Interview littéraire : Guillaume Sautet

Guillaume Sautet n’est pas psy, mais il allonge nombre d’auteurs sur son divan virtuel, pour les amener à parler.

Il a une manière bien à lui d’interviewer les écrivains. Un vrai échange, le plus souvent par téléphone. Et un vrai travail de sa part au préalable pour que cette discussion sonne juste.

Je vous invite à la rencontre d’un intervieweur qui a imprimé sa patte et échangé avec de nombreux auteurs francophones. Bonne découverte, et allez voir ce qu’il propose, c’est formidable !

Lien vers Youtube et ses vidéos

Lien vers sa page Facebook

Lien vers mon interview qu’il a réalisé dans le cadre de la sortie du recueil de nouvelles Ecouter le noir

(Photo des vacances 2019 😉

Bonjour Guillaume, je te laisse nous parler de ton parcours. Tu viens de la radio…

Oui c’est bien cela Yvan, je viens du monde de la radio. A la base je suis issu du monde agricole et j’ai bien failli devenir agriculteur comme mes parents, mais pour diverses raisons cela ne s’est pas fait. J’ai par la suite voulu faire des études dans le milieu des médias et notamment radiophoniques (passionné depuis l’âge de 16 ans par la radio), à l’issue de 2 années à l’école de la radio (SUFORMADIA à Toulouse) et d’apprentissage j’ai obtenu mon diplôme de niveau 3 comme Animateur Radio Polyvalent et reconnu par l’état.

J’ai pu faire mes preuves et mes gammes à Villages FM, Radio Campus, France Bleu Besançon ou encore Radio Shalom Besançon ou d’ailleurs j’ai été stagiaire ainsi que salarié pendant plus de 3 ans. J’y ai présenté une émission de sport, mais aussi été à la tête d’une matinale et de la tranche horaire du soir. Cette radio m’a également confié l’émission littéraire pendant plus de 2 ans.

A l’heure actuelle je continue à exercer en quelque sorte mon métier mais différemment. Aujourd’hui je suis chargé de relation clientèle chez un prestataire de services.

Tu réalises de nombreuses interviews d’auteurs. Tu nous parles de ta démarche et de ce que tu proposes ?

Bien écoute, c’est grâce à mon meilleur ami qui se reconnaîtra que j’ai voulu créer mon propre site internet (espacedeslivres.wifeo.com) où j’allais pouvoir podcaster en quelque sorte toutes mes interviews afin de pouvoir montrer mon travail. La démarche est relativement simple, je suis en contact en permanence avec les maisons d’édition, les auteurs et autres pour recevoir les ouvrages et ensuite faire ma sélection de livres à promouvoir ou à faire connaître.

Je propose donc quelque chose de différents des autres sites et blogs, en faisant des interviews par téléphone ou via Skype sous forme de vidéos avec des photos choisies préalablement par les auteurs, en général. Ce concept à l’air de plutôt plaire et fonctionne très bien en terme de visibilité. De grands auteurs ont participé à ce que l’on pourrait appeler une émission sous la forme radiophonique, j’en suis vraiment ravi et les en remercie infiniment, ainsi que les maisons d’édition pour leur confiance et leur disponibilité.

D’où te vient ce goût de l’interview et cette volonté de prendre le temps avec tes invités ?

Il me vient depuis très longtemps, j’aime les gens et du coup j’aime apprendre des choses sur eux, les comprendre, apprendre leurs passions, leurs goûts littéraires etc …

Pour ce qui est de laisser le temps aux invités, c’est grâce à ma formation radio et notamment par le biais d’un formateur qui me disais toujours «laisse parler l’invité il va te raconter plein de choses, il faut que tu te mettes à la place de l’auditeur et c’est toi ensuite qui pourra couper ce que tu as envie, si besoin». J’avoue que j’apprends énormément de choses sur les auteurs, je me dis : tiens qu’est-ce-que l’auditeur qui écoute l’auteur en question aimerait apprendre sur lui. On m’a dit un jour «que c’était comme une séance chez un psy, on se livre naturellement» (rire).

Et ce tandem avec Willy Lefèvre, il est né comment ? Et comment fonctionnez-vous ?

Ah mon ami Willy, mon Belge préféré hihi… Notre rencontre et amitié date depuis mon passage à Radio Shalom Besançon, ou il m’avait écouté par hasard et m’avait fortement conseillé d’interviewer un excellent auteur avec une plume exceptionnelle, je veux parler de Alain Cadéo. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore je vous conseille fortement de lire ses romans d’une légèreté incroyable, il vous embarque comme jamais avec sa poésie des mots.

Et un jour, Willy m’a proposé de collaborer avec lui afin de réaliser des interviews pour nos deux sites en commun (le sien se nomme Les plaisirs de Marc Page). Nous travaillons de la manière suivante, je m’occupe de la partie enregistrement des interviews audio et lui de la partie qui me semble la plus difficile, la partie montage vidéo avec les photos des auteurs et autres (chaque photo est calée avec ce que l’interlocuteur raconte). Il s’occupe également de la partie promotion et partage des interviews sur les différents réseaux sociaux, notamment. Je prends un réel plaisir à travailler avec Willy, c’est un vrai duo et une belle complémentarité que nous possédons.

Quand on a discuté ensemble, tu me disais que tu appréciais tout particulièrement interviewer les auteurs de romans noirs…

Effectivement, j’ai un domaine de prédilection qui est le roman noir, le thriller etc … Du coup au début on va dire que mes premières interviews étaient dans ce domaine. Même si aujourd’hui j’avoue m’ouvrir à d’autres domaines afin d’élargir mon auditoire et pour moi me faire découvrir d’autres choses.

Tu lis beaucoup ?

Hummm disons au moins 2 livres par semaine. J’aimerais lire encore plus mais avec mon travail, ma passion pour le football et notamment celui d’animer et donc d’être le speaker du stade pour un club de Besançon, et mon projet d’écriture d’un thriller cela me prend déjà beaucoup de temps. Les journées sont vraiment trop courtes (rire)

Et si tu ne devais citer qu’un livre dans tes dernières lectures ? Et pourquoi celui-ci ?

Jamais l’un sans l’autre de Joël Schmidt, c’est l’histoire d’un amour très fort entre un frère et une sœur notamment. L’auteur vous captive par l’histoire et par ses personnages pour qui nous avons beaucoup d’affection au fur et à mesure de la lecture. Un livre court et efficace avec lequel vous passerez un très bon moment.

Tu as donc aussi d’autres activités, comme d’être speaker sportif…

Je suis, comme j’ai pu le dire précédemment, un amoureux et un grand fan de football. J’ai eu l’opportunité la saison dernière de devenir le speaker/animateur officiel du Racing Besançon qui pour moi est un grand club de par son histoire et son coté familial, et je suis fier de faire partie de cette belle et grande famille.

Je te laisse le mot de la fin !

Je dirais juste : continuez de lire ou d’écrire pour que la littérature continue d’exister !

J’espère que mon projet d’écriture verra le jour comme cela a été le cas pour toi avec « Écouter le noir » qui est une vraie réussite pour moi.

Enfin je te remercie infiniment Yvan pour ce beau coup de projecteur, je sais que tu es très suivi et tu peux en être fier, tu fais du bon et beau boulot.

A bientôt amis auteurs, éditeurs ou encore auditeurs…



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , ,

3 réponses

  1. Et bien, on va faire ce qu’il nous dit de faire : continuer de lire et d’écrire nos bafouilles de blog !! 😀

  2. Lire et écrire, un bon programme!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :