Trevor Shane – Enfants de la paranoïa, Tome 1


cvt_Enfants-de-la-paranoia-Tome-1_53124° de couverture

Règle un : on ne tue pas les innocents.
Règle deux : on ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans.

Depuis des siècles une guerre souterraine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés : des assassins endoctrinés et entraînés dès leur plus tendre enfance à haïr et détruire le camp adverse.

Joseph, vingt-trois ans, est l’un de ces tueurs d’élite. Il ne connaît qu’une réalité : tuer ou être tué. Mais lors d’une réunion dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade. Échappant de peu à ce piège mortel, Joseph se réfugie à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de seize ans.

Pour la première fois, il découvre le doute. S’il veut protéger la femme qu’il aime, il doit abandonner la vie qu’il a toujours connue et trahir ses frères d’armes. Osera-t-il transgresser les règles ?

Une seule vérité demeure : le premier à tuer est le dernier à survivre.

Mon avis

Ce roman est un hybride.

Dans notre société, où il est de bon ton de tout classer dans des cases, voilà un roman qui explose les frontières :

– Avec sa couverture, aux allures de roman pour ados, on tombe une première fois dans le piège. Pour ados, pourquoi pas, mais tout autant pour adultes tant par son style d’écriture, son ambiance et sa violence. Parce que le livre est violent et dérangeant, avec cette guerre entre deux clans. Pas de manichéisme, tout le monde tue et le personnage principal est loin d’être un sain.

– Avec son histoire, aux allures paranoïaques et dans le style « conspiration mondiale », on est en plein dans les ambiances des séries américaines actuelles. Pourtant, la confrontation entre le bien et le mal, est traitée de manière très classique, presque « à l’ancienne ».

– Avec ce mélange d’action, de thriller, de romance qui rend lui aussi le classement de ce bouquin difficile.
Le thème est rapidement addictif, même si on pourra regretter un certain manque de rebondissements et un style parfois un peu bavard. A trop centrer l’action sur ses personnages, l’histoire perd un peu de son ambition.

Il n’en reste pas moins que cette histoire est passionnante. Écrite à la première personne, elle nous fait rapidement s’y attacher, et la fin laisse augurer d’une suite captivante.

Cela me fait donner un carton jaune (comme la couverture) à la maison d’édition, qui ne fait apparaître nulle part, que ce roman fera l’objet de suites (peur de l’éditeur que ce roman ne se vende pas comme il devrait et une façon de ne pas prendre d’option définitive sur la traduction de la suite ? Peut-être suis-je devenu paranoïaque maintenant).

Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :