Intuitions – Paul Cleave

En huit romans publiés en France chez Sonatine, Paul Cleave est devenu une référence incontestable en matière de thriller. Clairement MA référence, avec comme marque de fabrique autant son style que ses histoires.

Intuitions est sensiblement différent des précédents, un one shot. On y retrouve bien ses histoires tournant autour de serial killers ; une habitude chez lui ; et une intrigue qui se révèle aussi folle que celle de ses autres livres. Mais on n’y identifie pas son ton, avec cet humour pince-sans-rire si personnel.

Dérapage

Sans rien dévoiler de secret, la vision (sans mauvais jeu de mots) avec laquelle cette histoire a été pensée, autour d’un aveugle qui recouvre la vue grâce à une greffe, explique sans doute cette différence.

Intuitions (A killer harvest, comme titre original) a été réfléchi initialement comme un roman pour jeunes adultes, de l’inédit pour Cleave, avec un adolescent comme personnage principal. Sauf qu’au fil de l’écriture son projet à un peu (beaucoup) dérapé. Connaissant l’auteur, rien d’étonnant d’ailleurs. Ce qui fait qu’au final c’est bien un thriller pour adultes qui est sorti de son esprit torturé, avec quelques scènes à ne pas mettre devant n’importe quels mirettes.

Oui son écriture habituelle m’aura manqué, ce n’est donc pas son roman le plus marquant pour moi. Mais après avoir dit ça, Cleave explose toujours la concurrence. Et cette intrigue est aussi addictive que dingue, deux constantes chez lui.

Organe, as-tu une mémoire ?

La mémoire cellulaire, voilà un sujet assez fou et stimulant pour un écrivain tel que lui. De quoi construire un récit surprenant. Et c’est le cas, parce que très vite ça dérape, parfois complètement. Voilà bien une des marques de fabrique de l’auteur néo-zélandais ! Une intrigue qui part en vrille, où tous les personnages sont tellement malmenés qu’il est impossible d’imaginer l’orientation que prendra le texte. Vraiment impossible.

L’auteur ose tout, comme peu s’y risquent, sans jamais perdre la main, en gardant toujours la trame à l’œil (sauf que vous ne la voyez pas). Et quand vous pensez avoir deviné la prochaine étape, il vous assène un gros coup sur le crâne qui vous laisse pantois.

La thématique est vraiment poussée dans ses retranchements, de manière assez jubilatoire.

Malmené

Quant à la plume, plus directe, elle est particulièrement efficace. Et sans doute plus émotionnelle qu’à l’habitude lorsque l’écrivain décrit les sensations du personnage qui recouvre la vue. Touchant adolescent, complètement chamboulé et malmené comme s’il se retrouvait dans une lessiveuse. Et le lecteur avec.

Avec les thrillers de Paul Cleave, il est facile d’avoir des Intuitions. Peu de chances de perdre le pari en misant sur une intrigue déroutante et addictive.

Ce roman-là est un peu à part dans sa bibliographie, tout en étant du Cleave pur jus. Timbré, que vous ne risquez pas d’anticiper, pourtant maîtrisé et impossible à lâcher.

Yvan Fauth

Date de sortie : 05 novembre 2020

Éditeur : Sonatine

Genre : thriller

4° de couverture

Inspecteur aux homicides de Christchurch, Mitchell Logan est sur la piste de l’assassin d’une jeune femme, qu’il soupçonne d’être un tueur en série. Au moment de l’appréhender, Logan se fait tuer. Conformément à ses dernières volontés, un don d’organes permet à son fils adoptif, Joshua, 16 ans, de retrouver la vue. L’opération se déroule parfaitement mais Joshua devient vite la proie de mystérieuses visions. Les yeux qu’on lui a greffés auraient-ils une mémoire ? S’il est maintenant capable de voir le monde qui l’entoure, c’est dans des ténèbres beaucoup plus dangereuses qu’il va pénétrer en essayant de percer les secrets de l’inspecteur Logan et de mener à bien une enquête aux rebondissements incessants.

Prenant pour toile de fond la mémoire cellulaire, Paul Cleave nous propose un nouveau puzzle diabolique, aux pièces plus intrigantes et effrayantes les unes que les autres.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

9 réponses

  1. Le moins que l’on puisse dire c’est que  » ça dérape » ;-). J’avais des pistes pour le dénouement de cette histoire, et des craintes…. toutes balayées ! Quelle imagination !

  2. Un auteur qui fugure dans mon top 10, j’adore ses ambiances et ses personnages, notamment Joe (le boucher de Christchurch) et Carl Schroder, l’enquêteur. Hâte de découvrir ce nouvel opus !

  3. Ahhhh ahhhhhh. J’aime quand ça dérape, moi. Et que ça part en cacahuètes. Je le note en gros sur ma wishlist. Merci Yvan. 🙏

  4. Encore un auteur qui malmène et assène des grands coups sur le crâne de ses lecteurs… Portons plainte pour coups et blessures 😆

    Ok, je note, en espérant qu’il me botte plus que son précédent qui m’avait un peu « ennuyé » au départ avant e partir en fulgurance 🙂

  5. En stock, il faut que je trouve le temps de l’inscrire au programme des semaines à venir.

Rétroliens

  1. Paul Cleave – Intuitions | Sin City

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :