Vincent Gessler – Cygnis


11175_6268984° de couverture

Est-ce le ciel ou la forêt ? Un fourmillement frémit à la limite de son champ de conscience, sensation familière associée au danger. Il se redresse à demi et s’empare de son fusil. Ses oreilles bourdonnent. L’œil à la lunette, il fait défiler différents modes de vision. Au-delà de l’espace délimité par l’ouverture de l’abri s’étend la forêt. Et au milieu, bien droit sous la pluie, un robot solitaire. Il n’a pas d’arme et se contente de regarder Syn dans les yeux.

C’est l’histoire de Syn, un trappeur accompagné de son loup au pelage greffé de bandes synthétiques, dans un monde de ruines technologiques. La menace est partout, une guerre se déclare mais Syn ne veut plus tuer ses semblables…

Mon avis

Quelle belle réussite !

Un récit âpre et parfois violent contrebalancé par une écriture poétique et imagée.

Ce court roman – un peu déroutant au début du fait de l’utilisation du « présent » et du style personnel de l’auteur – est bourré d’idées. Il présente un univers rapidement cohérent, dans le genre post-apocalyptique, où suspens et réflexions existentielles se côtoient.

C’est beau, parfois étrange, toujours intelligent, avec une vraie montée dramatique jusqu’à un final assez inattendu et emprunt d’une jolie morale.

Un merveilleux mélange de genres, bien maîtrisé pour un premier roman, à la fois résolument tourné vers l’avenir et le passé.

Le seul défaut que je pourrait lui trouver c’est qu’il est un peu court, tant ses qualités sont grandes et tant l’histoire à du potentiel.

Publication française : 2010

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :