Est-ce ainsi que les hommes jugent ? – Mathieu Menegaux

Je ne suis pas ici pour juger les livres. Je n’en ai ni le droit, ni la volonté, je viens vous parler de mes ressentis. Le jugement d’autrui, à l’emporte-pièce, est pourtant un « sport » que beaucoup pratiquent affalés sur leurs canapés. En paroles, en actes ou à travers les réseaux sociaux. Mais seule la justice a ce pouvoir. Encore faut-il l’utiliser avec le bon discernement…

Dans la peau des personnages

Comme avec ses précédents romans, l’écrivain débute son histoire par un fait divers qui pourrait arriver partout, à tout instant. Il tire ensuite le fil de la pelote pour montrer qu’un événement tragique ne l’est pas seulement à un instant T, et pas uniquement pour la victime immédiate.

Ressentir et réfléchir, voilà bien ce qui attend le lecteur dans les romans de Mathieu Menegaux. Il a une capacité hors-norme à nous mettre dans la peau de ses personnages, à nous faire éprouver leurs sentiments, leurs émotions, leurs questionnements, leurs douleurs. Et à y méditer ensuite. Il a vraiment une manière singulière de présenter les choses.

Intimité

A la différence de ses deux premiers livres, le lecteur se retrouve cette fois-ci dans la tête des différents protagonistes, pas juste d’une seule. Une sorte de roman choral, centré sur une affaire et ses répercutions, à travers leurs différents regards. Autant dire qu’on entre dans l’intime.

Est-ce ainsi que les hommes jugent ? Sans doute oui, avec insuffisamment de doute souvent. Tout est sujet à interprétation, encore faut-il tenter de déchiffrer ce que l’on voit et ce que l’on ressent. C’est le fort des romans de Menegaux, qui nous place à la fois dans le rôle du témoin et de l’acteur.

Quand l’engrenage infernal se met en branle, la machine à broyer peut être destructrice. Le poids plume de la présomption d’innocence ne pèse pas lourd face à la chape de plomb du système et de la vindicte populaire.

Perquisition mentale

C’est un court roman, qui se lit d’une traite, où la tension monte à la manière d’un thriller, alors que presque tout se passe dans la tête des personnages. Un thriller psychologique à la française, en somme, un genre surtout réservé aux auteurs anglo-saxons.

Je ne suis pas ici pour juger. Je partage avec vous la manière dont j’ai pu ressentir une telle empathie pour les personnages. Ma légère frustration aussi, par le fait que le dénouement se déroule un peu rapidement par rapport aux deux premiers tiers du livre. Sentiment personnel d’un lecteur qui aime les romans plus longs mais qui garde surtout à l’esprit les émotions fortes vécues.

Est-ce ainsi que les hommes jugent ? est un roman prenant, un questionnement à la fois sur la société, sur nous-même, et notre manière d’appréhender l’autre. Une vraie enquête policière doublée d’une investigation intérieure. Avec Mathieu Menegaux on vit les histoires, et on subit une vraie perquisition mentale. Voilà qui fait, une nouvelle fois, réfléchir. Et ça a vraiment du bon.

Sortie : 02 mai 2018

Éditeur : Grasset

Genre : Roman noir

4° de couverture

Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.

Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.

Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.

Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable  ?



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

19 réponses

  1. Je le commence ! À suivre!

  2. Punaise il faut que je découvre cet auteur, deux salons que je fais où il est et deux fois je le loupe, saloperie de temps !
    Pense à m’amener le voir au FSN !

  3. Ah cool ça, il me faut bien 2 cerveau pour remplacer le miens défaillant ! hihi 😛

  4. Je le note sur ma liste, merci !

  5. Tous les avis me poussent à le lire

  6. Ça semble être un excellent roman!

  7. Ça donne envie de le lire. Alors dans PAL.

  8. J’ai adoré ses deux précédents romans, il me tarde de mettre la main sur celui ci!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :