Alec Covin – Les loups de Fenryder


51S9M9EK2YL._SL160_4° de couverture

Tu n’aurais pas dû. Oh non ! Tu n’aurais pas dû faire ce que tu as fait. La voix hante Stanley Holder, l’auteur d’innombrables best-sellers, réduit à l’état d’épave depuis le meurtre de sa fille. Cette mort atroce, il en est responsable. Il sait qu’en accordant cette interview à Newsweek, il a ouvert les portes de l’enfer.

Il avait pourtant juré de ne jamais révéler leur existence, mais il n’a pu s’empêcher de raconter au journaliste le monstrueux carnage auquel ils se sont livrés en 1933. Et ils se sont réveillés. Par sa faute. Ils ? Les loups de Fenryder.

Mon avis

Séquence nostalgie. Ce roman a un doux parfum de retour vers les années (bénies ?) des romans de Stephen King des années 80. Une poignée de « Ça » , une giclée de « Simetierre ».

Mais Covin n’est pas un vulgaire imitateur, non, non. Le bougre sait prolonger avec subtilité et brio les horreurs du King.

L’auteur a travaillé dans le milieu du cinéma et ça se sent dans sa prose. Elle est toute en image, à la fois cinématographique et belle. Car le Monsieur sait écrire et sait raconter une histoire.

Le roman est tout en ambiance (touchante ou éprouvante). L’histoire n’est pas follement originale, mais Covin sait le plus souvent la transfigurer (même s’il y a quelques longueurs).
Pas de héros plus fort que tout ou de flic dur à cuire, mais des personnages humains, touchants. C’est ça aussi la force de ce roman.

Beau premier roman et beau démarrage d’une trilogie.

Publication française : 2005

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Avis de recherche, auteur disparu : Alec Covin – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :