Lévy) 23/06

John Brenner, ancien alcoolique, se réveille dans son salon à côté d’un cadavre femme tuée par balle, une bouteille de vodka et le pistolet de son père sans souvenir de ce qu’il a fait la veille. Tout l’accuse mais il est en est certain: il n’a pas tué cette femme, qu’il ne connaît même pas. Après un tour en forêt pour tenter de retrouver son calme, il revient chez lui mais le corps a disparu.? Que se passe-t-il ? Se serait-il remis à boire ? Aurait-il des hallucinations ? John mène son enquête, mais ses pertes de mémoire se répètent, et de plus en plus de coupables potentiels apparaissent.



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

31 réponses

  1. Merci beaucoup. De quoi remplir ma pal !!

  2. J’ai commencé cette nuit La comète le premier roman de Claire Holroyde 😉

  3. Je note L’Empire s’effondre que je n’avais pas repéré 🙂

  4. Merci pour cette sélection. Plusieurs me font de l’oeil. Bon week end.

  5. J’en avais déjà noté quelques uns j’en ai rajouté d’autres 🙈. Je ne sais pas si je dois te dire merci

  6. Beaucoup trop de tentations dans cette liste affriolante !

  7. Mon budget livre étant fermé pour les mois à venir (pour des raisons d’indispensable économie familiale), et ma PAL déjà surchargée (notamment d’un très gros « Somnambules »), je n’ai lu que par politesse pour ton joli travail de recension et de présentation – et un peu par curiosité, je l’avoue 😉
    De la liste, je retiens surtout « La Comète » (que j’ai heureusement en numérique, et que je ne devrais pas tarder à commencer), « L’Empire s’effondre » et le nouveau Ellory. Le reste, j’ai survolé, je n’ai hélas pas le droit de craquer…

  8. Il faut arrêter Monsieur! Ma PAL est déjà énorme. J’en avais déjà repéré quelques uns. Mais là, tu viens d’en rajouter! Je ne m’en sortirai jamais… en même temps, j’adore ça!😉
    Merci à toi!

  9. Mes reins ne te disent pas merci, Yvan. Je vais essayer de les négocier au marché noir. 😂 Il y en a au moins dix que j’ai répérés.

  10. Belle sélection, j’attends le nouveau R. J. Ellory avec impatience!

  11. Merci beaucoup pour cette liste inspirante. J’en ai noté quelques-uns

  12. Merci pour cette présentation !! Beaucoup de belles sorties qui me tentent !! Alex Michaelides, Sophie Loubière, Franck Thilliez en tête…

  13. il y a forcément des titres que nous lirons en commun mon ami.
    D’autre qui nous serons propre.
    D’autres encore que je lirais certainement bien après que tu en ais fait la chronique et le temps qu’il arrive à la bibliothèque.
    Mais il y en a un que j’espérais lire en mai, le dernier CamHug. Et je ne le vois pas dans ta sélection.
    Je ne serais trompée de mois ?

  14. Oh lala…! Merci pour cette belle sélection qui nous promet quelques nuits blanches!! Heureusement qu’il y en a un que j’ai déjà lu (et même relu…)… 😉

  15. J’ai beaucoup aimé le receuil Regarder le noir en audio, alors je vais essayer celui-ci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :