Vincent Gessler – Mimosa


cvt_Mimosa_98274° de couverture

Qu’ont en commun Lambert Wilson, Adolf Hitler, le Docteur Snuggles, Jésus Christ, Philippe Katerine et James Brown ? Ils participent tous à une folle aventure au cœur de Santa Anna, ville cosmopolite d’un monde devenu végétarien où la mode est d’être le sosie d’un personnage célèbre réel ou fictif.

Sauf Tessa.

Tessa se targue d’être une authentique personnalité originale. A la tête de l’agence Two Guns Company & associated, elle mène une enquête sur un trafic d’organes, fait d’étranges découvertes sur son passé et part à la recherche de sa mémoire, en compagnie d’Ed Harris et de Crocodile Dundee.

Mon avis

Gessler est un caméléon. C’est la seule explication au fait que son deuxième roman ne se rapproche en rien du premier, « Cygnis » ; une antithèse parfaite. Ou alors, l’auteur n’était pas dans son état normal au moment de l’écriture…

Histoire improbable, univers décalé, humour déjanté. Mimosa est un mélange invraisemblable d’univers geek, de questionnements métaphysiques, d’action et d’humour fêlé.

Tellement improbable, que le récit s’en trouve en partie boiteux. On se demande régulièrement ce qu’on est en train de lire, ça passe du coq à l’âne, du sérieux au saugrenu. Impossible de trouver une cohésion dans cet univers (ce qui, on s’en doute, est volontaire).

Ça a donné, pour moi, une lecture inégale avec :
– des questionnements intéressants sur l’identité
– un humour parfois drolatique, parfois lourdaud
– des scènes d’action assez ennuyeuses (pas le point fort de l’auteur).

Un vrai OVNI littéraire, proche d’un film (avec ses excellentes scènes coupées, interviews et bêtisier de fin de bouquin), un peu trop irrégulier à mon goût.

Original, sympathique, mais manquant de cohésion. A découvrir tout de même ; tout le monde devrait, au moins en partie, y trouver de l’intérêt.

Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :