Et le mal viendra – Jérôme Camut et Nathalie Hug

Jérôme Camut et Nathalie Hug ne font jamais les choses comme les autres. Avec Et le mal viendra, ils vont encore plus loin, font encore plus fort et plus original. Vous n’avez jamais lu un livre de cette nature, ni dans la forme ni dans le fond.

Aussi fou que crédible

Ce roman peut se lire de deux manières, seul ou interconnecté avec leur précédent livre, Islanova. Mêmes personnages, une partie des mêmes faits, mais pas une suite pour autant.

Explication : en amont, en parallèle et en aval d’Islanova, ce roman raconte comment certains en sont arrivés à utiliser des moyens terroristes alors qu’ils étaient plutôt de fibre humanistes, et comment d’autres les combattent. L’action du précédent roman n’était qu’un pic de l’histoire de ces personnes-là.

L’idée centrale du roman est folle, tellement dingue qu’elle est terriblement crédible. Ou quand, pour une cause, on peut aller au bout de ses idées. Un concept jusqu’au-boutiste qui laisse sans voix et que je vous laisse découvrir. La vraie et dure violence, elle est là…

Guerre de l’eau

C’est un thriller, un vrai, mais totalement atypique. L’action et les rebondissements sont constants et prennent à la gorge.

Le roman parle de nous, même s’il se déroule dans une petite dizaine d’années. Il met en scène des sujets d’actualité brûlants et qui questionnent (écologie, pénurie de l’eau, terrorisme…), tout en privilégiant le traitement de l’intrigue et des personnages à coups d’actions et d’émotions.

La guerre de l’eau est la goutte qui nous pend au nez. Qu’on n’imagine pas qu’elle ne touchera que les pays lointains. L’onde de choc sera mondiale.

Et c’est aussi un roman choral, comme souvent chez les Camhug, où ils se penchent sur les agissements de chaque personnage de leurs propres points de vue. C’est une des grandes forces de ce roman, car rien n’est jamais simple à comprendre dans un monde aussi complexe.

Une partie importante de l’intrigue se déroule en Afrique, dépaysement garanti même si on est loin du voyage touristique. Mais la France est bien au cœur de l’intrigue, tout comme ce qui s’y est passé récemment (comme l’attentat du Bataclan).

Connexion

Le mot de « connexion » convient parfaitement à ce thriller hors norme. Connexion avec la réalité française et mondiale, entre des personnages qui se croisent, se lient et s’entre-déchirent. Tant de connexions en un seul roman donnent le tournis.

Les deux écrivains ont fouillé l’histoire, sans jamais perdre le sens du rythme. Ils l’ont engagée dans des problématiques économiques, sociétales et environnementales sans pour autant oublier l’émotion. Parce que ce sont bien les personnages qui sont au centre de l’intrigue, j’insiste là-dessus.

Jérôme Camut et Nathalie Hug sont des inventeurs visionnaires. Des alchimistes du noir, créateurs d’émotions et de réflexions. Et le mal viendra est une œuvre unique, atypique, prenante, choquante parfois. Impossible d’y rester insensible.

Lien vers l’interview de Jérôme Camut et Nathalie Hug au sujet de « Et le mal viendra »

Sortie : 07 mars 2019

Éditeur : Fleuve Editions

Genre : Thriller

4° de couverture

« On vous a alertés sur la valeur inestimable de l’eau, vous n’avez pas voulu voir. Alors on vous a assoiffés, et vous vous êtes entretués. Va-t-il falloir que l’on entasse six mille cadavres d’enfants devant vos portes pour que vous réagissiez enfin ? »



Catégories :Littérature

Tags:, , , , ,

15 réponses

  1. Ah, je le note celui-là… merci !

    J'aime

  2. Bon du coup je préfère quand même lire Islanova avant.

    J'aime

  3. Je vais l’acheter ! Si tout va bien, lecture ce week-end

    J'aime

  4. Tu donnes l’eau à la bouche….😊. Je le note.

    J'aime

  5. Comme toi j’ai été bluffée par le talent de nos CamHug, punaise quel livre et quel vision.

    Aimé par 1 personne

  6. J’aime bien ce tournant « politico-écolo etc » qu’ils ont pris tous les deux. Je trouve qu’ils s’affirment de plus en plus dans leurs opinions .

    Aimé par 2 personnes

  7. Je me suis arrêté au tome 1 de W3… pas parce que j’ai été déçu mais par manque de temps.

    Aimé par 2 personnes

  8. Je l’ai reçu. Ton avis me motive!

    Aimé par 1 personne

  9. Je trouve que tu en parles avec une telle passion que ça m’a redonné des frissons. Il est tellement énorme ce bouquin !

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Et le mal viendra – Jérôme Camut et Nathalie Hug – EmOtionS – Blog littéraire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :