Glenn Cooper – Le testament des templiers

testament-templiers-glenn-cooper-L-Z1LbwR4° de couverture

1129. Lors du Concile de Troyes, Bernard de Clairvaux, directeur de conscience des cisterciens, joue de tout son pouvoir pour faire reconnaître par l’Église l’Ordre des Templiers, avant de militer activement pour la tenue de la deuxième croisade en Terre Sainte.

2010. Ruac dans la région de Sarlat. Par le plus grand des hasards, un étrange manuscrit médiéval est retrouvé, dissimulé dans les murs d’une abbaye cistercienne. C’est la confession d’un moine, le frère Barthomieu, datée de 1307, l’année où, sur ordre de Philippe Le Bel, les Templiers furent arrêtés et emprisonnés. Hugo Pineau, restaurateur de livres anciens, et Luc Simard, archéologue, travaillent activement sur les messages codés contenus dans le texte. Bien vite, leurs recherches les conduisent dans une immense galerie de passages souterrains située sous le village. C’est au cœur de ce labyrinthe, dans une caverne cachée, qu’ils vont tenter de percer les énigmes de Berthomieu et, peut-être, le secret des Templiers. Mais ils ne se doutent pas qu’ils viennent ainsi d’entrer dans un jeu qui va vite s’avérer mortel.

Mon avis

Après un extraordinaire premier roman, «Le livre des morts» (très chaudement recommandé), et un plutôt pas mal «Le livre des âmes », Glenn Cooper nous revient avec ce « testament des templiers ».

L’auteur nous propose une histoire qualifiée de thriller archéologique et historique par l’éditeur. Cooper sait de quoi il parle, il est diplômé en archéologie, ça tombe bien.

Ne vous focalisez pas sur le titre du roman, il est réducteur par rapport à l’étendue de l’histoire. Le titre américain, « The tenth chamber » (La dixième chambre), est bien plus énigmatique.

S’en est même à la limite de la tromperie (si vous souhaitez entendre parler de templiers durant tout le bouquin, oubliez tout de suite ! Ce sujet là ne prend quelques pages).

Oui, c’est un roman américain, et pourtant, la quasi intégralité de l’action se déroule en France ; premier étonnement. L’auteur a l’air de bien connaître le pays et le roman n’est pas constellé de poncifs sur les français ; second étonnement.

Le plus important dans le terme « thriller archéologique et historique » est le mot thriller. Pas de prise de tête avec ce récit, Cooper axe l’ensemble sur l’aspect divertissement avant tout. Mais un divertissement intelligent, parce que basé sur de vraies connaissances et certaines thèses plutôt originales. On reste dans la lignée de ses précédents romans.

L’histoire navigue entre le passé (quelquefois très lointain) et le présent, mais c’est l’intrigue présente qui prime, et jamais l’auteur ne sort de son rythme trépidant. Je le répète, il veut proposer du divertissement avant tout, et son roman est un vrai page turner qui se lit d’une traite ou presque.

Ce mélange d’Histoire et de thriller fonctionne plutôt bien, le dernier tiers du roman prenant même un caractère très moderne (et plus violent).

Même si cette histoire est un peu inégale et n’atteint pas l’incroyable niveau de son premier roman, elle est vraiment à conseiller à qui recherche un récit sortant un peu des thrillers habituels et vous ménagera son lot de surprises.

Et puis un Américain qui fait se dérouler l’action dans notre beau pays ne peut qu’attirer notre sympathie.

Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥

L’auteur :

AVT_Glenn-Cooper_7512Diplômé en archéologie d’Harvard et en médecine de Tufts University School of Medicine, Glenn Cooper est chercheur en biotechnologies. Il vit dans le Massachusetts.

Sa société de production, Lascaux Pictures, a produit son premier long métrage, Long Distance, qui a été présenté au Festival du film de Tribeca.

Le Livre des morts (2009) a été son premier roman. Il s’est vendu dans le monde à plus d’un million d’exemplaires et traduit en plus de vingt-cinq langues.

Il a été suivi d’une nouvelle aventure de Will Piper, Le Livre des âmes (le cherche midi, 2011).



Catégories :Littérature

Tags:, ,

21 réponses

  1. Ah tiens j’ai ça en stock aussi, avec son dernier opus, La Prophétie Des Papes ; je suis plus mitigé dans ma critique sur Le Livre Des Morts et le Livre Des Ames, ce qui explique sans doute que je ne me suis pas rué sur ses bouquins suivants. Ca et un stock à lire qui connait une croissance exponentielle !

    • Ne m’en parle pas ! J’avais déjà un stock de guerre de bouquins encore à lire chez moi, mais avec l’aventure de ce blog et le partenariat avec le site True Blood Addict, voilà que je reçois des propositions de livres avant leur sortie. Passionnant, mais chronophage. Donc les vieux livres vont attendre, place aux nouveautés (surtout que je continue à en acheter des pelles)

  2. Je n’ai pas encore lu « le livre des morts » ni celui des « âmes » et le dernier est sur ma wishlist. Mais vu ma pile énooormmmmme, je ne m’en sors plus (et j’achète toujours, dingue !).

    Je ne voudrais pas être sur true blood addict, je ne lirais plus les livres si j’en recevais d’autres.

    Dure, la vie de lectrice.

    En tout cas, il me donne envie, ce livre et dommage que le titre soit aussi réducteur et empêche peut-être des non passionnés de Templiers de l’acheter ou ne soit une mauvaise pub pour un amateur qui penserait trouver chaussures à son pied.

  3. Me suis lassée des thrillers ésotériques depuis l’époque du Da Vinci code…
    Mais comme j’ai confiance en ton avis…

  4. j’ai beaucoup aimé le livre des morts pas encore lu le livre des ames et là ta chronique me donne grandement envie de lire celui là!!

    • oui il est pas mal du tout, mais parler de templier c’est juste limite de la tromperie sur la marchandise. On en parle bien dans le livre, mais c’est presque accessoire

  5. J’ai aussi beaucoup aimé l’univers dans lequel nous plonge Glen Cooper, je n’avais auparavant connu que da Vinci Code dans les thrillers historiques/ésotériques et je n’avais pas franchement accroché. Je me suis laissée totalement emportée par les sagas de Cooper, avec un bémol sur le livres des âmes. J’ai beaucoup aimé aussi la Prophétie des Papes lu en dernier…

    • Comme toi j’ai un petit bémol à faire avec le livre des âmes et je ne suis pas trop attiré par les livres ésotériques habituellement.
      Mais Cooper ou Loevenbruck sont les exceptions qui confirment la règle 😉

  6. Loevenbruck…je le note et irai faire un petit tour sur tes chroniques! Hum je crois que ma découverte de ton blog va augmenter mon budget livres 😉

  7. C’est ça !! J’adore toujours avoir plein de lectures devant moi….

Rétroliens

  1. Bilan livresque : janvier / avril 2013 |
  2. Bilan livresque : janvier / Juin 2013 |

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :