Frédéric Mars – Comment j’ai arrêté de CONsommer : Journal d’une année de lutte contre l’enfer marchand


cvt_Comment-jai-arrete-de-CONsommer--Journal-dune-a_20584° de couverture

« On est foutus, on mange trop. » Vous vous souvenez de cette chanson d’Alain Souchon ? Aujourd’hui, il faudrait en actualiser les paroles : on est foutus, on consomme trop. On achète de tout, tout le temps, et n’importe comment. On CONsomme, on dépense, on accumule, sans jamais se demander ce que ces objets supplémentaires nous apportent réellement.

Pendant une année, l’auteur a tenu un pari avec sa famille : deux adultes et un enfant qui ont tenté de dé-consommer. De ne plus se gaver en pilote automatique, de reprendre en faite le contrôle de leur vie. Pour répondre (enfin) à cette vraie question : « Parmi tous les instants de mon bonheur, lesquels dois-je à ces choses que j’achète à longueur de temps ? » Sans soldes. Sans hypermarchés. Sans abonnements. Sans carte bleue. Sans crédit ni découvert. Sans publicité. Sans marques… On imagine les difficultés, notamment à Noël, lors de la fête des Mères, pour le choix des vacances, à la rentrée des classes ! Comment s’en sortir ?

Mon avis

Frédéric Mars, auteur de fiction hétéroclite, un touche à tout le plus souvent avec grand talent, rajoute une corde à son arc : un essai sur la dé-consommation, sous forme de journal.

Un an de sa vie, raconté mois par mois, fourmillant d’exemples et d’anecdotes, suite à sa décision (un peu par hasard) de consommer moins et mieux.

Un récit, jamais donneur de leçon, empli d’humanité, raconté avec les contradictions au quotidien d’une telle décision et les failles de l’auteur lui même face à ce défi et ses 40 ans d’habitudes.

C’est drôle, sans prise de tête, écrit avec verve et auto-dérision, tout en restant pratique. On est intrigué, étonné, attendri devant les subterfuges déployés par cette petite famille et les conséquences d’un tel changement de vie.

Une lecture qui fait réfléchir sur notre façon de dépenser, nous les esclaves des marques et des contraintes sociétales.

Un livre utile, lorsque l’on se pose des questions sur notre façon de consommer. L’auteur nous éclaire avec brio, nous les esclaves des marques : un Mars et ça repart (oups…)

Publication française : 2012

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Interview littéraire – Frédéric Mars « EmOtionS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :