Salut à toi, ô Fabrice

Fabrice Pichon a quitté ce monde le vendredi 18 mai 2018, après une longue bataille contre la maladie.

Ne vous étonnez pas si je parle de lui au présent. Un écrivain ne meurt jamais. Il vit éternellement à travers ses mots, ineffaçables sur les pages de ses livres et dans la mémoire de ses lecteurs.

Il est l’auteur de 6 romans :

2012 – Vengeance sans visage (Le Citron bleu)

2013 – Le complexe du prisme (Le Citron Bleu)

2014 – Le Mémorial des anges (Le Citron bleu)

2016 – Plusdeprobleme.com (Lajouanie)

2017 – Retours amers (Lajouanie)

2018 – Protocoles fatals (Lajouanie)

Tout au long de sa vie d’auteur, Fabrice Pichon a marqué les gens qui l’ont rencontré par sa profonde gentillesse, sa belle humanité, son humour constant (et décapant) et sa force de caractère. Malgré sa longue maladie, il a continué à écrire et aller à la rencontre de ses lecteurs. Il avait tellement de projets en tête, il va pouvoir les raconter aux nouveaux potes qu’il va se faire là où il est maintenant.

Ici, il reste avec nous, présent. Ses bonnes ondes continuent à se propager, son humour noir à nous faire rire. Qui d’autre oserait appeler son dernier roman policier et d’espionnage Protocoles fatals, alors qu’il se bat pour supporter son traitement ? Ça c’est l’ami Pichon.

Il avait eu la gentillesse de nous immortaliser, ma compagne et moi, dans un de ses romans, à travers deux personnages secondaires. On en avait été très étonnés, fort touchés et bien amusés. Il est comme ça, le Pichon.

Beaucoup de monde pense à lui aujourd’hui, vague d’émotion. Je t’embrasse Fabrice, continue à nous faire marrer et nous donner cette énergie de vivre.

L’une de ses dernières photos, durant le salon « Pas Serial s’abstenir » de Besançon, le 6 mai 2018. Elle résume parfaitement le personnage.



Catégories :Littérature

Tags:

7 réponses

  1. Nous sommes tous tristes depuis hier
    Merci Yvan pour ces mots bien choisis
    Ils vont nous manquer lui et son humour

  2. Tu m’as souvent fait rire, Fabrice, mais pas aujourd’hui. Je pense à toi et sais ne jamais tomber,oublier…

  3. Merci pour cet article Yvan, mots justes.

  4. De lui, je possède « Plusdeprobleme.com » que je n’ai pas encore lu… je suis toujours trop tard, saleté de crabe :/

    C’est dans lequel de ses livres que l’on vous retrouve, Domi et toi ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :