L’homme de la plaine du Nord – Sonja Delzongle

Après la poussière ou les tombereaux de neige, Sonja Delzongle récidive dans la plaine du Nord, en compagnie de son héroïne récurrente. Hanah Baxter, profileuse patentée accompagnée de son pendule, revient donc pour une quatrième aventure. Son profil voyageur l’emmène cette fois-ci de New York à la Belgique et au nord de la France.

Autre endroit, autre ambiance

Autre endroit, autre ambiance. Les thrillers qui la mettent en scène ne se ressemblent pas. Par le contexte géographique, mais également par l’intrigue racontée.

Comme toute série, il vaut mieux avoir lu les précédents épisodes, même si le job a été suffisamment bien fait par l’auteure pour impliquer même les nouveaux lecteurs.

Les enquêtes de Baxter ne sont pas banales, jamais. Parce que, de plus en plus, elle est actrice du scénario macabre, protagoniste principale de ce récit dans les terres du Nord. Son passé est déterré, des secrets sont révélés (à elle, la première).

Les investigations d’Hanah lui font rencontrer des personnages atypiques, toujours. Et encore plus avec ce nouveau roman qui propose une palette de singularités poussés parfois à la limite de la caricature. Volontairement, sans doute, pour rendre ces rencontres sur papier toujours plus anticonformistes.

Le passé de la profileuse est trouble, surtout en ce qui concerne certaines rencontres qu’elle croyait révolues. Le présent ne se montre pas moins violent et moins sombre. Chasseuse et chassée.

Jongler avec les codes du genre

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sonja Delzongle s’amuse à jongler avec les codes du thriller pour les dessiner à sa manière, et portraiturer ses individualités loin des canons du genre, quitte à grossir certains traits.

Idem pour son intrigue, elle est assez déviante, difficile à anticiper. Impossible pour le lecteur de savoir où elle l’emmènera, tant les actions et les réactions sont imprévisibles.

Du coup, le métier premier de profileuse d’Hanah Baxter est presque remisé à l’arrière-plan, et c’est davantage son flair qui l’aide à avancer. Mais pas facile, quand on est soi-même une pièce de la partie d’échec.

Dans la série, ma préférence reste toujours à Quand la neige danse. L’homme de la plaine du Nord joue bien son rôle et démontre une fois de plus que Sonja Delzongle ne reproduit jamais le même schéma.

Chacun de ses romans est une page blanche, même avec des personnages connus, et les émotions et surprises sont toujours inattendues.

Lien vers l’interview de Sonja Delzongle au sujet de ce roman

Yvan Fauth

Date de sortie : 11 mai 2020 (papier) – 18 mars (numérique)

Éditeur : Denoël / Editions de l’Épée

Genre : Thriller

4° de couverture

Effrayant, troublant, ténébreux, ainsi va le monde selon Hanah Baxter.

De retour à New York, la célèbre profileuse Hanah Baxter espérait reprendre le cours d’une vie normale, ou presque… Mais on n’échappe pas à son destin, encore moins à son passé, et celui d’Hanah est peuplé de démons.
Baxter fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, accusée d’un meurtre commis vingt ans auparavant, celui de son mentor, Anton Vifkin.
Rapatriée en Belgique, Hanah accepte de collaborer avec le commissaire Peeters, chargé de rouvrir l’enquête. La découverte d’un homme dévoré par des pit-bulls en pleine forêt de Seignes les lance sur la piste d’un manoir qui semble étrangement familier à Baxter. Elle est déjà venue ici, du temps de Vifkin.
Tandis qu’Hanah et Peeters se débattent en plein mystère, quelqu’un les guette. Un tueur redoutable, à qui il reste une dernière balle passée à l’or fin, la balle qui aurait dû atteindre Hanah vingt ans plus tôt…



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

3 réponses

  1. Je suis en train de le lire… elle va me faire tourner chèvre avec ses revirements de situation. Au top de sa forme Dame Sonja.

  2. Je me suis arrêtée au tout premier et tu connais mon avis…😊
    Je fais l’impasse même si je pense que je loupe quelque chose.

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : L'homme de la plaine du Nord - Sonja Delzongle - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :