Interview – 1 livre en 5 questions : Le temps des hordes, Menaces – Anouk Langaney

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger

ANOUK LANGANEY

Titre : Le temps des hordes, Menaces

Éditeur : Albiana

Sortie : 14 mai 2020

Lien vers ma chronique du roman

Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans l’écriture d’un roman pour adolescents ?

Une adolescente ! Ma fille avait douze ans quand l’idée m’est venue d’écrire ce livre, d’abord pour elle. Je le lui ai offert par épisodes, comme une série, sans lui dire qu’il était de moi avant la dernière ligne.

Bien que ce soit la première fois, je me suis sentie à mon aise en écrivant pour un public d’ados, parce que ce qu’ils recherchent dans les livres – pour la plupart – me réjouit autant qu’eux : la tension, l’énergie, les émotions fortes… L’ado en moi n’est pas enfouie bien loin, il m’a suffi de l’invoquer pour qu’elle sorte et prenne les commandes !

C’est un roman d’anticipation, juste quelques années en avant…

Dans seize ans, en 2036. Au moment où j’écris ces lignes, les héros de mon livre sont en train de naître ! C’était la distance qu’il me fallait pour décrire un monde qui ressemble encore au nôtre, tout en ayant eu le temps d’évoluer.

Imagine que tu fixes, au sommet d’une montagne, une épaisse couche de neige en équilibre sous le soleil. Tu sens qu’elle ne peut que dévaler bientôt, et tu cherches à te représenter l’avalanche… C’est le point de vue que j’ai adopté. L’avenir que je décris est sombre, je suis loin d’être guérie du roman noir ! Mais mes héros ont du cran, ils ne se laisseront pas facilement abattre.

Tes personnages sont très attachants, pas du genre à être des meneurs, mais avec d’étonnantes facultés…

Mes personnages n’ont pas choisi le rôle qu’ils endossent petit à petit. Ils se sentent « appelés », sans savoir à quoi, ni par qui. C’est un costume trop grand pour eux, bien sûr : qui se sent de taille à sauver le monde ? Et pourtant, avons-nous le choix ?

Je me suis beaucoup interrogée sur ce que voulait dire être un héros ou une héroïne aujourd’hui. Il y a des valeurs qui sont intemporelles, comme le courage ; mais je crois qu’il y a aussi, plus que jamais, la capacité à se préserver de toutes sortes de manipulations, et à distinguer ce qui est vraiment important des rêves creux que l’on cherche à nous vendre.

Les « pouvoirs » de mes personnages sont tous à double tranchant : ils les empêchent de se couler dans le moule, ce qui n’est pas toujours confortable !

On sent ton envie de confronter les technologies avec la puissance de nature…

Le rapport entre ces forces me passionne, mais elles ne s’opposent pas nécessairement : je ne suis pas technophobe, loin de là ! La technologie, comme toutes les armes, n’a pas de morale en elle-même. C’est de la main qui tiendra l’arme que dépendra la fin de l’histoire.

Quant à la nature, il faudra bien un jour admettre que nous en faisons partie ! Vouloir la dominer, comme on dompte un fauve dans un cirque, ne peut mener qu’à la catastrophe. C’est le point de départ du roman. Mais je n’écris pas pour donner des leçons : j’observe, je m’inquiète, je m’interroge, j’explore les pistes qui m’intriguent…

Ce roman n’est que le début de l’aventure, non ?

En effet ! L’aventure continuera, toujours sur le mode de la série, avec des épisodes qui auront chacun leur fin propre, mais trouveront aussi leur place dans une trame plus vaste. J’ai une trilogie en tête, mais pourquoi pas plus, si affinités ?

J’ai aussi des envies, encore confuses, de mettre des images sur ces mots… Qui sait ce que deviendra ma Horde ? Pour le moment, j’ai surtout hâte de savoir ce qu’en penseront mes lecteurs !



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Le temps des hordes : Menaces - Anouk Langaney - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :