Interview littéraire 2013 – Sire Cédric

Quand on le croise, on voit un grand ténébreux. Quand on lui parle, on découvre un homme rayonnant de gentillesse et très proche de ses lecteurs.

Sire Cédric a un univers à part, un imaginaire et une plume à part. Une sorte de rock star de l’écriture qui ne se la joue pas du tout « Star », justement. Et ça, en plus de l’originalité de ses romans, c’est un autre gage de qualité.

Je vous invite à profiter de ce bel entretien (pour ses lecteurs très nombreux), ou à découvrir une personne qui vous donnera immanquablement l’envie de vous pencher sur son univers.

Un grand merci à Karine de l’excellent Blog Livrenvie – Black Kat’s Blogqui a participé avec brio à l’élaboration de ces questions 😉  

copyright : (c) Warped

1. Question rituelle pour démarrer mes entretiens, peux-tu te définir en trois mots, juste trois ?

Décalé… passionné… paradoxal…

2. Tes personnages récurrents, Alexandre et Eva, semblent en constant parcours initiatique. Le tien est-il achevé ou chacun de tes livres est-il une étape supplémentaire dans ton cheminement intérieur ?

Il est toujours très difficile de se mettre soi-même en perspective ! C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’aime inventer des histoires. Je maîtrise les destinées de mes personnages, c’est rassurant.

Quant à la mienne ? Je ne suis encore qu’au tout début de mon parcours personnel, j’avance pas à pas, sans me presser. Mes livres accompagnent ce cheminement. Plutôt que des étapes, je les vois comme des instantanés. Chacun est le reflet déformé de mon imaginaire à un moment donné.

Version poche du roman Le premier sang, sortie le 07 novembre 2013

3. Tu as dit à plusieurs reprises que l’écriture t’avait permis de trouver ta place dans la société. Avec la reconnaissance de la profession, et ton succès grandissant, ta vision du monde a-t-elle changé ?

Pas vraiment. Elle s’est peut-être obscurcie, un tout petit peu. J’ai également appris à relativiser l’importance de certaines choses, en regardant l’ensemble plutôt que les détails.

4. Tu as à cœur de rester proche de tes lecteurs. T’est-il arrivé de prendre en compte l’avis et/ou les suggestions de certains, pour une intrigue prochaine, par exemple ?

Pas sur un sujet précis, mais sur les nuances, oui, toujours ! Je n’oublie jamais que j’écris pour les lecteurs. Je ne veux pas les décevoir. Il m’est donc nécessaire de comprendre ce qui les touche, ce qui a fonctionné… Mais, également, les zones d’ombre où je me suis planté, pour éviter de les reproduire dans un prochain roman !

5. le prochain roman doit poursuivre le chemin de « De fièvre et de sang » et du « Premier sang ». Peux-tu nous parler de sa sortie ?

La troisième aventure d’Eva et Alexandre a pour titre La mort en tête. Elle sortira en librairies le 7 novembre 2013, aux éditions Le pré aux clercs.

6. Ton premier roman « Angemort » vient d’être réédité cette année. Tu me confiais lors de notre rencontre aux Imaginales 2013, que tu prévenais les acheteurs potentiels que tu croisais, que cette histoire était un peu particulière 😉

Oh, oui. Je cherche à éviter les qui pro quo ! (Rires.)

Angemort est un ovni littéraire, plein de sexe, d’humour noir très décalé et de démons directement venus des mangas japonais. C’est un livre radicalement différent de ce que je peux écrire aujourd’hui. Je ne veux pas que les lecteurs l’achètent en s’attendant à lire un thriller dans la lignée des Svärta, et soient ensuite déçus !

Mais je tiens à préciser que je suis très fier de ce roman, il n’a pas d’équivalent en roman francophone. C’était surtout ça, le plus important à mes yeux, quand je l’ai écrit.

7. Qu’est-ce qui est le plus difficile ? Débuter un roman ou le finir ?

Cela peut varier, mais dans l’ensemble, les deux sont aussi difficiles l’un que l’autre. Je travaille dur pour trouver mon point de départ, et je travaille tout aussi dur pour inventer une conclusion digne de ce nom.

Chaque mot dans chacun de mes livres a été le fruit d’un effort. Je ne dis pas que c’est un effort désagréable. J’aime ça. Je l’adore. Mais ce n’est jamais facile.

8. Ce blog est fait de mots et de sons. La musique prend-elle une part dans ton processus créatif ?

Oui, tout à fait. J’en ai besoin pour m’accompagner, rythmer et organiser mes pensées, ou simplement pour me couper du monde extérieur par un mur de bruit.

Pour prendre un exemple concret, sans la musique de David Lynch, le rythme et la prose du Premier sang seraient radicalement différents. Et si je n’avais pas autant écouté le groupe polonais Behemoth, je n’aurais certainement pas pris certaines directions en termes de scénario.

9. Tu as le choix entre nous donner le mot de la fin ou nous citer ton dernier kiff musical…

J’opte pour mon dernier kiff, bien sûr ! Ces dernières semaines, il s’agit du groupe suédois Ghost, qui passe en boucle sur ma platine ! Je ne m’en lasse pas !



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

45 réponses

  1. Black Kat – Ni O-, ni A- ... juste mon sang artistique, passionnément livresque...

    Merci à toi Yvan pour m’avoir donné l’occasion de participer à l’interview d’un auteur pour lequel j’ai eu un réel gros coup de coeur !!! 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      C’est à moi de dire merci 😉

  2. unesourisetdeslivres – Chroniqueuse littéraire, rêveuse, livreaddict

    Merci à vous 2 pour cet interview qui me donne encore plus envie de sortir ses livres de ma pile à lire !

  3. Dionysos – Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, qui tente de naviguer entre lectures récréatives et lectures instructives, entre bandes dessinées, essais historiques, littératures de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine. Membre fondateur du Bibliocosme.

    Quelle classe, ce Sire Cédric. 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je trouve aussi 😉

  4. Ce mec est étonnant. So personnage est étonnant mais son parcourt littéraire l’est tout autant.
    De plus j’apprécie de voir ses bouquins prendre la direction du polar. Même si sans la part de fantastique ou de surnaturel, cela ne serait pas du Sir Cédric.
    Il tient la 2 personnages épatants et ses intrigues de plus en plus complexes donne de l’intensité à ses histoires.
    Je vais lire’ à n’en pas douter, son 3e opus de la série des Svärta. Et c’est encore plus certain après cette très belle entrevue.
    Merci à tous les 3. Karine, Yvan et Cédric.

  5. Bon ne vous chamaillez pas : merci à tous les deux ! 😉 Encore une interview qui vient enrichir une de mes chroniques … merci beaucoup ! Je suis fan, fan, fan … de Sire Cédric mais aussi de ton blog ! Amitiés …

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Oh ça me touche beaucoup ça ! merci 😉
      Amitiés Carine !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      !!!

  6. Encore un trophée pour toi et pas des moindres! Aussi ténébreux que talentueux, aussi glamour qu’intelligent 🙂 Bravo pour cet interview à 3 voies 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Un trophée ? je dois lui couper la tête pour la suspendre ? 😉

      • ce ne sera peur être pas nécessaire….tu lis trop de bouquin de serial killer toi! lol

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          Ah bon ? 😉

  7. Je suis troooop fan de Sire Cédric et là..je viens de me régaler!!!!! Merci à vous deux pour ce délicieux moment!!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Régale-toi, c’est gratos 😉

      • Pour une fois que c’est gratos!!!!!

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          ici c’est toujours gratos, surtout pour toi 😉

          • Excellente nouvelle!!! Je te prépare la liste des livres que j’ai mis sur ma liste à cause et grâce à toi!!! Waouhhh t’es cro cro gentil toi!!!!!

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              je crois qu’on a du mal se comprendre 😉

  8. Très belle interview se Sire Cédric. Même si je ne suis pas un fan absolu du fantastique, l’auteur me paraît être un personnage éminemment sympathique, qui se livre sans détours. peut-être faut-il y voir aussi « la patte » de l’interviewer.
    A bientôt Yvan.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      L’intervieweur est juste un facilitateur, le boulot c’est l’auteur qui le fait 😉
      A bientôt Vincent !

  9. bravo à karine et toi pour c questions et je vois le cedric que g rencontré passionné par ces personnages et proche de ces lecteurs,qd l’ai rencontré à lyon j’avoue que c son look qui m’as attiré à lui et qd lui es confié que je connaissais pas son univers il a pris le tps de m’expliqué et de me donné envie de le lire et je ne regrette pas du tout

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est tout à fait lui ça en effet 😉
      Un mec très accessible, d’une énorme gentillesse et très proches des gens
      Merci pour ce message Dav 😉

  10. J’ai récemment acheté de Fièvre et de Sang, j’ai hâte de me plonger dans son univers !

  11. G-É-N-I-A-L ! C’est tout ce que je peux te dire. Merci à toi Yvan pour tout ces interviews que tu nous fait partager et merci aux auteurs de prendre la peine de répondre, c’est toujours un grand moment pour le lecteur. Les potins, moi, je m’en moque. Les interviews ont le mérite de nous faire découvrir les auteurs francophones tout en préservant leur vie privée.

    On aime apprendre que ces grands écrivains sont accessibles et gentils. J’ai hâte de lire ses livres qui sont toujours sur ma PAL, qui, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, est très haute !!! 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      M-E-R-C-I
      C’est tout ce que je peux dire devant tant de gentillesse.
      C’est ce que je peux dire à tous ces auteurs qui jouent le jeu malgré leur planning chargé;
      C’est ce que je peux dire à tous ceux qui me font le plaisir de venir traîner leurs guêtres par ici;
      Quant à ton problème de PAL, si elle n’est pas haute, ce n’est pas une PAL, non ? 😉

      • En effet, si la PAL est toute petite, ce n’est pas une vrai PAL…

        C’est toujours un plaisir de venir traîner ses guêtres chez toi, de suivre tes entretiens au coin du bois, non, du blog et un plaisir d’apprendre que les auteurs sont accessibles et se prennent au jeu.

        Ils ont tout à gagner ! 🙂

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          c’est gagnant-gagnant
          Bon pour le feu de camp, je m’occupe du bois, mais faudra ramener les allumettes 😉

  12. whaouh tu écris des romans 😉

  13. Erika – Une dévoreuse de livres, Twitter Addict & blogueuse sur tout et rien mais surtout très forte quand il s'agit de dévorer des pavés.

    Merci pour ce bel entretien de cet auteur que j’adore !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Merci à toi pour ton passage et ton message, Erika 😉

Rétroliens

  1. Récapitulatif des interviews – Février / octobre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Récapitulatif des interviews – février / novembre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Sire Cédric – La mort en tête | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Récapitulatif des interviews – février / novembre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Récapitulatif des interviews 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  6. Interview – 1 livre en 5 questions : La mort en tête de Sire Cédric | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  7. Imaginales 2014, 24 mai 2014 – Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%